CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MUDWEISER
Avec : MUDWEISER
Date du concert : 18-04-2015
Lieu : Kraspek Myzik - Lyon [ 69 ]
Affluence : 75
Contact organisateur : http://kraspek-myzik.com
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 19 avril 2015 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/chartlivephotography


Qu'est ce qu'on fait le samedi soir ? On danse ! Et ce soir, c'est au Kraspek Myzik sur les pentes de la Croix Rousse que l'on va remuer son corps. En effet, le bar a décidé de profiter de la tournée de MUDWEISER pour leur proposer de venir en terre lyonnaise. Ces fameuses pentes de la Croix Rousse ont cette réputation ancestrale de proposer des concerts de groupes alternatifs. Voir débarquer la bande parallèle à Reuno, de LOFOFORA, ici est une aubaine pour qui a envie de voir le charismatique chanteur ailleurs que sur une grande scène.

C'est la chaleur qui règne ici ce soir car il est évident que 70 personnes entassées dans cette petite salle, ne va pas générer autre chose que de la sueur. MUDWEISER en est aussi responsable avec son blues rock stoner, forcément gras à souhait. Cette mini tournée commence bien pour le groupe car un samedi soir à Lyon est tout approprié même s'il y a un peu de concurrence avec d'autres bars et d'autres salles de la ville. Le public ici présent est un public de connaisseurs et de fidèles comme nous avions déjà pu le constater il y a quelques temps au Ninkasi Café de Gerland. Le retour aux petites salles apporte quelque chose de différent, une proximité essentielle aux groupes qui aiment les liens forts avec leur public. Cela entraîne parfois des situations cocasses avec les fans que Reuno aime relever et transformer en moments très drôles. Je pense sincèrement que cet homme devrait écrire des chroniques. Je suis persuadé que cela pourrait se montrer très perspicace et bourré d'humour, un peu comme un certain journal dont on a beaucoup entendu parler en ce début d'année. Au passage, la moustache et le look le rapprochent de plus en plus physiquement au Professeur Choron. Il ne manque plus que le porte cigarette. Mais revenons en à la musique. MUDWEISER nous propose ce soir deux séries de morceaux qui permettent d'apprécier deux sets de 40 minutes. N'ayant pas de groupe de première partie, cela permet au public de souffler un peu sans perdre son attention sur un set trop long. Avec deux albums et des titres plutôt longs, il est évident qu'il y a de quoi rassasier le public plus qu'il n'en faut. Pourtant, tout se passe à vitesse grand V. L'intention est là. La maîtrise du style et des instruments sont impeccables. MUDWEISER nous délivre une série de morceaux maîtrisés et variés allant du blues au gros rock. On compte parmi eux « My World » en ouverture des hostilités, « Rumble Love », « Dirty Angel », « Missing In Action », « Elvis Loves Me ». L'ensemble se termine par une reprise du fameux « Paranoid » de BLACK SABBATH qui comme à son habitude se fait ravageur. Bon, la chaleur écrasante n'aura pas provoquer le moindre mouvement de foule mais on se doute de l'effet qu'aurait pu avoir cette reprise dans une salle plus grande.

Pour un début de tournée, on se dit que le groupe part sur de bonnes bases. Pour une redécouverte du groupe en live, c'était l'endroit idéal pour profiter de la proximité avec ces musiciens. Il n'y a plus qu'à leur souhaiter une bonne continuation pour la suite des événements et remercier le Kraspek Myzik pour son accueil.