CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GUERILLA POUBELLE
Avec : Guerilla poubelle, arms aloft, hangover for breakfast
Date du concert : 17-02-2015
Lieu : Ninkasi-Kafé - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/CulturePunk
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 19 février 2015 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Finalement, les concerts programmés en semaine remplissent plus les salles que ceux du week-end. C’est ce que l’on pourrait penser en assistant ce mardi 17 Février au ninkasi-Kafé de gerland-Lyon au concert , gratuit il est vrai, de GUERILLA POUBELLE, ARMS ALOFT et HANGOVER FOR BREAKFAST. Concert proposé à l’initiative de l’asso Culture Punk de Lyon.
L’endroit est donc remplit jusqu’à la gueule, jusqu’au bar des lieux et mêmme au-delà, et ce sera donc très difficile de pouvoir se raffraichir en boissons vu l’affleuence. Carton plein donc pour l’évènement punk de la semaine avec trois formations keupones qui ont rameuté toutes les « crêtes » de la région.

Chaud devant car les pogos agités vont débuter avec les locaux de HANGOVER FOR BREAKFAST et leur « psycho therapy » album de 2014 sous le bras. Ici on mélange avec bonheur punk, rock et folk avec gratte sèche sur certains titres. Mais ne vous faites pas de soucis ça envoie du bois, et de l’émotion aussi, garantie.
Voix rauques, deux guitares se complétant à merveille, basse-batterie binaire à souhait, emballez c’est pesé, on aura la gueule de bois pour le petit déjeuner (sic) demain matin c’est sûr !
Bonne prestation de ce groupe aux dérives ska, à voir et à revoir sans modération, on aime.
Set-list en photo.

Place maintenant à ceux du Wisconsin aux states, ARMS ALOFT qui effectuent une tournée Européenne en ce moment avec GUERILLA POUBELLE avec qui ils sortirons sous peu un split vynil.
Alors la tension festive ne va pas retomber, au contraire, avec Seth, Alex, Isaiah et Jack qui vont nous envoyer leur street-punk dans les dents influencé au départ de l’aventure par The Clash notamment. Du bon son donc, de bons musiciens. A noter la présence d’ un batteur bûcheron au look stoner/rock. Le chanteur à du boire du débouche-évier avec sa voix arrachée, mais cela colle parfaitement à leur zic.
Guitare, basse, batterie au top, on n’a rien trouvé de mieux encore pour assurer ce punk/rock en provenance de Eau Claire (si, si) leur ville de résidence américaine. Ils viennent en Europe pour la seconde fois et à Lyon pour la première, ils nous délivrent ce soir un set carré, puissant, plein de slogans et d’humour acide, et figurez-vous que l’on a adoré ce moment passé en leur compagnie ce soir au Ninkasi. Merci les gars pour votre punk/rock revendicatif qui arrache et fait du bien.
Set-list en photo.

C’est au tour de GUERILLA POUBELLE de venir nous interpeller avec conviction grâce à leur punk conçu dans l’urgence et d’une efficacité redoutable, en live surtout. Le chanteur peut se taire car presque tous les keupons ici présents reprennent les paroles sans faiblir pour chaque composition. C’est vous dire que les frenchies qui ont conservé leur éthique des premiers jours sont connus et reconnus après plus de 10 ans d’activité et 666 concerts à leur actif.
Bon, ben ce soir, ce sera un concert bien agité (qui a dit comme d’habitude ?), même si l’on constate la présence au sein du trio d’un nouveau bassiste qui assure sans problème, c’est sûr !
Ce trio « parigot » accroche de par ses textes en français s.v.p , son énergie intacte depuis ses débuts, ses envois tranchants dans le lard de nos certitudes. Et ça marche même (ou grâce) à leur ferveur engagée, pratiquant le DIY sans faiblir.
L’ambiance sera au top niveau pendant leur set avec des stage-diving non-stop, un monstre pogo (mais où est donc passé ma godasse,) dans la chaleur et la sueur des dessous de bras, chaud, chaud, très chaude ce soir l’ambiance !
Un dernier titre avec leurs acolytes (j’ai pas dit alcooliques) de Arms Aloft avec beaucoup de basses, et c’est la fin. Il est 23heures 15 à la pendule du Ninkasi kafé qui a tremblé encore une fois ce soir.
Set-list : pas besoin, vous connaissez les titres par cœur !


Merci à Culture Punk asso, aux trois combos en lice et au public nombreux qui a instauré une ambiance de « ouf » dans les lieux, réussite totale dans le « Ninkapunk » du mardi.