CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


TOTAL CHAOS
Avec : Total chaos, panika, what's the rush
Date du concert : 07-05-2015
Lieu : Hôtel de la Musique - Villeurbanne [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/Dim.kazou
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 12 mai 2015 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com


Après la tuerie hardcore de mercredi dernier 29 avril au Ninkasi Kafé de Lyon-Gerland, nous avons eu ce jeudi 7 mai à l’Hotel de la Musique de Villeurbanne la tuerie punk avec la venue du combo de Los Angeles TOTAL CHAOS.
WHAT’S THE RUSH de Lyon et PANIKA du proche Bugey ont d’abord mis le feu dans une salle bien remplie jusqu’à la gueule.
Des crêtes, des crêtes en veux-tu en voilà, mais aussi une soirée très agitée avec au menu des pogos non-stop, de la sueur, du sang (un peu), et du sperme (peut-être). Les keupons venus de partout se sont donc entrechoqués avec conviction bousculant au passage retours et la barre de façade des lights en mode « switch off » qui à failli s’écraser par terre à maintes reprises, ambiance !

Premier concert pour les gones de WHAT’S THE RUSH, quatuor atypique de folk/street/punk non pas au goût bulgare mais au goût russe.
Violoniste/chanteuse, bassiste/chanteur, guitariste et batteur pour les choeurs, le décore est planté. Chants d’ici et d’ailleurs, du métro aux collines de Lyon, celle qui prie, celle qui travaille, un peu de polka au dessert, voilà le parcours parfois souterrain de ce groupe. Ce groupe qui se débrouille bien pour une première expérience scénique et réussit à lancer le pogo dans un Hôtel de la Musique plein comme un œuf dès le départ.
Pti Minet a mis ses oreilles pointues de troll. Bambi Calme maitrise son violon et sa gratte acoustique, El Poncky Brewser a mis son kilt et Albator a perdu les clés de la bagnole.
Sous un aspect déconne et décontracté, les Lyonnais ont mis le public punk dans leurs poches. Et ce malgré une mise en place à tâtons quelques fois, ils nous ont démontré que le punk-violon existe aussi dans la capitale des Gaules, alors on aime tout simplement.
Set-list en photos.

Après le folk/punk place au punk-ska avec PANIKA échappé de son Bugey natal et aussi du nord-Isère, AOC garantie que ce soit du rouge ou du blanc, ils n’ont peur de rien, ils mettent tout dedans !
Franck, Louis, Vlad et Couane ne reculent donc devant rien et leur punk aux allures festives fait pogoter tout le quartier de 7 à 77 ans. Ils sont déjà connus et reconnus dans la mouvance keupon et leurs voisins de l’Ain ont fait le déplacement pour les soutenir. Et dans l’Hôtel de la Musique ça vole de partout, même la barre de support des lights de façade va se balancer et les spots s’éteindre un par un. C’est déjà le chaos durant tout le set de Panika alors ce sera sûrement la panique (sic) avec l’arrivée de la tête d’affiche, Rob Chaos et sa bande qui ne sont pas venus là pour calmer les esprits, loin s’en faut.
En tout cas merci à Panika qui a « croisé le fer » avec les keupons de ce soir sans « abus de confiance » dans cette « vie morose » qui au final ne le fut pas ce soir, merci donc Panika vous avez « fait le bon choix ».

Set-list en photo.

TOTAL CHAOS fait étape à Lyon ce soir, date figurant sur le calendrier de leur tournée anniversaire des 25 ans. Le groupe s’installe sur scène et effectue un check rapide et un dernier gominage pour la crête du batteur, Rob et Shawn, les deux piliers du groupe mettent les derniers détails au point.
En ce qui me concerne ce sera la 4ème fois que je vois en live les punks de Los Angeles qui au final passent le plus clair de leur temps sur les routes pour jouer n’importe où, n’importe quand, que ce soit en squatt ou en festival. Et à chaque fois je me prends une « quecla dans la chetron » comme dirait mon ami le keupon déjanté. Et encore une fois je ne vais pas être déçu du voyage surtout que le premier titre est le fameux « Babylon » l’un de mes préférés soit dit en passant.
Il n’en faut pas plus pour que le pogo devienne monstrueux, il faut sans cesse remettre en place les retours et la sono latérale, ça devient de la folie et surtout ne pas oublier que ça peut-être violent telle cette jeune fille déposant du sang s’écoulant du nez devant la porte des loges de Total Chaos justement. Mais bon, ce n’est pas grave au final l’ambiance de « ouf » est là bien installée, alors garez-vous !
Total Chaos fait figure de groupe légendaire et emblématique dans la scène mondiale punk/hardcore et le groupe a de la ressource, il n’est jamais à court de titres, titres qu’il enchaine avec une sûreté et une facilité démoniaque, comment résister ?
De plus, Total Chaos a toujours su garder son idéal originel depuis plus de 20 ans donc avec un point de vue social et politique qui l’a motivé dès le départ, et aujourd’hui, c’est la même, la même détermination, le même état d’esprit et ce côté musical street/punk qui leur va comme un gant avec l’agressivité de Rob au chant éraillé, les riffs ciselés de Shawn et le duo basse/batterie qui soutient l’édifice rock.
Merci pour ce « chaos » donc, on aime, que dis-je, on adore tout simplement. Les rappels ne voudraient plus finir, réclamés par un public concerné, mais toute bonne chose a une fin, alors à une autre fois les « ricains », on ne vous loupera pas !

Merci à Dim Fernandez de Black Boat Asso pour nous avoir offert ce concert d’anthologie, ce fut vraiment une réussite !
Merci également à tous les musiciens ayant animé la soirée, et bien entendu merci au public de dingues qui l’a animée de façon bien mouvementée, punk quoi !