CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ARCH ENEMY
Avec : Arch Enemy, Unearth, Drone, Scritikall
Date du concert : 07-05-2015
Lieu : Le Fil - Saint-Etienne [ 42 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/pages/doh-lasso-metal/151987391524092
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 09 mai 2015 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart https://www.facebook.com/ChartLivePhotography


Rendez-vous en cette vieille de jour férié au Fil de Saint-Etienne. ARCH ENEMY y est de passage et comme à mon habitude, je ne peux me permettre de passer à côté de cet événement. En effet, les concerts de metal dans cette salle sont récurrents mais pas non plus des plus fréquents, à la grande différence de Lyon en ce moment. Alors, afin de soutenir cette ville quand elle se met à bouger pour ce qui nous intéresse, aucune raison de rater ça ! Et puis bon, DOH L'Asso continue de faire partie de ces productions qui ont tout notre soutien alors direction Le Fil pour aller voir tout ça de plus près.

GOJIRA n'en fini pas de faire des émules et SCRITIKALL en fait clairement partie. Cette jeune formation stéphanoise ouvre cette soirée avec son metal moderne. Malheureusement quelques éléments jouent contre eux. Le son n'est pas au rendez-vous et la durée du set est réduite à une vingtaine de minutes. Il est certes très bon pour eux de bénéficier de cette participation sur cette affiche mais toutes les conditions ne leur sont pas forcément favorables. Dommage car en studio le groupe assure. Leur EP vaut vraiment le détour. Mais je ne doute pas une seule seconde que nous les reverrons très vite dans la région.

Les allemands de DRONE prennent la suite des hostilités venant nous présenter leur petit dernier fraîchement sorti, « Drone ». Nous restons sur une lignée moderne du metal avec de multiples influences comme le thrash et le metalcore.  DRONE n'est pas sans rappeler un certain DEVILDRIVER dans l'agencement de ses morceaux, mais aussi dans son énergie. Nous avons une bonne alliance entre riffs puissants et mélodies entêtantes. Le groupe semble ravi de partager cette affiche. Il y met toute son énergie pour convaincre son auditoire et cela prend très vite effet. Il n'en faut pas beaucoup aux stéphanois pour rentrer dans la danse et commencer à retourner la fosse. Il faut dire que ce show s'y prête plutôt bien.

Après l'Allemagne, ce sont les États-Unis qui sont représentés par UNEARTH. Le style est nettement plus orienté hardcore. Cela rend ce plateau plutôt diversifié mais toujours avec ce goût prononcé pour les mélodies accrocheuse. En effet UNEARTH ne contente pas de distiller toute son énergie dans ses riffs mis bien d'y ajouter suffisamment de mélodies pour un effet un peu plus attractif. Cela fonctionne encore très bien pour eux à l'image de cette fosse qui n'en finit pas de s'embraser et ce d'une manière tout à fait justifiable. Parmi les 10 titres joués ce soir, nous retiendrons « Giles », « My Will Be Done », « Watch it Burn » ou encore « Last Wish » ou en conclusion « The Great Dividers ».

2014 et 2015 sont les années où ARCH ENEMY a décidé de marquer un grand coup. Tout d'abord et cela ne surprendra plus personne car tous l'auront remarqué mais c'est l'arrivée dans le groupe de sa nouvelle chanteuse, Alyssa WHITE GLUZ. C'est aussi un groupe rejoint par Jeff LOOMIS à la guitare lead que l'on avait déjà pu apprécier au sein de NEVERMORE. Entre Michael AMOTT et Jeff LOOMIS, il n'y a rien à ajouter, les guitares sont forcément à l'honneur ce soir. En effet, pour ceux qui sont venus par curiosité, ne connaissant pas vraiment le groupe, ARCH ENEMY est bien un mélange d'influences thrash, death mais aussi de metal progressif dans sa façon d'aborder ses lignes de guitares. Cela lui permet de toucher un public qui s'élargit sans limite d'age. Le groupe fait son entrée sur son introduction « Khaos Ouverture » avant de se lancer dans « Yesterday is Dead and Gone » issu de l'album « Khaos Legion ». Puis, c'est la déferlante avec « Burning Angel » suivi de « War Eternal ». La salle du Fil est en pleine effervescence. Le service de sécurité commence à montrer les crocs et se fait assez sévère avec les slameurs. On ne pourra pas m'accuser de parler dans le vide mais cela faisait un bon moment que je n'avais pas vu un service de sécurité aussi tendu avec le public. Certes certaines personnes sont parfois un peu excessives mais il s'agit d'un concert de metal et cette pratique du slam ou du stage diving va de pair avec le metal alors que ce soit les groupes, les managements ou la sécurité, il faut s'y faire. C'est comme ça et se montrer brutal avec les gens n'y changera rien. Cela n'empêche pas le concert de se poursuivre et à ARCH ENEMY de nous présenter sa version 2015 de « Stolen Life » puis de poursuivre avec « My Apocalypse », « You Will Know My Name », « Taking Back My Soul » ou « No More Regrets » puis plus loin « We Will Rise » avant le traditionnel rappel. Le groupe revient pour 4 titres dont « Never Forgive, Never Forget », « Snow Bound », l'incontournable « Nemesis » et enfin « Fields of Desolation ».

Comme à son habitude Saint-Etienne s'est montrée très réceptive à cette soirée metal. DOH L'ASSO a encore une fois été exemplaire pour son accueil et il ne nous reste plus qu'à les remercier eux et Le Fil pour cette encore très bonne soirée.