CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


BETRAYING THE MARTYRS
Avec : Upon This Dawning, Polar, More Than A Thousand, Betraying The Martyrs
Date du concert : 14-02-2015
Lieu : KulturFabrik - Esch-Sur-Alzette [ Luxembourg ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://kulturfabrik.lu/fr/home/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 01 mars 2015 - Chroniqueur : Béné - Photographe : Béné https://www.facebook.com/BeneDuvalPhotoSijopics


Je suis de retour à la KulturFabrik d’Esch-Sur-Alzette pour, cette fois une affiche 100% metalcore. Je ne te cache pas que je suis sceptique. Si tu suis un peu mes écrits, tu sais que le metalcore est tout sauf mon genre de metal préféré.

Mais bon, j’ai été surprise par le très bon plateau metalcore du festival Hauting The Chapel de Damage Done Prods, donc je ne me formalise pas et attends de voir ce que ça va donner ce soir.

Je ne connais pas du tout les deux premiers groupes et je ne connais que vaguement les deux suivants.

Le premier groupe arrive sur scène, les Italiens d’UPON THIS DAWNING. Je suis vraiment très mitigée quant à la prestation de ce groupe. Il y avait du bon et du beaucoup moins bon.

J’ai aimé la voix cassée/éraillée de Matteo Botticini sur le chant dit « clair », qui m’a quelque peu surprise et qui permet au groupe de se démarquer des clichés du genre. Musicalement parlant c’est bien exécuté et il y a une bonne énergie.

J’ai beaucoup moins aimé la voix growl, qui sans être pour autant mauvaise, n’avait rien d’exceptionnel. La chorégraphie façon pantin désarticulé sous drogues m’a également lassée assez rapidement.

Je dirais qu’il y a un potentiel certain mais peut-être pas complètement exploité. Le set a à peine duré 20 minutes, c’est donc difficile d’avoir un avis tranché… :

1. 13
2. Anima
3. Embrace the Evil
4. A New Beginning
5. Obey

Les anglais de POLAR prennent le relais. Adam, au chant, débarque sur scène en arborant un K-Way® militaire du plus bel effet… Je n’ai pas tout à fait saisi le concept du coupe-vent en salle mais bon soit…

La salle s’est entre-temps remplie, même si, on ne fera pas salle comble ce soir. Le public est plus jeune qu’à l’accoutumée même si on remarque des gens de tout âge.

POLAR ne réinvente pas le genre mais ce qu’ils font, ils le font bien et nous font passer un moment sympathique.

C’est plein d’énergie, et ils réussissent à faire bouger la salle. Adam parviendra d’ailleurs, en fin de set à faire s’assoir toute la salle au sol pour finir sur un jump collectif assez impressionnant. Encore une fois un set très court d’une vingtaine de minutes

Place maintenant à MORE THAN A THOUSAND. Les Portugais ont des fans dans la salle et c’est sous les acclamations de la foule qu’ils débarquent sur scène.

Vasco, au chant, est bien présent et s’adresse régulièrement au public. Le groupe va redonner un coup de fouet au rythme de la soirée et c’est pour moi une très bonne surprise.

Les parties de chants clairs sont exécutées à deux, ce qui donne une autre dimension à ces parties, d’autant plus qu’elles sont vraiment bien interprétées.

Les Portugais remercient régulièrement le public pour son accueil, et leur bonne humeur fait plaisir à voir et est communicative.

Le set est vraiment de qualité, chacun maitrise parfaitement son sujet et musicalement ça se démarque des stéréotypes du metalcore.

Pour résumer, une bien bonne surprise et une prestation couronnée d’un succès mérité. Malheureusement je reste sur ma faim… Encore un set bien court…

1. Feed The Caskets
2. Heist
3. Fight Your Demons
4. Cross My Heart
5. It's Alive (How I Made A Monster)
6. No Bad Blood

MORE THAN A THOUSAND quitte la scène sous les applaudissements du public. Et moi je suis convaincue !

C’est au tour de la tête d’affiche de ce soir de prendre possession de la scène…BETRAYING THE MARTYRS.

Je ne cache pas que je les attends de pied ferme, après avoir regardé quelques clips du groupe je suis assez curieuse de voir ce que le groupe a à proposer en live. D’autant plus que le groupe compte dans ses rangs des Français (un Anglais et un Russe aussi cela dit).

Nous y voilà. Sous les acclamations du public… et les hurlements stridents de deux jeunes demoiselles visiblement toutes émoustillées derrière moi. Mon tympan a mis quelques jours à s’en remettre d’ailleurs…

Nos six acolytes arrivent sur scène, sous les crises épileptiques des stroboscopes (que je maudis en passant ah ah ah… ils ont pourri bon nombre de clichés).

Je vois un géant arriver devant moi… Je ne sais pas combien il mesure mais il m’a semblé immense… Le fait qu’il soit plutôt mince doit contribuer à cet effet mais je pense qu’il est vraiment très grand…Aaron Matts.

Ce mec a un charisme indéniable. Ok il est grand mais il a une présence qui met tout le monde d’accord.

Et il a lui aussi un K-Way®...Bon... (sourire)

Je vais prendre ma petite claque du jour et elle s’appelle BETRAYING THE MARTYRS.

Ce groupe est tout sauf un clone des autres groupes de matalcore. Il est même assez atypique. Matts a un growl bien particulier tendant vers le deathcore. Le chant clair de Victor est très maîtrisé et très metalcore.

Musicalement ça tarte, Mark à la batterie martèle ses fûts et ça blaste même sévère. Baptiste et Lucas aux grattes envoient du riff bien accrocheur et se démènent. Il en est de même pour Valentin à la basse, qui gère son instrument très précisément, et qui de plus est très présent et adepte de la moulinette capillaire !

Victor fait voler son clavier… bref la performance scénique et la maitrise musicale et vocale sont de rigueur !

C’est carré mais il y a ce petit grain de folie, cette spontanéité que j’aime et que je retrouve chez BETRAYING THE MARTYRS.

Fort heureusement le set est plus long que pour les supports :

1. Afterlife
2. Jigsaw
3. Man Made Disaster
4. Where the World Ends
5. Love Lost
6. Let It Go
7. Drum Solo
8. Life Is Precious
9. What's Left of You
10. Liberate Me Ex Inferis
11. Legends Never Die
12. Because of You

Sceptique au départ je dois avouer que la KUFA a fait très fort ce soir et j’ai plus ou moins été prise à contre-pied puisque j’ai vraiment apprécié la soirée, en particulier les performances de MORE THAN A THOUSAND et bien évidemment BETRAYING THE MARTYRS.

Je notifie un coup de cœur à ce concert pour ces deux derniers groupes, enfin surtout le dernier (ah ah).

Un grand merci à l’équipe de la KUFA pour son accueil comme toujours très sympathique !

See ya !