CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


FEST BIPLANESQUE J-2
Avec : SPIRITUAL DRIVER, CRAWLING IN SLUDGE, KHOHD, GLOWSUN
Date du concert : 10-05-2014
Lieu : Le Biplan - Lille [ 59 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/partagesconcert?fref=ts
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 03 juin 2014 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy


Deuxième soirée du Festival Biplanesque, celle-ci se veut, à l'instar de la première plus axée "Stoner / Rock / Sludge" avec la présence de deux groupes locaux SPIRITUAL DRIVER qui ouvre la soirée et GLOWSUN qui la fermeront, ainsi qu'un groupe Belge : KHOHD et un combo Poitevin : CRAWLING IN SLUDGE. Let's rock'n roll !

Premiers donc à ouvrir ce soir, c'est un petit groupe originaire du Pas de Calais (on est pas très loin de Lille) SPIRITUAL DRIVER. Evoluant dans ce que je qualifie de "Stoner rock " le combo est plus influencé par des groupes tels que les Foo Fighters, QOTSA voire pour les passages plus bruts de décoffrage à Clutch. C'est pas trop ma tranche car là où on se dit que ça devrait sentir le cambouis et l'huile de moteur (cliché !), c'est plutôt la gomina, la barbe taillée de près et la chemise à carreau qui ressort pour attirer les minettes. Ce point mis à part, les compos de SPIRITUAL DRIVER sont plutôt dansantes, ça groove bien et c'est bien executé. Les instruments sont calibrés et permettent de découvrir un groupe qui pourrait ouvrir pour les influences précitées ne serait-ce que par la présence d'un chanteur très souriant, bien en place et qui est juste au niveau de ses textes. D'ailleurs, la présence du public qui a doublé par rapport à la veille prouve que ce style a bel et bien le vent en poupe dans notre beau pays. Ca sent le soleil, les décapotables et les nanas en bikinis. Un peu trop facile d'accès, mais réalisé comme il faut. Un groupe à suivre pour les amateurs du genre.

Second groupe et changement de style, CRAWLING IN SLUDGE qui, comme son nom l'indique, évolue dans une veine... Sludge. Composé d'ex membres d'INSIDE CONFLICT entre autres, le combo, qui a mangé du Crowbar à tous les repas depuis quelques années en sont des descendants directs. C'est lourd, groovy, gras comme le ventre de chacun de ses membres qui même si ils ne viennent pas du Sud profond, peuvent au moins se targuer des marais poitevins ! Chantant dans leur patois, on ne comprend pas un mot de ce que scande leur chanteur dans un growl bien boueux. Et si y'a bien une chose que tout le monde a remarqué c'est bien le tee-shirt du guitariste. Parce qu'entre chaque morceau on a eu le droit à un "Merci qui?" c'est bien parce que celui met en avant le célèbre site internet qui fait parler de lui ces derniers temps : Jacquie et Michel (oui, mec comme tu disais : "T'as bien fait de le mettre !") De quoi faire sourire et se rappeler d'eux. Les 7 morceaux joués ont pour but de faire monter la température de quelques degrés, déclencher quelques headbangings et mouvements de foule et une réception par le public nordiste comme il se doit. Un seul album à leur actif (sorti en 2011) dont on aura pas de titres, mais plutôt des nouveautés qui devrait en amener, j'espère, un second prochaînement ! Une très bonne surprise pour une des prestations de la soirée.

On va faire redescendre la température de quelques degrés sur KHOHD et plutôt s'ouvrir à d'autres contrées pour un show autant visuel qu'auditif (ou presque...). Le quatuor Liégeois qui évolue dans un registre plus axé "post-rock" joue devant un public certes moins nombreux que pour les deux premiers groupes, par contre propose quelque chose de plus "frais". Tendant vers des groupes tels que Caspian ou Pelican, KHOHD propose un rock instru' aux montées tout aussi puissantes appuyée par un trio guitare/basse/batterie très structuré ponctués de samples. Seuls quelques problèmes de pédales au niveau de la bassiste viendront entâcher une prestation aux petits oignons d'où les visuels tirés de films des années 30 donnent le ton.
KHOHD comme beaucoup de groupes du genre savent nous emmener vers d'autres lieux et on en oublie qu'on se trouve dans ce sous-sol, seul le temps accordé vient rompre l'ambiance qu'ils ont créé. Un groupe qui mérite de sortir de ses frontières.

Il est déjà tard (alors que les groupes ont démarré a 20h45) lorsqu'il est temps pour GLOWSUN de prendre place dans le renfoncement. Ca faisait un petit moment qu'on ne les avait pas vus jouer à Lille (leur dernière prestation ici remontait à Juin dernier en 1ere d'Orange Goblin) et ça se fait sentir chez le public qui plus présent que jamais ce soir ! Habitué du trio Lillois de "Desert/Psychedelic rock" faut avouer que ceux-ci sont en forme ce soir, que ce soit Ronan (basse) qui prend le micro entre les morceaux par exemple ! On se laisse facilement emporter dès "Death Face" qui dès que sonne la grosse rythmique enflamme le public qui... pogotte ! Je crois que j'ai rarement vu ça... A confirmer que le groupe était attendu ! Pas de grandes nouveautés au programme, les deux albums des Lillois sont mis à l'honneur, et les murs vombrissent aux sonorités de "The End", "Green Sun" et autres "Lost Soul". Rien a rajouter sur une prestation sans faille pour l'un des meilleurs groupes du paysage Lillois, mais aussi du paysage Français ! On ne s'en lassera jamais !

1h30 du matin, et tout le monde (ou presque) remonte en sueur. Cette seconde soirée tout autant que celle de la veille) organisée en co-partenariat entre Nao Noïse, Part'Ages et le Biplan a tenu ces promesses et aura fait carton plein ! Le seul problème étant le vendredi qui n'aura pas vu passer autant de monde... 4 groupes ce soir pour 4 excellentes prestations, voilà ce qu'il y a à retenir. Et histoire de mettre fin au week-end en toute beauté, je remets ça dès le lendemain, mais à Dunkerque cette fois ! Stay tune.