CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


CARNAGE OF CHILDREN
Avec : Carnage of children, psygnosis, dissident solutions
Date du concert : 16-01-2015
Lieu : Le Warmaudio - Décines [ 69 ]
Affluence : 100
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/CARNAGE-OF-CHILDREN/122486555315
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 18 janvier 2015 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Le Warmaudio de Décines, repaire de punks et « coreux » accueillait cette fois-ci un concert de métal extrême. Au menu du death old-school, du métal extrême ambiant et du death technique, de quoi ravir en cette mi-janvier les adeptes du metal-de-la-mort-qui-tue bien évidemment.
A l’affiche donc DISSIDENT SOLUTIONS, les régionaux de l’étape, PSYGNOSIS de Mâcon et CARNAGE OF CHILDREN des environs de Lyon, organisateurs en outre de cette petite sauterie du début 2015, retrouvailles !
Mais avant de vous conter cette soirée agitée (surtout sur scène !), je me permets une petite remarque. A savoir, le public métal à lyon n’a pas changé avec la nouvelle année, car en effet l’assistance fera des va et viens dehors-dedans au gré des formations présentes. Peu de gens donc pour le premier groupe, beaucoup de monde pour le second et à nouveau peu d’intéressés pour la tête d’affiche, que voulez-vous les voix de Satan sont impénétrables !

Il est 20heures à la pendule du Warmaudio lorsque DISSIDENT SOLUTIONS envoie le son. Pas de surprise à l’horizon du cimetière, c’est du bon death old-school millésimé à ,la Obituary, Bolt Thrower et autre Entombed qui nous tombe dessus avec des vocaux parents à ceux de John Tardy cqfd. Ces vocaux qui pourraient être encore améliorés dans certains passages, mais bon, de l’avis de tous le groupe à bien progressé tout de même, reconnaissons-le.
Les membres de la formations n’étant pas des novices dans la scène métal cela pourrait encore se perfectionner dans le futur. En attendant, le show de ce soir fut honnête et carré sauf que le public plus ou moins absent en ce début de soirée n’a pas jugé nécessaire de se « dénuquer » sous les coups de boutoirs de Dr. Mike aux fûts, mais bon !
Une prochaine fois peut-être, encourageons la scène locale morbleu, diantre et ventre st-gris !

Set-liste en photo.

Le show qui va suivre sera bien particulier et va intéresser au plus haut point le public et les membres de groupes métal présents dans l’assistance.
En effet, PSYGNOSIS, métal extrême ambiant de Mâcon je vous le rappelle, va nous offrir un set avec non pas un chanteur, mais 4, connus dans la sphère métallique régionale. Nous aurons donc le plaisir d’apprécier les compositions des mâconais interprètées par Vince de Mulk (BURNING FLESH), Olivier de SHARKED, Manuel Alejandro Salazar et Kra Cillag de PAVILLON ROUGE.
Et ce concept d’un soir va faire mouche en variant les plaisirs auditifs des métalleux invétérés de l’extrême et en titillant notre curiosité cela va de soi.
Je ne vous en dirait pas plus sur les capacité musicales des Mâconnais, déjà bien connus maintenant, et de leur chorégraphie scénique tour à tour énergique, prenante et envoûtante, voire même psychédélique à certains moments.
Remi et Anthony font un malheur aux guitares, Jérémy fait vrombrir sa basse dans des envolées fulgurantes et le tout est transcendé par des samples ambiancés en diable.
Ah, atmosphère quand tu nous tiens ! C’est ce que l’on pourrait dire après une prestation de PSYGNOSIS, le feu et la glace, le chaud et le froid, l’extrême pulsation métallique, tout ça à la fois, on aime. Ce soir donc ce fut un moment fort au Warmaudio qui n’en revient toujours pas !
Set-liste en photo.

Mais pour terminer la soirée nous allons en revenir au death, mais pas n’import lequel, le death technique et travaillé des Lyonnais de CARNAGE OF CHILDREN.
Après divers mouvements de troupe au chant et à la batterie, ces métalleux de l’extrême n’ont pas perdu de vue leur ligne de conduite et sont restés fidèles depuis une dizaine d’année maintenant à du death, certes biberonné à l’ancienne école, mais inventif et remarquable de par un côté technique donc. Ce côté technique apporté surtout par les duels et duos des deux guitaristes qui nous offrent outre des riffs lourds, gras et saignants, des soli pratiqués avec un scalpel rouillé nous laissant penser à notamment Dying Fetus, vous me suivez ? Les titres « Demons », « Carnage » et surtout pour ma part « Napalm » vous mettent dans une ambiance putride et malsaine en diable. On aime avec ces cassures de rythme bien senties.
Mais ce soir, le manque d’assistance pour leur prestation et quelques petites approximations au départ ne vont pas leur rendre service. D’autant plus que la fin du set sera brutale et innatendue, que s’est-il passé ?
Mais tout cela ne représente qu’une anecdote dans le parcours jusqu’à présent sans faute de C.O.C, d’autant plus que de nouvelles compositions intéressantes il me semble sont venues transcender la fin du set. Groupe à voir et à revoir toujours avec plaisir de toutes façons, car sincère et valeureux.

Set-list en photo.

Soirée un peu en ‘dents de scie » donc, mais je pense que tout le monde (une centaine de personnes à vue de nez) y a trouvé quand même son compte, public et groupes.
Merci aux organisateurs, en l’occurrence Carnage of Children, aux trois formations en lice, et bien entendu, au Warmaudio pour son accueil indéflectible, à bientôt !