CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


CANNIBAL CORPSE
Avec : AEON, REVOCATION, CANNIBAL CORPSE
Date du concert : 02-11-2014
Lieu : Le Splendid - Lille [ 59 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.veroneproductions.com/index.php
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 14 décembre 2014 - Chroniqueur : Doc.Douggy - Photographe : Doc.Douggy


Histoire de remettre le couvert une semaine après la bonne dose de Doom/Stoner offerte par Saint Vitus et Orange Goblin, quoi de mieux pour terminer les vacances et commencer le mois de Novembre avec du Death metal qui tâche?
Direction le Splendid pour aller y voir CANNIBAL CORPSE qui nous font l'honneur de jouer à Lille en compagnie des Deatheux Suédois d'AEON et des Death/Thrasheux (ô combien attendus) de REVOCATION. Une chose est sûre, ça va tabasser sévère et la foule qui fait la queue à l'entrée ne confirmera pas l'exception à la règle ! Au menu : Une salle comble, des cheveux, des mandales, du soli et du brutal en veux-tu en voilà ! (on pense à la bière aussi, même si elle sera remplacée par le vin, suite à une problème au niveau du bar, qui d'ailleurs à notre grand dam fermera ses portes durant le set de Cannibal...)

AEON ouvrent le bal. Point de sortie chez eux depuis un moment ("Aeons Black", 2012) , mais qui sait peut-être une exclu ou deux? Faut dire qu'il y a eu aussi du changement de line-up chez eux depuis, donc de quoi relancer la machine à blast/double grosse caisse. Mais que nenni, pas de "nouveauté" et je dirais même plutôt une grosse bouillie sonore et statique, si l'on excepte leur chanteur, Tommy, qui s'époumone et fait preuve de présence...
Pourtant y'a du bon chez eux, de souvenir, "Aeons Black" Forever Nailed" sont des morceaux plaisants (tout du moins les seuls, et encore, que j'aurai peiné à reconnaître); c'est carré, rythmé, technique, mais la sauce ne prend pas. Dommage. On verra la prochaine fois, pour peu que je sois tenté d'en être...

SETLIST : Satanic Victory - Forgiveness Denied - Kill Them All - Aeons Black – Biblewhore - Still They Pray - Forever Nailed.

Je sais que c'est toujours un sacré exercice de prendre des photos au Splendid si je suis mal préparé, et ce soir la règle ne change pas, je peine, les lights n'étant pas à notre avantage, mais bon, faut faire avec (ou investir?!). Quoiqu'il en soit, c'était pas la panacée sur AEON, un peu mieux fort heureusement pour REVOCATION.

Ceux-là, ça fait un moment que j'attendais de les voir, et faut avouer qu'après un album éponyme un peu terne niveau compos, les Ricains ont de la suite dans les idées et voilà qu'un peu plus d'un an après sort déjà le suivant " Deathless" qui ma foi remettent les choses à leur place : Technique, Heavy et brutal, de quoi j'espère, se prendre une mandale !
Et pourtant au début du set y'a de quoi déchanter, la prestation prenant les mêmes airs que celle d'AEON, son mal calibré qui fait que l'on distingue difficilement les deux guitares et David Davidson que l'on entend presque voire pas du tout. D'ailleurs on voit celui-ci demander à la régie de le monter sur "The Hive" et "Teratogenesis", avec peine... Heureusement que ces avaries ce font en début de set et tout cela commence à s'améliorer pour le bonheur de tous lorsqu'ils enchaînent "Deathless" qui donne en puissance et fait monter la température de quelques dégrés dans la salle.
Enfin, on peut commencer à apprécier ! Des envolées/solis des deux guitaristes/chanteurs au jeu sans faille de Phil derrière les fûts, putain que ça envoie ! Le groupe est taillé pour la scène et est impressionant. Cerise sur le gâteau, c'est Sven de Caluwé (Aborted) qui vient pousser la chansonnette sur "Madness Opus" et laisse le groupe terminer sur un "No Funeral" qui me fera aller faire un p'tit tour du côté du pit.
Y'a pas à dire, ces gars là se font plaiz' et font plaiz' à voir sur scène et ne faillent pas à leur réputation. Comme beaucoup qui venaient autant voire plus pour REVOCATION que pour CANNIBAL, on pourrait dire que ceux-ci leur ont presque volé la vedette... Et avec ce qui va suivre, ce sera exactement mon point de vue...
SETLIST : The Hive – Teratogenesis – Deathless - Dismantle The Dictator – Fracked - Madness Opus - No Funeral.

Et maintenant est venu l'heure de la machine à boucherie. Public au taquet, c'est devant un pit furieux et une arrière salle bras croisés qu'arrivent messieurs CANNIBAL CORPSE. On s'attend à voir leur dernier "A Skeletal Domain" prendre une bonne part de setlist, mais non même pas, il aura d'ailleurs le même traitement que "The Bleeding", les deux expédiés par bloc de 3 titres en début de set, le reste allant piocher dans une disco longue comme mon bras et pas toujours égale; mais qu'importe, c'est pour s'en prendre dans la tronche qu'on est là, voir Corpsegrinder montrer son entraînement au headbanging (comme le prouve la largeur de son cou), et se prendre du riffs incisif qui découperait un corps en moins de deux. Scolaire, pro, son et lights plutôt bien organisés; CANNIBAL CORPSE sont pas là pour enc... des poules. Et à part ça, comme leur musique, c'est sans âme. Heureusement, ça rattrape le coup avec des morceaux comme "Hammer Smashed Face", "A Skull Full of Maggot" et on a même le droit à "Disposal the Body" et "Pounded into Dust".
Moi, chez moi au bout de 20 minutes le concert est terminé, et à moins d'adorer le combo c'est dur de rester en place jusqu'au bout (en prouvent quelques réfractaires qui sont à l'extérieur plutôt). Mais rien à dire si ce n'est que ce sont pas des patrons pour rien, car ils connaissent leur job jusqu'au bout des doigts/manches/baguettes et CANNIBAL CORPSE fait ce qu'ils font de mieux du Gore ! Une chose est sûre, ceux qui les voyaient pour la première fois on en pris plein les mirettes, tout comme le reste d'ailleurs et là est le principal. Pour le reste, y'a plus qu'à ramasser membres, crânes et autres parties du corps perdues dans la bataille pour rentrer chez soi et CANNIBAL d'assurer, comme toujours j'ai envie de dire...

SETLIST : Staring Through The Eyes Of The Dead - Fucked With A Knife - Stripped, Raped And Strangled - Kill Or Become - Sadistic Embodiment - Icepick Lobotomy - Scourge Of Iron - Demented Aggression - Evisceration Plague - Dormant Bodies Bursting - Addicted To Vaginal Skin - The Wretched Spawn - Pounded Into Dust - I Cum Blood - Disposal Of The Body - Make Them Suffer - A Skull Full Of Maggots - Hammer Smashed Face - Devoured By Vermin.

Un bon début de Novembre et une prestation certes sans nouveauté à proprement parler, mais propre et pro de CANNIBAL CORPSE, on en attendait pas moins, là où confirment REVOCATION concernant leur réputation sur scène et AEON qui, quant à eux ont loupé le coche. Du gras, du gore et du technique, un bon concert de Metal extrême comme il se doit !
Un grand Merci à Verone Prod (particulièrement à Arno) pour cette belle soirée comme on les aime.