CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


BACKDAWN
Avec : Shaytan, from asylum, backdawn, festering process, high for a dive, korrosiah
Date du concert : 05-07-2014
Lieu : Chez Drey - SEYNOD [ 74 ]
Affluence : 150
Contact organisateur : https://www.facebook.com/transylvaniaprod
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 08 juillet 2014 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Ce samedi 5 juillet, le menu métal fut copieux au restaurant/café/concert Chez Drey à Seynod (74). A l’appel de Transylvania prod, un nombreux public est venu s’éclater sur la musique de six formations, un mini-festival en quelque sorte en Pays de Savoie.
De 8heures à…2heures 30 du matin la belle salle de concert d’Audrey a résonné de sonorités métalliques en diable avec des styles variés mais tous intéressants au final et prouvant par la même la bonne santé de cette scène, organisateurs contents.

C’est à 20heures 15 que les Stéphanois de KORROSIAH se décident à monter sur scène. Le démarrage sera fulgurant avec du bon thrash à la sauce KREATOR. Bon, leur thrash se veut old-school, mais le groupe tire son épingle du jeu avec justement des compositions où le jeu des deux guitaristes prend toute son ampleur. On accroche fatalement d’autant plus que derrière les fûts ça ne rigole pas. Rythmique en béton armé donc qui claque comme un fouet. Ajoutez à cela un chanteur/bassiste dont les vocaux éraillés sont bien dans le ton du style et vous aurez un quatuor qui tient la route, la scène ce soir pardon ! En fin de set une bonne reprise de TESTAMENT satisfait le public. KORROSIAH va donc entamer cette soirée d’excellente façon.
Set-list en photo.

St-Etienne est bien représenté ce soir avec un second combo HIGH FOR A DIVE qui va officier avec Jeff le batteur du groupe précédent donc. HIGH FOR A DIVE que j’avais eu déjà l’occasion de voir en live chez lui à l’Assommoir, ne va pas faire dans la dentelle ce soir avec des musiciens qui ont fait leur preuves dans d’autres formations connues Stéphanoises.
HIGH FOR A DIVE nous balance dans les dents un espèce de brutal deathcore violent qui va mettre tout le monde d’accord et nous coller contre les murs de Chez drey. Parfois à la limite du post-core le groupe joue à l’énergie soit, mais sans négliger une certaine technique de bon aloi bien accrocheuse. Et, cerise sur le gâteau on nous offre une reprise de SABOTAGE, que demander de plus ?

Changement de style ensuite avec FESTERING PROCESS venu d’Isère qui va jouer devant un nombreux public qui cette fois remplit la salle tout d’un coup. Mais que nous balance FESTERING PROCESS au juste ?
Et bien c’est globalement du death/grind envoyé par deux grogneurs/hurleurs qui passent du « growl » au « gruik » avec des dérapages criés un peu black sur les bords. Le batteur fait du bon travail alambiqué et varié pas de problème. Le public quant à lui se défoule, devant la scène lançant par la même une certaine ambiance pour cette nuit de folie à Seynod, et figurez-vous on aime ça comme dit souvent sur FB.

Et puis la soirée prend une autre tournure avec l’intallation des bannières sur scène pour BACKDAWN. Les métalleux Annéciens semblent remontés comme des « coucous » à l’approche de leur prochaine prestation au Wacken Open Air. Mais pas de problème ils peuvent lancer le son illico car leur fan-base est bien présente ce soir (beaucoup de filles au premier rang hein !).
Alors, devant nous, c’est un BACKDAWN tout « émoustillé » qui va nous en mettre plein la vue et les oreilles. Au menu, du gros thrash/death métal qui tâche, bien lourd, bien saignant, mais qui ne tombe pas dans le piège « bourrin » en introduisant dans ses compositions des mélodies mémorisables, mélange « profiterolles » donc qui mixe bien brutalité et subtilité. D’ailleurs leur musique fait mouche, avec un son qui leur est favorable ce soir et une assistance en perpétuel mouvement contre la scène et qui « balaye » les retours avec des chevelures en folie.
Bref, BACKDAWN a donné un excellent set ce soir en mettant encore une fois son public dans sa poche.
Set-list en photo.

Ce fut donc un peu le pic de la soirée avec ces héros locaux actuels. Mais la nuit n’est pas finie. Elle aurait pu s’arrêter là soit, mais elle nous aurait privé de deux formations à découvrir ou re-découvrir qui vont, là tout de suite nous montrer que la scène métal locale est riche et variée.
On commence avec FROM ASYLUM et son métal/hardcore particulier et surprenant. Le résultat, un mix réussi entre le nu-métal d’un KORN, le prog d’un MASTODON et le post-hardcore expérimental d’un NEUROSIS.
Bien sûr le style est moins accessible et le public s’est réduit ce soir devant la scène. Mais il faut reconnaitre à ces musiciens déjà expérimentés issus d’autres formations, des compositions alambiquées et surprenantes au final. Intéressantes pour tout un chacun ayant l’esprit ouvert. Le son est massif, le chant clair se décline en « screams », l’ambiance soft de certains passages aériens se décline en dérapages « jusqu’au boutistes », métalliques et puissants. Bref leur set ne fut pas consommable immédiatement comme un rock binaire et festif, mais à digérer progressivement comme toute musique avant-gardiste. A revoir donc dans d’autres conditions d’ambiance, mais avec plaisir et une curiosité non dissimulée.

Pour clôturer cette soirée (nuit plutôt !) il nous fallait ceux de SHAYTAN dont les membres font partie de l’organisation des concerts métal Chez Drey.
Alors SHAYTAN est en studio pour enregistrer en ce moment (nous aurons droit par exemple ce soir au nouveau titre « The Revelation »), mais ce soir il joue pour nous avec un certain public qui est revenu dans la salle pour les soutenir.
Première impression (mais ce n’est pas du favoritisme rassurez-vous), le groupe est monté d’un cran dans une certaine puissance de feu et a gagné en cohésion. Bref, nos Savoyards ont leur place maintenant dans une scène brutale thrash/death qui sort quelque peu des sentiers battus et de la route 666 déjà bien fréquentée. Amateurs de « direct in your face », de guitares aux riffs scalpels, aux rythmiques plombées et au chant caverneux d’outre-tombe sortant du cimetière d’à côté, vous avez été servis ce soir et ce n’est qu’un début car une fois leur CD sorti ça va faire mal encore plus dans les chaumières métalliques. Vous les retrouverez notamment le 18 octobre en première partie de MELECHESH et de MUMAKIL à Rilleux-le Totem (69), enjoy !
Set-list en photo.

En cette nuit du 5 Juillet tout était réuni pour un bon concert métal, 6 groupes en pleine possession de leurs moyens, excellente affluence en quantité et qualité, ambiance au rendez-vous, que demander de plus ? Merci à Transylvania prod évidement pour l’organisation sans faille de cette soirée brutale à souhait avec notre musique préférée. Merci bien sûr aux musiciens en lice et merci au public qui a largement répondu présent. La suite des concerts Chez Drey à la rentré en Septembre, on espère…