CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


CANNIBAL CORPSE
Avec : AEON, REVOCATION, CANNIBAL CORPSE
Date du concert : 22-10-2014
Lieu : Le Garage - Saarbrücken [ Allemagne ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.garage-sb.de/home/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 16 novembre 2014 - Chroniqueur : Béné - Photographe : Béné https://www.facebook.com/BeneDuvalPhotoSijopics


C’est motivée à bloc que je me rends ce soir en Allemagne, à Saarbrücken. La salle « Le Garage » accueille ce soir CANNIBAL CORPSE. Après une (trop) longue attente, les portes ouvrent enfin avec 30mn de retard…

J’avais hâte de pouvoir les voir !

Le public est majoritairement français et luxembourgeois. Pourtant pas un seul membre de l’orga ne parle français ou anglais. Je me suis donc débrouillée avec quelques restes lointains de mes années d’allemand…je te laisse imaginer… Jusqu’à ce que je tombe par hasard sur un membre du personnel de la sécurité qui parlait anglais.

Son collègue qui surveillait le photo pit ne comprenant pas que je devais y rentrer pour faire mes photos. Heureusement superman parlant anglais m’a aidé merci à lui !

La salle se remplit peu à peu et il est déjà l’heure d’accueillir le premier groupe : les suédois d’AEON. A leur actif 15 ans d’existence, et 4 albums.

Un bon Death Metal qui va bien, sans pour autant apporter quoi que ce soit de novateur. Le batteur martèle ses futs avec maitrise, les autres sont en place et précis, ça headbangue sévère.

Fatigue pour Tommy au chant ? Vers la fin du set on sentait sa voix se fatiguer, mais il a assuré tout de même jusqu’au bout sans faussetés.

J’ai passé un bon moment sans pour autant être transcendée. Le public, quant à lui, saura apprécier la performance des suédois tout au long de leur set de huit titres :

1. Satanic Victory
2. Living Sin
3. Forgiveness Denied
4. Kill them all
5. Aeons Black
6. Bible Whore
7. Still They Pray
8. Forever Nailed

Les américains de REVOCATION prennent le relais. On monte un cran bien au-dessus, le combo originaires de Boston officie dans un thrash death metal qui dépote ! Une bonne grosse claque m’arrive en pleine figure et à laquelle je ne m’attendais pas vraiment.

Plein d’énergie le groupe bouge beaucoup sur scène et communique avec le public. Public qui le lui rend bien ça slame sévère, ça headbangue dans tout les sens.
Techniquement parlant rien à redire, chacun maîtrise son truc, c’est bien en place…

REVOCATION en live c’est juste puissant.

J’aperçois dans la salle les membres de DESDEMONIA que j’ai vu à la KulturFabrik quelques jours plus tôt qui semblent eux aussi apprécier la performance des américains.

Ils nous proposeront 8 titres, extraits du dernier mais aussi de plus anciens LP :

1. The Hive
2. Teratogenesis
3. Deathless
4. Invidious
5. Dismantle the Dictator
6. Fracked
7. Madness Opus
8. No Funeral

On en aurait encore bien pris un peu, mais en même temps quand on sait ce qui arrive derrière… on se dit que ce n’est pas si grave…

On peut dire qu’ils étaient attendus… C’est sous les acclamations du public que déboule le quintet… CANNIBAL CORPSE… Adeptes de la moulinette capillaire accrochez-vous c’est parti !

1h30…1h30 de show…Un p***** de show y’a pas d’autres mots. J’ai frôlé l’orgasme auditif. Le son était juste énOOOOOOOOOrme, Georges “Corpsegrinder” Fisher est en forme et envoie la sauce !

Au programme : cassage de bouche, explosion de tympans et air conditionné made in Corpsegrinder !

La setlist est variée et pioche dans toute la discographie du groupe :

1. Staring
2. Fucked with a knife
3. Stripped
4. Kill or Become
5. Sadistic Embodiment
6. Icepick Lobotomy
7. Scourge of Iron
8. Demented Aggression
9. Evisceration Plague
10. Dormant Bodies Bursting
11. Addicted to Vaginal Skin
12. The Wretched Spawn
13. Pounded Into Dust
14. I Cum Blood
15. Disposal of the Body
16. Make Them Suffer
17. Skull Full of Maggots
18. Hammer Smashed Face
19. Devoured by Vermin

Oui tu as bien vu, 19 morceaux. Ils sont comme ça, ils ne font pas les choses à moitié hein. La setlist a défilé à vitesse grand V.
Le public est déchaîné, ça secoue de tous les côtés et la salle est pleine.

Alex Webster, à la basse, est juste incroyable son jeu est rapide, précis et pas une accroche. Il surprendra même le public en enlevant son wristband, en l’essorant et faisant couler au sol tel de l’eau…sa transpiration.

Paul Mazurkiewicz, batteur de son état, a parfaitement assuré même si par moment on voyait clairement qu’il était limite en souffrance.

Georges “Corpsegrinder” Fisher nous tabasse le crâne avec ses growls surpuissants et nous auraient presque filé le tournis au vu de la vitesse à laquelle il pratique la moulinette !

Et oui… son cou est vraiment aussi énorme que le dit la légende ! Cet homme doit pouvoir te tuer d’un simple coup de tête !

Pour résumer une bonne claque par REVOCATION et un cassage de mâchoire en bonne et due forme par CANNIBAL CORPSE… Les 5 gaillards sont bel et bien les patrons du death metal selon moi.

La soirée s’achève, j’ai passé un pur moment…

Un grand merci à Black.Roger et à Der.Lehrer qui se sont démenés pour m’avoir l’accred !