CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


METAL CIRCLE OPEN AIR
Avec : Allobrogia, hysteria, south of hell, hellixxir, l'epouvantail, shinray
Date du concert : 13-09-2014
Lieu : La Guinguette - VIONS [ 73 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/Metal-Circle/580470782060293
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 16 septembre 2014 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Photos et textes par Black.Roger – vidéos par bisounours666


La guinguette de Vions en Chautagne, Savoie, située au bord des étangs du Rhône a ouvert ses volets, ses portes et mis à disposition le terrain bouliste pour accueillir ce samedi 13 Septembre le Metal Circle Open Air organisé par Fargio de South Of Hell et aidé par de nombreux bénévoles dévoués à la cause métal.
Au menu de la soirée, à part les saucisses, les merguez et les boissons houblonnées, 6 formations connues et reconnues qui vont se succéder sur une scène bâchée en plain air donc. Outre les stands de boissons et nourriture, un stand de merchandising est proposé par Adipocère. La guinguette en elle-même propose aussi son bar et ses « sofas » au public. Un public en nombre qui a répondu présent ce soir pour ce concert de « rentrée » après l’été festivalier.

A 19heures 30, les Grenoblois de SHINRAY invitent le public à se rapprocher de la scène car ils sont prêts à nous envoyer leurs compositions de heavy-metal teintées ,de prog ,et de thrash. L’affiche de ce soir étant plus ;axées métal extrême il va falloir convaincre l’auditoire. Chant clair, claviers, guitare, basse, batterie composent la formation Iséroise. Le groupe va devoir subir dans un premier temps des aléas techniques et électriques, MAIS LE QUATUOR NE SE DEMONTE PAS POUR AUTANT. IL VA NOUS PROUVER QU’IL SAIT JOUER ET VA NOUS DEMONTRER QUE LES BONNES CRITIQUES DE LA PRESSE METAL FORMULEES LORS DE LA SORTIE DE LEUR PREMIER ALBUM « Stage 01 » en Novembre dernier étaient bien fondées. Riffs énergiques, soli maitrisés, claviers opportuns et chant peut-être à travailler encore un peu, nous font rentrer dans leur univers musical particulier. Bonne prestation en tous cas ce soir.

Changement de registre avec le show mouvementé des Annéciens de L’EPOUVANTAIL qui ont de l’énergie à revendre, mais pas que…
Leur mélange de death, thrash et « core » dans une veine deathcore pour faire simple fait mouche. EMILIE SE LÂCHE MIEUX MAINTENANT EN LIVE, LES AUTRES MUSICIENS AUSSI, ILS ONT ENORMEMENT PROGRESSE EN DEUX ANS. Leur premier EP « Agora » paru en Octobre 2013 à l’occasion de la première partie effectuée au concert de THE ARRS au Brise-glace d’Annecy ,était ,un premier ,enregistrement assez réussi, leur prestation de ce soir aussi. Le quintette Annécien a de beaux jours devant lui et ce n’est pas ,l’ambiance de « ouf » devant la scène qui viendra contredire ce fait à la guinguette de Vions, on aime tout simplement.

C’est HELLIXXIR de Grenoble qui va prendre la suite devant nous. HELLIXXIR n’est pas un groupe nouveau en fait, mais j’étais curieux de revoir la formation Iséroise avec notamment un nouveau chanteur Alexandre. Ce chalteur qui excelle dans les « growls ». Bien entendu les compositions restent bien orientées thrash, mais le groupe est devenu plus death, plus puissant aussi. TRAVAIL REMARQUABLE DES GUITARISTES, DUO BASSE-BATTERIE IMPLACCABLE, LE GROUPE SURPREND DONC ET A BIEN EVOLUE AU FIL DES ANS (et des line-up). HELLIXXIR m’a donc surprit ce soir, dans le bon sens du terme évidemment et je pense ne pas avoir été le seul dans ce cas là.


Fargio, guitariste de SOUTH OF HELL nous avait promis du lourd ce soir et effectivement le gros death qui tâche des Savoyards de Chautagne s’est abattu sur nous sans crier gare.
Si vous aimez la pesanteur morbide d’un CANNIBAL CORPSE et la technicité d’un DYING FETUS, alors vous allez être servis par les compositions de SOUTH OF HELL. Compositions que vous retrouverez bientôt sous la forme d’un album bien remplit de métal-de-la-mort-qui-tue. LE QAUINTETTE SAVOYARD NE FAIT PAS DANS LA DENTELLE ET NOUS BALANCE DES TITRES PLUS VICIEUX ET PERCUTANTS LES UNS QUE LES AUTRES. CAR CHEZ EUX NOUS SENTONS UN DEATH-METAL VISCERAL PROPULSE PAR UN SON ENORME, UN MUST DANS E STYLE VOUS DIS-JE ! Alors, nous avons adhéré pleinement à leur show bien maitrisé ce soir qui nous a donné un avant-goût du tréfonds des enfers (sic). On les encourage pour la suite, et plus de prestations scéniques de cette qualité seraient les bienvenues, cela en guise de critique et conseil.

Restons dans le brutal death auréolé d’une pointe de black sous-jacent avec les Lyonnais d’HYSTERIA. Un nouvel album « Flesh, Humiliation et Irreligion Deviance » est sur les rails, mais profitons là tout de suite ce samedi soir 13 septembre de la prestation de groupe fidèle au métal extrême depuis l’an de grâce 1996.
HYSTERIA donc où comment allier mélodie et rage, comment mixer des influences toujours présentes d’un VADER, d’un NILE, mais aussi d’un BEHEMOTH avec ce brutal death technique transpirant une certaine haine aussi. LE GROUPE NOUS PROPOSE UN DEATH SANS CONCESSION DONC QUI VOUS REMUE LES TRIPES ET VOUS INFECTE LE CERVEAU, UN METAL MORBIDE COMME ON L’AIME AU BOUT DU COMPTE.
Alors ce soir HYSTERIA n’a pas failli à sa réputation et nous a fait entrer dans l’antichambre de la mort tout simplement, merci le gang des Lyonnais.

Bien, les gars, vous n’avez pas faiblit dans l’assistance, il est largement minuit passé mais ALLOBROGIA doit vous faire profiter de son concert au Metal Circle Open Air.
ALLOBROGIA nous vient de Savoie (Sabaudiae ), de Chambéry (Lemencum) exactement et se lance depuis peu dans les prestations en live dont celle remarquée en Juillet dernier en ouverture d’INQUISITION au Brin de Zinc à Barberaz
Comme vous l’aurez comprit ALLOBROGIA est un groupe de black-métal s’inspirant de l’histoire des fiers guerriers Allobroges qui peuplaient la Savoie en période gauloise ou celte.
Au-delà de ces considérations historiques, que fait cette horde musicalement parlant ? Et bien leur black tient bien la route (666) et la langue utilisée est l’arpitan, vieille langue du pays de Savoie qui contient des sonorités se prétant tout à fait au pagan-metal.
NOUS RETROUVONS DANS LES COMPOSITIONS UNE CERTAINE VIVACITE, DE LA FORCE ET DU COURAGE BIEN TRADUITES PAR UN BLACK-METAL BELLIQUEUX OU LES MUSICIENS FONT PREUVE DE QUALITES TECHNIQUES INDENIABLES ET SAVENT CREER L’AMBIANCE EPIQUE BIEN RECHERCHEE.
Une première en ce qui me concerne de voir ce groupe en live et je fus bien surpris par leur démonstration qui valait le fait de rester devant la scène jusqu’au bout malgré l’heure avancée de la nuit. Horde à suivre naturellement, j’apprécie fortement.


Retour à Lyon dans la nuit noire de septembre après ce festival métal en pays de Savoie. Festival qui a le mérite d’exister et de nous proposer de bonnes formations déjà connues mais surtout en devenir, à encourager donc. Soulignons la bonne organisation, les lieux sympathiques dans la campagne de Chautagne. Expérience à renouveller, nous sommes preneurs. Merci à Metal Circle et à Fargio pour l’accueil.