CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MADBALL
Avec : Madball, first try, mafia'rd core
Date du concert : 07-04-2015
Lieu : La Tannerie - Bourg-en-Bresse [ 01 ]
Affluence : 250
Contact organisateur : https://www.facebook.com/latannerie
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 13 avril 2015 - Chroniqueur : Der.Lehrer - Photographe : K photolive https://www.facebook.com/pages/K-photolive/124566154387006


A l'annonce de cette date du 7 avril 2015, MADBALL à La Tannerie de Bourg-en-Bresse, il y a environ six mois déjà, certains ont cru à une plaisanterie. Ce fut une réalité, le rêve de nombres de coreux de l'Ain et des départements voisins s'est en effet réalisé ici, un mardi soir printanier, à l'occasion d'une étape des Américains entre Paris et Toulouse. Les trois groupes prévus sont là, le public aussi, jeunes d'aujourd'hui ou d'hier, petite foule manifestement motivée, casquettes NYHC. Ah ! Le hardcore new-yorkais, AGNOSTIC FRONT, SICK OF IT ALL, BIOHAZARD...et MADBALL, une vraie légende populaire !
Dès 19 heures, les abords de la SMAC, autrement dit La Tannerie, commencent à s'animer. On évoque les nombreux concerts qui attendent les adeptes du metal et du hard-core de la région en ce printemps réconfortant.

A 19 h 45 précises, c'est aux Mâconnais de MAFIA'RD CORE qu'il appartient d'ouvrir la séance, ou plutôt de déclencher les hostilités. Ceux qui les découvrent et ils sont nombreux, semble-t-il – ne tardent pas à savoir à qui ils ont affaire : un quatuor dont le frontman-chanteur, abondamment tatoué, précise en guise de présentation : » On se respecte tous, ce soir ! ». Cela va de soi. Le groupe de formation récente (2011) ne manque cependant pas d'expérience. Le chanteur dont le répertoire passe du français à l'anglais et traite avec une agressivité sous-jacente des sujets de société, de la vie quotidienne, il n'hésite pas à taper sur tout ce qui bouge, les institutions, les médias, les journalistes...en arpentant la scène en long et en large, tandis que la salle se remplit petit à petit. Les gens réagissent, dans l'ensemble, assez positivement, applaudissent, s'agitent même devant la scène. Comme leur nom peut le laisser supposer, les gars de MAFIA'RD CORE ne font pas dans la finesse, ça sent même « le punk old-school », un « genre rebelle minimaliste » qui mérite considération. Leur set de 30 minutes avait un objectif : « chauffer » la salle. Mission accomplie ! « Oï ! »

Une pause d'un quart d'heure, le bar de la Tannerie au fond de la salle obtient un franc succès.
C'est avec une certaine impatience que les Lyonnais présents dans la salle – et les autres – attendent l'entrée en scène du groupe FIRST TRY, dont la notoriété n'est plus à faire dans la région, même s'ils font ce soir, à Bourg, leur « premier essai » - facile ! - On parlait de quintette, mais aujourd'hui ils sont six, deux chanteurs, deux guitaristes, un bassiste et un batteur. Classique, pour ce groupe de hardcore qui a fêté ses 10 ans il y a peu, sans doute le plus ancien dans le grade encore en activité sur la scène hard-core lyonnaise, voire de la région Rhône-Alpes. FIRST TRY donne toute sa mesure en live. Le groupe compte des membres co-fondateurs de l'association « Lyon HardCore » pour la promotion du style, l'organisation d'événements etc.
Pas une seconde à perdre, le ton est donné, les deux chanteurs, Bogdan et Guillaume, deux voix parfaitement complémentaires, courent, sautent, imités par leurs camarades Michel et Clem, guitaristes et Quentin, bassiste, transformant la scène en joyeux champ de bataille, offrant à un public curieux et enthousiaste, un véritable spectacle chorégraphique, avec l'appui de Ben, leur batteur. Quelle énergie ! Quel talent ! Et un groupe en parfaite cohésion, qui sait d'une manière naturelle établir le contact avec le public bressan. Manifestement leur prestation plaît, la salle bouge, les fans déchaînés n'hésitent pas à monter sur scène et à slamer à l'envi.
Pour les connaître depuis quelques années et les avoir vus dans d'autres contextes, je peux, sans grand risque, imaginer que, chez eux, le stress a fait place à la satisfaction et à la fierté « du travail bien fait ». Travail ou plaisir ? Plaisir partagé en tout cas. Une sorte de symbiose entre les artistes et le public, ou si l'on préfère, un numéro interactif entre la scène et la salle, 30 minutes, et c'est (déjà) terminé !
Les gars de FIRST TRY peuvent envisager avec confiance la sortie de leur futur album et la tournée qu'ils préparent.

Setlist de MAFIA'RD CORE : Intro / Moutons dociles / Zombie Land / HC Unity / Réveillez-vous / Esprit 80 / La rage / Wrong / Journaliste / Reste trankill / OSC / Crucified

Setlist de FIRST TRY : Intro / New Rapide / Not your friend / 2 Faced / Ethic Fail / Just Dildo it / Sworn Enemy / City belongs to us / Back in Business / Dernière / LFK Pride


L'ambiance est très chaude dans la grande salle de la Tannerie. Les fans de « hard-core pur et dur » sont aux avant-postes, prêts à bondir...
21h 30, le quartette new-yorkais met le feu, « les durs à cuire » (dixit Le Progrès 01), déclenchent comme une tempête apocalyptique, « attention devant ! ». Pogos, slams, circle pits se succèderont pendant une bonne heure.
Freddy Cricien, cofondateur de MADBALL en 1988-89 alors qu'il avait 12 ou 13 ans, et aujourd'hui toujours aussi charismatique à bientôt 40 ans, affiche une forme physique éblouissante et un sens du contact humain qui s'illustrera lorsque le petit Gabin (7 ans) le rejoindra sur la scène. Freddy l'accueille avec bienveillance, se souvenant peut-être de sa propre enfance, « une note de douceur dans ce monde de brutes », selon l'expression consacrée.
Mais n'oublions pas le très sérieux bassiste, Hoya Roc, l'autre pilier du groupe depuis 1993, Mitts, guitariste chevronné et plutôt discret, et bien entendu Mike Justian, l'excellent batteur à peine visible derrière ses fûts. Il a intégré MADBALL en 2011, succédant à Ben D. .
Les New-Yorkais, auteurs d'une douzaine d'albums, la plupart chez Nuclear Blast recevront une longue ovation de la part d'une salle conquise ou simplement convaincue. Leur set aura duré 60 minutes, sans temps mort, comprenant des chansons issues des albums récents ou plus anciens, par exemple : « All or Nothing, It's My Life, Heaven Hell etc. »
MADBALL, un groupe « mythique » de hard-core « haut de gamme », à l'image de ses compatriotes cités dans l'introduction de cette chronique reviendra dans l'Ain dans moins de 4 mois, ils se produiront en effet au SYLAK Open.Air. 2015.
Cette soirée HxC à Bourg-en-Bresse, événement relativement rare, aura eu un écho, n'en doutons pas, qui dépasse largement les frontières de l'agglomération. Aussi il convient d'adresser de vifs remerciements à ceux qui l'ont rendue possible, à la Tannerie qui accueille désormais des groupes de metal ou de hard-core de stature internationale, aux trois groupes qui, chacun dans sa catégorie, ont comblé leur fidèle public, et enfin merci à ce dernier pour sa motivation et son comportement exemplaire.
Un concert dont on se souviendra...et qui en annonce d'autres de cette qualité.
Merci à Didier Kubiak pour avoir gracieusement prêté les photos de la soirée à Pavillon666.