CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SSS
Avec : Sss, infest, warfuck, nerdfight
Date du concert : 19-11-2014
Lieu : Le Warmaudio - Décines [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/dirty7conspiracy
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 21 novembre 2014 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Après le Stoner d’hier au soir 18 Novembre à Lyon, me voici donc au Warmaudio de Décines ce mercredi 19 pour un concert de grindcore et cie avec plusieures variantes au menu, organisé par Dirty Seven Conspiracy et le « Warm ». En tête d’affiche les Britishes de SSS, les Basquais d’INFEST, les lyonnais WARKUCK et NERDFIGHT. Avec tout ça, nous pensons bien nous éclater tout à l’heure dès 20heures 30, heure prévue pour le début des hostilités.

Pas énormément de monde dans la salle, mais des connaisseurs, motivés, le métal extrême n’est pas une démarche « mainstream » il faut le reconnaitre. Alors, c’est parti avec NERDFIGHT, nouveau projet punk/hardcore avec des membres de Moms on Meth. Le quatuor envoie la sauce bien comme il faut mais semble manquer encore de cohésion, il y a des « blancs », normal quand un projet démarre. Leur son est bon, certains titres accrochent bien, mais tout cela semble un peu décousu. Laissons donc le temps au temps faire son œuvre, à revoir à une autre occasion pourquoi pas ?

Place maintenant au duo grindcore de choc WARFUCK avec Nico au micro et à la gratte, Mak derrière les fûts.
Je me suis toujours demandé comment ils faisaient à deux pour occuper ainsi l’espace, envoyer du gros son et tenir ainsi la dragée haute à tous les groupes de leur catégorie. Alors ce soir pas de quartier, Nico s’arrache les cordes vocales, arpente l’estrade non-stop comme possédé par le démon du grind, nous provocant toujours avec ses propos engagés et enragés. Quant à Mak, il fait un boulot énorme à la batterie et nous propose ses vocaux qui accompagnent son acolyte.
Alors, si ça vous a plu n’oubliez pas de télécharger leur récent album « Neantification » via leur site web, ou vous procurer le beau vinyle.
Quant à nous ce soir, le ramonage de nos conduits auditifs fut exécuté de façon implacable, quel punch, quelle patate, on vous revoit quand ?

Et l’on continue avec toujours sur les planches du grindcore propulsé par les terroriste du genre venant de Bayonne, INFEST.
Ces soir au Warmaudio ce sera la première date de leur tournée 2014 « Play Fast And Don’t Give A Damn », et le quatuor semble gonflé à bloc
Leur son est énorme, les envois destructeurs de neurones sans oublier un côté plombé qui nous remue les tripes parfois lors de certains ralentissements des blasts. Ils nous présentent notamment des titres de leur dernier méfait en date « The Next Will Be Yours » et ils tiennent toujours le haut du pavé dans le grindcore depuis une dizaine d’années avec des tournées incessantes à travers l’Europe où ils se sont fait un nom. Et c’est justifié vu la qualité de la prestation de ce soir qui se révèle hyper sauvage et brut de décoffrage, presque old-school par moments. Orgie de décibels donc, voix arrachée et « gruits » de rigueur, c’est hyper violent mais avec du groove en fond d’écran. Bref on aime ce soir, ce fut assez énorme en fait.
Set-list en photo.

Et nous allons terminer en beauté la soirée avec SSS (Short Sharp Shock), formation venant de Liverpool, outre-manche. Alors messieurs les Anglais tirez les premiers, (les derniers en fait) et c’est ce qu’il vont faire, tirer à boulets rougis sur tout ce qui bouge avec un mélange extrême de thrash, hardcore, grind, heavy et punk sous amphétamines.
Eux aussi sont en tournée Européenne (Limp. Gasp. Collapse Tour) depuis le 11 Novembre dernier et c’est une chance pour nous de pouvoir les apprécier ce soir au Warmaudio de Décines, tant pis pour les absents !
Evidemment ils vont défendre leur troisième opus « Limp. Gasp. Collapse », mais pas que avec des compos enregistrées depuis l’an 2006, des compositions virulentes, acerbes et ravageuses sur un rythme d’enfer. Chanteur enragé, basse énorme, batterie percutante et surtout guitariste hors norme qui nous fait profiter des « miaulements » inventifs de sa gratte, remarquable ! Set agressif donc avec un crossover extrême aux relents de Suicidal Tendencies et The Exploited, une certaine hargne en plus et une dérive actuelle bien métallique, vous voyez ce que je veux dire ?. Non ? Et bien vous auriez du être là ce soir pour apprécier ces Britishes qui ne font pas dans la dentelle assurément et qui nous offrent des titres variés et écrasants à tendance extrême assurément avec du thrash enrubanné de grindcore tout simplement. Ce fut donc excellent ya pas photo, si la set-liste tiens !


Soirée extrême agitée donc pour un public extrême vous l’aurez comprit.
Merci aux groupes et merci aux organisateurs de cette petite « sauterie », Dirty Seven Conspiracy et le Warmaudio.