CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MADBALL
Avec : Another Instant,Ultimhate,Madball
Date du concert : 09-04-2015
Lieu : Le VIP - Saint-Nazaire [ 44 ]
Affluence : 250
Contact organisateur : https://www.facebook.com/StNazaireLeVIP
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 17 avril 2015 - Chroniqueur : Fred.Photography - Photographe : Fred Photography


Les shorts de basket et les casquettes sont de sortie pour cette soirée hardcore au vip de Saint-Nazaire avec une des légendes du hardcore made in New-York, Madball. La bande de Freddie Cicrien est actuellement en tournée mondiale pour la promotion de leur dernier opus intitulé « hardcore Lives ». Cette tournée est aussi l’occasion pour le groupe de fêter leurs 25 ans d’existence et montrer à toute l’assemblée que leur longévité n’est pas due au hasard. La soirée commence par deux premières parties assurées par Another Instant, jeune groupe de post-hardcore nazairien, suivi des solides Ultimhate, venant directement de la région rennaise.

Il faut clairement dire que, si le public s’est déplacé en nombre à Saint-Nazaire, il est là uniquement pour Madball. Les 2 groupes s’échinant à tour de rôle à essayer de faire bouger les gens scotchés au bar. La salle étant sur 2 niveaux, avec un bar en mezzanine, la séparation est encore plus flagrante entre la scène et les quelques personnes venues en avance, rendant la tâche difficile pour Another Instant et Ultimhate, qui ne se démontent pas et arrivent quand même à déclencher quelques moshpits énervés.

Les 2 groupes auront joué environ chacun une demi-heure, le décor se met ensuite tranquillement en place pour Madball, avec en particulier 2 panneaux reprenant le célèbre logo du groupe, cette balle enragée qui symbolise de manière très juste l’énergie dégagée par le groupe new-yorkais. 22h30, le groupe déboule enfin sur scène devant une salle, maintenant, quasi-comble, ce qui n’est pas étonnant, la venue de Madball a attiré tous les amateurs de gros son à des kilomètres à la ronde, que ce soit des fans du groupes ou des curieux près à découvrir un des groupes cultes de la scène hardcore mondiale.

25 ans de carrière, c’est donc en 1988 que le groupe s’est formé autour de Freddy Cricien et de son frère Roger Miret à la basse, plus connu pour être le chanteur d’un autre groupe culte de la scène hardcore new-yorkaise, Agnostic Front et depuis remplacé par Jorge Guerra. Durant ces 25 ans, Madball a enregistré une dizaine d’album et Ep et a donc sorti leur dernier album en 2014. Le line–up a peu évolué depuis leur split de 2001, on retrouve toujours Jorge hoya roc à la basse et Mitts à la guitare, seul le batteur du groupe changeant régulièrement. On a donc plus ou moins le même line-up que la dernière fois où était passé Madball au Vip en 2005. Le passage à Saint-Nazaire a dû marquer Freddy Cricien puisqu’il demandera à un moment du concert qui était présent lors de leur venue, il y a 10 ans. On peut penser que ce 2ème passage le marquera à nouveau puisque les Nazairiens ont montré de quoi ils étaient capables en retournant littéralement la salle du VIP et en se démenant dans tous les sens. Heureusement, la salle installée dans l’ancienne base sous-marine de la ville est solide et il faudrait beaucoup plus pour faire tomber les murs.

C’est un véritable florilège que nous proposera Madball pendant leur set, passant d’un antique morceau comme « Get Out » ou des titres plus récents, bien entendu tiré, du dernier album, en particulier « Born Strong » dont Freddy rappellera la participation de Candace de Wall of Jericho, non présente évidemment ce soir. Tous les albums du groupe auront droit à leur morceau « Infiltrate the system » de 2007 ou « All or nothing » de, maintenant, l’avant dernier album. Le concert finissant sur un excellent « Pride » classique du groupe, dont on notera la participation furibarde des premiers rangs du VIP.

N’étant pas trop attiré par la musique hardcore de manière générale, j’ai été moyennement emballé par les premières parties ; mais dois reconnaître que Madball, par leur énergie et par leur groove terrible, mérite largement sa renommée. Une super soirée, un grand merci au VIP et aux groupes.



Setlist Ultimhate :

Intro
Beauty of war
Underground storm
Playing with prayer
Losing reason
Give us the worst
Spraying my name
Porks
Piss on your grave
The new gold rush
Change or die
KOB

Setlist Madball:

Get Out
The Beast
Hardcore Lives
Smell the Bacon
Set It Off
Can’t Stop W’ont Stop
We The People
Lockdown
DNA
Never Had It
All or Nothing
C.T.Y.C.
Born Strong
Across Your Face
Down By Law
Infiltrate The System
Look My Way
100%
Doc Marten Stomp
It’s My Life
Heaven Hell
Pride
Hardcore Still Lives