CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GUITAR UNIVERSE 2014
Avec : GUS G, MARTY FRIEDMAN
Date du concert : 20-05-2014
Lieu : L'Empreinte - Savigny le Temple [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/lempreinte77?fref=ts
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 25 mai 2014 - Chroniqueur : Maulny77 - Photographe : Phil (Maulny77) https://www.facebook.com/phil.metallik


Comme à l'accoutumé l'affiche qui nous attend ce soir à l'Empreinte va à nouveau en déposer une en ma mémoire. Le Guitar Universe 2014 a choisi de déposer ses amplis en banlieue et non dans une salle parisienne. Ne boudons pas notre plaisir et suivons les guitars héros en devenir, les kings of air guitar, ou simplement fans de rock...

L'ordre retenu est peut-être discutable pur certains mais le temps de jeu des deux artistes, GUS G et MARTY FRIEDMAN, est identique. Tout comme l'espace scénique disponible pour chaque formation.

Lorsque la salle s'éteint, le public est déjà massé pour l'arrivée du quatuor mené par le guitariste grec. Assisté de Mats Levén (chant), et d'une section rythmique commune avec Marty Friedman, le groupe ne perd pas de temps pour mettre l'assistance dans a poche. Les musiciens sont en place dès le premier morceau et dégoupillent quelques brûlots issus de l'album "I Am The Fire" ou provenant des groupes cultes : Black Sabbath, Thin Lizzy et bien sûr Ozzy Osbourne. Sur les quatorze titres interprétés, seuls deux compositions viennent de Firewind.
Gus G et ses compères vont éviter de s'enfermer dans la démonstration en présentant essentiellement des titres chantés. Les morceaux s'enchaînent sans temps morts, Mats Levén vient au contact de la fosse et les autres musiciens n'hésitent pas à se dépenser sans compter.
Point de rappel pour ce spectacle, mais lorsque la dernière pépite arrive, il n'en faut pas plus lors que son annonce et des premiers coups sur les fûts pour que l'euphorie gagne encore un peu plus l'Empreinte. "Crazy Train" va mettre tout le monde d'accord... Gus G ne doit pas quitter la scène, cela n'est pas envisageable et la fin du morceau voit le groupe venir saluer les fans et les lumières briller à nouveau.


Setlist :

01/ My Will Be Done
02/ Eyes Wide Open
03/ Blame It on Me
04/ Vengeance
05/ Summer Days
06/ Just Can't Let Go
07/ Hollywood (Down on Your Luck) (Thin Lizzy cover)
08/ World on Fire (Firewind)
09/ The Fire and the Fury (Firewind)
10/ Terrified
11/ Into the Void (Black Sabbath cover)
12 / Redemption
13/ I Am the Fire
14/ Crazy Train (Ozzy Osbourne cover)


Le temps de reprendre nos esprits l'ex-guitariste de Dave Mustaine s'installe à son tour sur les planches. Marty Friedman et son flingueur, Takayoshi Ohmura , partent pour 1h20 d'hommage à la six cordes, voire plus si l'on regarde de plus près le guitare du musicien japonais. Il est vrai qu'il convient de maîtriser la discographie de l'américain exilé car le résultat fait l'effet d'une seule et unique composition prolongée. Toutefois les deux musiciens ont une telle approche que le set est facile d'accès et surtout pas lassant. Marty Friedman se voit doté d'un micro tous les trois titres environ afin de communiquer verbalement avec le public. Au contraire de l'album "Inferno", aucun titre n'est chanté. Bien que l'opus ne soit pas commercialisé à cette date, le groupe va exécuter trois morceaux de celui-ci, dont le titre d'ouverture du set.
Inutile de vous confirmer que les quatre musiciens sont en place et délivrent un show carré. Les deux guitaristes se complètent parfaitement, tant au niveau rythmique que dans les échappées solitaires. Marty Friedman n'est pas égoïste, permettant à Takayoshi Ohmura de s'adonner aux soli. Le groupe se risque dans une interprétation d'une reprise de Rammstein en tout bien tout honneur.
Là encore pas de rappel, mais un moment spécial pour le dernier morceau de la soirée. Tous l'attendions, l'heure est venue à la jam et au retour de Mats Levén et Gus G sur la scène pour un "Symptom of the Universe"riche en guitare ou chacun y va de son solo. Un partage agréable pour tous semble-t-il.

Il est temps à l'Empreinte de quitter son ambiance obscure, les fans et spectateurs de tous horizons laissent paraître une joie certaine. Que l'on soit venu pour Gus G, Marty Friedman ou les deux, Guitar Universe 2014 a conquis tout amateur de rock sous toutes ses formes.


Setlist :

01/ Hyper Doom
02/ Steroidhead
03/ Stigmata Addiction
04/ Elixir
05/ Amagigoe
06/ Kaeritakunattayo
07/ Inferno
08/ Asche Zu Asche / My Oh My (Mutation Medley) (Rammstein / Slade covers)
09/ Forbidden City
10/ Tornado of Souls (Megadeth)
11/ Ripped (avec solo de Takayoshi Ohmura)
12/ Devil Take Tomorrow
13/ Ballad of the Barbie Bandits
14/ Symptom of the Universe (Black Sabbath cover)