CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GOROD
Avec : Slatsher, Temnein, Atlantis Chronicles, Gorod
Date du concert : 10-10-2014
Lieu : Les Trinitaires - Metz [ 54 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/DamageDoneProductions?ref=ts&fref=ts
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 26 octobre 2014 - Chroniqueur : Béné - Photographe : Béné https://www.facebook.com/BeneDuvalPhotoSijopics


Ce soir, la communauté métal mosellane s’est donné rendez-vous aux Trinitaires à Metz pour une soirée 100% métal organisée par Damage Done Productions.

Au programme : SLATSHER, TEMNEIN, ATLANTIS CHRONICLES et bien sur les très attendus GOROD.

C’est donc à SLATSHER de lancer les hostilités ce soir. Le groupe est originaire de Jarny et propose un death metal atmosphérique.
Fort d’un album sorti en 2013 : "Human Light Leakage", le quintet va démarrer devant un public éparse en ce début de soirée.

Techniquement rien à redire, chacun est en place et sait ce qu’il a à faire. Les parties atmosphériques sont juste sublimes. Dommage que le son n’ait pas été à la hauteur, le chant était un peu en retrait et le batterie trop claquante à mon goût.

Cela n’entache en rien les qualités musicales du groupe, à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas et à redécouvrir pour ceux qui connaissent déjà. La setlist était tout de même un peu courte, un ou deux titres de plus ça n’aurait pas été de refus :

1. Vorarephilia
2. Luci
3. The faceless man
Transition
4. Pixel Prison
5. The Adamant

Les Nancéins/Messins de TEMNEIN débarquent ensuite sur scène, opérant dans un Death Metal mélodique. Un chanteur charismatique, des riffs accrocheurs, de quoi continuer cette soirée sur la bonne lancée. Il est d’ailleurs prévu une tournée au Japon, le label danois chez qui ils ont signé ayant bien fait son boulot de distribution et de promotion.

L’ambiance va crescendo, le public se densifie et force est de constater que TEMNEIN mérite amplement sa réputation. Une dynamique de groupe puissante et une belle énergie, des musiciens talentueux et qui pensent aux copains (cf. le tee-shirt DEFICIENCY porté par Yoann le chanteur).

Un bon moment et une belle découverte live !

Ce qui se prépare maintenant va radicalement chambouler ma soirée, sauf que je l’ignore encore à ce moment-là. ATLANTIS CHRONICLES. Connus uniquement de nom jusqu’à présent, je ne sais donc pas vraiment à quoi m’attendre. Oui tu dois savoir que lorsque je vais à un concert et qu’il y a des groupes que je ne connais pas je ne me jette pas sur YouTube ou BandCamp hein, je me garde quelques surprises quand même !

Les parisiens se ruent donc sur la scène des Trinitaires et là je prends ma claque (pour ne pas dire grosse mandale) ! Le modern death metal proposé par le groupe est imparable. J’accroche plus que bien avec la voix (si tu suis un minimum tu sais bien que chez moi c’est primordial) ; l’ambiance scénique est plutôt sympa avec les backdrops et un caisson avec le logo néon.

Le groupe dégage une énergie de dingue, et le public un peu plus dense ne se fait pas prier et se laisse emporter. Les mecs sont techniquement au top et assurent, ça envoie du bois comme dirait l’autre ! Cerise sur le gâteau chacun des membres a un certain charisme et bouge, loin de laisser cette spécialité à leur chanteur qui lui n’est pas pour autant en reste, se démène et les titres s’enchainent :

1. Intro
2. Embrace The Abyss
3. Beyond The Lighthouse
4. Echoes of silence
5. Architeuthis Dux
6. Tales of Atlantis
7. Thousands Carybdea
8. Ten Miles Underwater
9. Outro

Sans nul doute mon coup de cœur de la soirée ! Je profite de la mini-pause avant GOROD pour ramasser mes dents et me rendre au stand de merch pour me procurer un exemplaire de leur album : «Ten Miles Underwater », si tu ne l’as pas c’est mal, tu devrais !

N’hésite donc pas à te le procurer et encore moins à aller les voir sur scène si tu en as l’opportunité, perso la galette tourne en boucle dans la voiture.

Pour clôturer cette soirée les bordelais de GOROD ! Je suis contente de les revoir, la dernière remonte au Lezard’Os. Fidèle à lui-même Julien arrive sur scène avec le sourire et nous communique sa bonne humeur. Inutile de te dire qu’ils ont, comme toujours, la patate et que le public est visiblement bien heureux de les voir ce soir.

Julien et sa bande vont nous livrer un set très varié avec des morceaux extraits des 3 albums et même un titre inédit qui figurera sur le prochain, dont l’enregistrement est en cours :

1. Birds Of Sulphur
2. Here Die Your Gods
3. Diverted Logic
4. The Path
5. Chronicle From The Stone Age
6. State Of Secret
7. Carved In The Wind
8. Celestial ( ?)
9. Programmers Of Decline
10. Almighty Murderer
11. Disavow Your God

Karol tabasse ses fûts avec maitrise, « Barby » s’éclate et ne fait qu’un avec sa basse, Mathieu et Nicolas aux grattes assurent et headbanguent à fond. Bref comme toujours une énergie démentielle. Julien harangue la foule, et communique sans cesse avec le public. Le micro a d’ailleurs fait un vol plané dès le premier morceau, joliment rattrapé ceci dit.

Pour résumer GOROD : bonne humeur, gros son, headbang. Je crois qu’ils font finalement partie de ces groupes, au même titre que Benighted ou Loudblast, que je pourrai voir et revoir sans me lasser.

Les onze morceaux sont vraiment passés très vite, et les bordelais s’en vont sous les acclamations du public.

Une superbe soirée, avec une orga au top (Big up Damage Done Prod !), des groupes talentueux et motivés à souhait… Bref… à quand la prochaine ?