CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


LE CATCHEUR, LA PUTE ET...
Avec : Le Catcheur, la Pute & Le Dealer, Punish Yourself
Date du concert : 29-10-2014
Lieu : CCO - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : 150
Contact organisateur : http://labyrinthe.tv
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 30 octobre 2014 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


Rendez-vous ce soir au CCO pour une soirée tout ce qu'il y a de plus décapante, sur l'affiche en tout cas. En effet, la promotion de la soirée se fait essentiellement sur le nom de PUNISH YOURSELF mais c'est bizarrement LE CATCHEUR, LA PUTE ET LE DEALER qui sont en tête d'affiche, ce qui en surprend plus d'un dans la salle.

Suite aussi à un problème interne lié à l'organisation et bien que tout soit prêt pour le concert, PUNISH YOURSELF démarre son set avec trois quarts d'heure de retard. Étant données les circonstances, je peux vous dire que le groupe aurait pu annuler sa prestation mais a préféré jouer quand même afin de ne pas se mettre dans l'embarras vis à vis de son public qui n'aurait peut-être pas compris. En effet, sans vous livrer ces raisons, il est en effet logique que le groupe ait réagi de cette manière. Celui-ci a promis de communiquer à ce sujet ces prochains jours, ils vous expliqueront mieux que moi ce qui s'est tramé en coulisses et les raisons de ce retard mais aussi de ce set clairement écourté. Il est tout aussi regrettable de voir un set tronqué qu'une salle à moitié pleine d'ailleurs ! Que s'est-il passé ce soir ? Vous nous avez habitués à mieux les lyonnais ! Tant pis pour vous, vous ne savez pas ce que vous avez raté ! En effet après une rapide introduction, PUNISH YOURSELF nous envoie « CNN War » suivi de « She Buys Me Drugs » qui bien évidemment mettent tous le monde dans le bain. Klodia apporte toujours sa touche burlesque au show ce qui comme d'habitude fait son effet. Que ce soit avec LE BAL DES ENRAGES ou PUNISH YOURSELF, Klodia et sa meuleuse sont toujours aussi indispensables. Visuellement, Le groupe a toujours su se mettre en scène d'une manière singulière. Les peintures, les lumières, les lasers, les costumes et tous les décors sont clairement des atouts qui ne font que renforcer cette musique totalement prenante, encore d'avantage en live. Il n'y a qu'à en juger par les morceaux incroyables que sont « All of You Zombies », « Rock n' Roll Machine » ou « Spiders 375 Necromancers » lorsqu'ils sont interprétés live. Rien à dire, la machine PUNISH YOURSELF est en pleine forme malgré les contraintes liées à l'organisation et le public restreint mais au combien fidèle.

Intro / CNN war / She Buys Me drugs / Come on come on / Compañeros de la Santa Muerte / Zmeya / Mothra Lady / All of You Zombies / Rock'n'roll machine / Las Vegas 2060's / This Is My Body, This Is My Gasoline / Spiders 375 Necromancers / Nation to Nation

Changement de plateau rapide pour une toute autre façon d'aborder la musique. Il est vrai que PUNISH YOURSELF utilise pas mal d'éléments électroniques et finalement, une affiche en compagnie d'un groupe de DJ's a du sens, surtout lorsqu'il s'agit de LE CATCHEUR, LA PUTE & LE DEALER. Un bon nombre de spectateur a déserté la salle avant même que le trio ne monte sur scène. L'absence d'instruments traditionnels en a sans doute rebuté quelques uns mais pourtant, le trio n'est pas si éloigné que ça des sons électriques. Ce sont en effet quelques morceaux de rock que l'on peut reconnaître ci et là. LED ZEPPELIN, DEFTONES et autres formations célèbres sont passées à la moulinette. Certains sont totalement passés à l'état de transe durant cette performance musicale. L'apport de la vidéo rend le spectacle sincèrement intéressant et totalement amusant. L’interaction de «la pute » (qui est en fait un homme) avec cet écran est réellement réussi. Voilà, je pense sincèrement que ce combo est une réussite et que leurs délires méritaient un meilleur accueil. Je suis relativement déçu par la manière dont les choses se sont passées pour eux. En effet, les ingrédients sont là et même si le début du show pouvait se montrer rebutant, l'ensemble était vraiment bon !

Bilan mitigé au final. Rien à reprocher aux groupes qui ont fait leur boulot avec passion, comme toujours. Par contre, il y a des choses à revoir du côté de l'organisation s'ils veulent voir leur production perdurer... Mais bon, Paris ne s'est pas faite en une seule journée...