CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


POPA CHUBBY
Avec : Popa Chubby, Dave Keyes
Date du concert : 15-03-2015
Lieu : Olympia - Paris [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.nuevaonda.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 20 mars 2015 - Chroniqueur : superbenny666 - Photographe : benlivephotos https://www.facebook.com/livephotosmusic


Comment tuer le temps un dimanche soir maussade ? Et pourquoi pas en allant voir Popa Chubby en live !
Popa Chubby c’est ce guitariste blues/rock plutôt bien portant, avec une guitare Fender bien abimée … mais surtout avec un talent incroyable !
Habitué des tournées (cela fait 10 ans qu’il visite le monde), ce n’est pas cette sublime salle de l’Olympia qui va l’impressionner pour montrer ce qu’il sait faire avec sa Stratocaster.
Mais, petite surprise, il y aura une première partie, qui n’était pas annoncée.

Il s’agit de Dave Keyes, clavieriste expérimenté qui partagera aussi le set de Popa Chubby.
Son registre musical est donc orienté blues, le talent est évident. Sa voix est parfaite pour ce style mais le public attend un show un peu plus rock’n’roll.
Il sera fortement applaudi car l’audience sait reconnaitre les artistes à leur juste valeur.

Après un entracte de 20min, entre en scène notre star du soir, à savoir Popa Chubby, vêtu dun chapeau melon.
Acclamé par la foule venue massivement, il ne tergiverse pas longtemps, attrape son instrument fétiche et se lance joyeusement dans son set.
Dès les premiers accords, Popa Chubby nous met dans l’ambiance du blues/rock bien entrainant. On se rend compte qu’il n’a pas qu’une dextérité ahurissante mais aussi une voix bien adaptée à ce style.
Les premiers morceaux dont le fameux “Working class blues” encensent la foule, d’autant plus qu’il est suivi de “Hey Joe”, fameux morceau d’Hendrix.
Une des choses les plus surprenantes reste le fait que même cloué sur son tabouret, ce type bouge énormément. Ses mimiques et ses expressions rendent le show encore plus vivant.
Il se lèvera pour s’approcher du bord de la scène en jouant quelques “leaks”, ce qui ravira les personnes placées au premier rang.
Il jouera aussi quelques morceaux de son dernier album “I'm Feelin’ Lucky (The Blues According to Popa Chubby)”, en faisant rire l’audience en annonçant le titre “Put your pant on One leg at a time” enchainé de “Rock on bluesman”. Ce dernier titre est un peu long, certaines parties rythmiques auraient pu être remplacées avec quelques soli, pour moins perdre en intensité. Mais l’utilisation d’une Wah-Wah et d’un bottle neck sur d’autres titres permet à Popa Chubby d’avoir un son qui accroche merveilleusement auprès du spectateur.
Popa Chubby n’est pas seul, et il honore Dave Keyes en le laissant faire une nouvelle démonstration au clavier.
Enfin, son set se terminera en enchainant “Little wing” et “Hallelujah” ainsi qu’une épique battle entre lui-même et le bassiste.
Il finira par lâcher sa guitare pour faire de nouveau une battle avec son batteur en étant lui-même derrière une seconde batterie prévue à cet effet. Sa polyvalence plait aux spectateurs qui l’acclament de nouveau sans concession.

Popa Chubby et ses acolytes nous auront donc jouer un set d’environ 2h passées plutôt vite, en ayant su nous faire partager son talent ainsi que son humour.
Les spectateurs repartiront donc comblés et prêt à revenir le voir ... peu importe le jour !

Merci donc a l’équipe de Pavillon 666 ainsi que Sophie de l’Olympia pour l’accréditation.