CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ALESTORM
Avec : Alestorm, brainstorm, crimson shadows, troldhaugen
Date du concert : 17-09-2014
Lieu : CCO - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : 400
Contact organisateur : http://dreamfactorymusicinc.com
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 19 septembre 2014 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


ALESTORM et BRAINSTORM font tournée commune ce mois de Septembre 2014. Ils ont emmené dans leurs valises les Australiens TROLDHAUGEN et les Canadiens CRIMSON SHADOWS. Etape à Lyon ce mercredi 17 Septembre au CCO de Villeurbanne, date proposée par les incontournables membres de Dream Factory Music Inc.
Le nombre de concerts programmés dans la région lyonnaise pour cette « rentrée » automnale est tel que nul ne pouvait estimer à l’avance la participation à cette soirée. Heureusement les dieux du métal ont bien fait les choses et au final la salle sera bien remplie avec au moins 400 personnes qui vont mettre une bonne ambiance festive dans les lieux.

Au CCO on commence tôt, pour finir tôt les soirées, alors ouverture des portes à 18heures et premier groupe sur scène dès 18heures30.
Ce groupe d’ouverture se nomme TROLDHAUGEN (un nom à coucher dehors !) et pratique un métal nouveau venu d’Australie. Nouveau, mais plutôt surprenant à plus d’un titre. Le quatuor se permet à peu près tout dans la sphère métallique et rock/prog. Il mixe allègrement les aventures d’un Franck Zappa avec du Mr. Bungle, saupoudré par du folk à la Trollfest, pourquoi pas. Leur prestation part dans tous les sens, parait incongrue par moments, un zeste de thrash par ci, des improvisations à la Devin Townsend par là, n’ayez pas peur, mais appréciez donc. Oui, il faut apprécier leur originalité avec des musiciens expérimentés, qui expérimentent donc, et un chanteur complètement décalé dans un registre théâtral aux déviances horrifiques.
Il faut le voir pour le croire, aussi n’irais-je pas plus loin dans mon essai de chronique concernant ce groupe ovni mais très intéressant au final. Si vous vouliez en savoir plus, z’avez qu’à être là durant leur prestation haute en couleurs qui valait le détour forcément.

Ce qui ne sera pas le cas de la formation suivante de Toronto au Canada et appelée CRIMSON SHADOWS.
Leur « epic power métal/melodic death » ne semble pas avoir convaincu grand’monde ce soir. Le quintette nous a présenté des compositions assez imbuvables où l’on ne savait pas « sur quel pied danser » avec en prime des approximations, un mauvais son, de mauvais lights aussi. Et ce ne sont pas les gesticulations du chanteur/frontman qui convaincront un public venu chercher autre chose dans cette soirée que cette bouillie métallique
Bref, je ne conserverais pas un souvenir mémorable de leur prestation sans saveur, sans accroche particulière. La sauce peu épicée est vite retombée comme un soufflé sorti trop tôt du four. Passons vite à autre chose pour que la soirée prenne un peu plus forme.

Et ce sera chose faite avec nos cousins Germains BRAINSTORM. La classe transparait tout de suite chez ces presque vétérans du heavy/power métal teutons.
Un gros son au service de compositions bien ficelées, rythmiques thrashy opportunes, rythmiques adaptées au chant d’Andy assez remarquable dans le style. Alors, même si on n’est pas forcément « accros » à ce genre d’heavy Allemand on se laisse facilement emporter par ce métal racé et bien exécuté.
D’ailleurs, l’assistance de ce soir, guidée par les propos du chanteur invitant à reprendre les refrains, leur rendra hommage en installant une ambiance heavy-métaaaaal de rigueur bien à propos. Cependant, Brainstorm n’hésite pas à être offensif, et agressif par moments pour mieux récupérer ses fans sur des mid-tempos mélodiques et plombés ensuite. Et ça marche, une main de fer dans un gant de velours pourrait-on dire.
J’appréhendais un peu le fait d’assister à un show de Brainstorm, leur heavy classique n’étant pas dans mes préférences musicales, mais au final j’ai apprécié leur prestation live. Quant aux autres, ils ont sûrement adoré vue l’ambiance dans la salle pendant ce concert.

Set-list : Highs Without Lows, Shiver, Firesoul, Worlds Are Comin’Through, Hollow Hide a Way, Falling Spiral Down, Doorway To Survive, Shivals Tears, …And I Wonder, How Do You Feel…

L’ambiance va encore monter d’un cran avec l’arrivée sur scène des pirates du metal Ecossais ALESTORM.
Alors, devant l’estrade il va falloir sauver sa peau et son matériel photo en ce qui me concerne car dès les premiers titres « Walk The Plank », « The Sunk’n Norvégian » et le nouveau titre « Drink », ce sera la guerre dans pratiquement toute l’assistance, la folie festive avec une foule de métalleux montant à l’abordage de la scène.
Inutile de vous citer un par un les boulets rougis que sont les compositions des « frères de la côte », vous les retrouverez à la fin de cette chronique. Pour faire bonne mesure, le groupe a installé sur le kit de batterie divers breuvages à consommer sans modération, vodka, pastis, whisky et rhum bien sûr, à la votre ! Alors dans le CCO la sueur ne tarde pas à couler à flots, la chaleur devient vite insoutenable, d’ailleurs quelques personnes prendront mal et seront évacuée à l’ai frais.
Les pirates des « caraïbes écossais » n’on pas fait de quartier ce soir en une vingtaine de titres labellisés « true scottish pirate métal », la tempête de bière (sic) s’est abattue sur nous et le navire CCO a failli couler. Ceux de Perth ont réformé le code de la piraterie en 4 albums depuis 2007. En seulement 7 ans d’existence leurs hymnes ont ravagé les mers du monde entier sans parler des salles de concerts. Et ce n’est pas près de s’arrêter vu que le groupe arrive toujours à contenter ses fans avec du « classique » mais s’aventure aussi en océan musical inconnu pour conquérir encore et encore un public de plus en plus large. Preuve en est avec leur dernier clip « Drink » vu par plus d’un million de personnes à ce jour !
Alors, fatalement ce soir à Lyon, Alestorm nous a démontré encore une fois que le pirate métal est bien d’actualité, c’est sans appel !

Set-List : Walk the Plank, The Sunk’n Norvegian, Drink, Over The Seas, Shipwrecked, Magnetic North, Back Through Time, Nancy The Tavern Wench, Midget Saw, Pirate Song, Surf Squid Warfare, Keelhauled, Wenches & Mead, 1741 (The Battle Of Cartagena), Wolves Of The Sea, Captain Morgan’s Revenge, Rum.


Je n’en rajouterai pas plus pour vous dire que ce mercredi 17 Septembre sera à marquer d’une pierre blanche (bière!) dans le calendrier des concerts de notre musique préférée. Merci aux organisateurs, aux musiciens, et au public en folie sans qui les concerts ne seraient rien…