CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


7 SECONDS
Avec : Burst One’s Side01, 7 Seconds02
Date du concert : 19-07-2015
Lieu : Warmaudio - Decines [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.punkrockshowsinlyon.fr/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 23 juillet 2015 - Chroniqueur : Franckenstrat - Photographe : Franckenstrat


Une date qui s’annonçait bouillante, qu’ils disaient sur l’évènement !! Croyez moi, c’était bien plus que bouillant…
De retour après un samedi marathon passé au Festival Ragnard Rock dans une ambiance très Metal et festive, mais surtout dans un climat digne de la Mauritanie au cœur de l’été, me voici de nouveau de retour au Warmaudio pour une affiche totalement énorme et surtout pour un sauna collectif que nous allons prendre ensemble dans la bonne humeur.
Pour les amateurs de concours de Miss tee shirts mouillés, pas besoin de foncer au camping des flots bleus au bord de la mer polluée, ce soir c’était la totale !!

Dans un Warmaudio recyclé en crématorium, ce sont les jeunots de Burst One’s Side qui ouvre le feu pour cette soirée placée sous le signe du meilleur hardcore, c’est-à-dire à l’ancienne, comme la moutarde, mais ce n’est pas tout à fait pareil.

Excellent groupe évoluant entre Paris et Lyon si j’ai tout bien compris, les Burst One’s Side comme s’il ne faisait pas assez chaud ont littéralement foutu le feu au Warmaudio pour cette première partie des désormais légendaires 7 Seconds.
Il y a là une sacrée équipe de 5 bons musiciens sacrément bien en place concoctant une recette de punk hardcore ultra rapide façon pili-pili, de celui qui vous arrache la gueule et qui vous crame jusqu’aux poils des pieds avec le feu sacré. Franchement, pour ouvrir le bal, on pouvait difficilement trouver mieux.

Julien en excellent chanteur déjà bien charismatique emmène avec talent son équipe de copains qui se la donnent à fond et mouillent vraiment le maillot.
Parfois, de petites anecdotes entre les morceaux viennent ponctuer ce set et permettent aux autres musiciens de souffler un peu.
Une mentalité saine imprègne ce combo et fait que ce groupe est vraiment attachant en plus d’être talentueux.
Ils possèdent déjà dans leur musette une démo, un split et un album récent « Tight », qui regroupe la plupart des titres que nous avons entendus ce soir.
J’aime beaucoup leur empreinte sonore, ils ont fait l’effort de se démarquer de toute une horde de groupes qui sonnent un peu tous pareils. Dans leurs compos, il y a un petit kèkechose et c’est justement ce petit kèkechose qui fait toute la différence, que ce soit en studio ou sur scène.
Restez attentifs, restez à l’écoute, allez voir leur page facebook et retenez bien leur nom. Le monde du hardcore n’en a pas fini avec eux croyez moi !!

Ce n’était pas possible de louper une date pareille !! Les copains de Punk Rock Shows in Lyon ont mis le paquet et franchement ils ont mis en plein dans le mille, c’était du pur délire.
Parmi les pionniers du hardcore punk américain, les 7 Seconds sont résolument des légendes. On peut également dire que Kévin Seconds au chant en est une également. Du line up d’origine lorsqu’ils se sont formés en 1980, il ne reste que les frangins Marvelli, c’est-à-dire Kévin Seconds et Steve Youth à la basse.

Franchement, ce fut un véritable régal. Dès les premières notes je replongeais direct dans les années 80 avec le souvenir de concerts totalement mémorables.
Les 7 Seconds nous ont balancé en pleine face un bon vieux show des familles et le tout à l’ancienne, je n’en croyais ni mes oreilles, ni mes yeux. Une grande partie des anciens étaient dans le public et se sont amusés comme des gamins, on se serait cru 30 piges en arrière.
L’ambiance était du tonnerre avec un vrai pit où les mecs ne sont pas là pour faire des démos du genre « hardcore, muscle et karaté ». Ca dansait dans tous les sens, sans mettre de gnons à qui que ce soit, ça sautait de la scène saut périlleux à l’envers, de la folie et que de la bonne humeur.

Si les Burst One’s Side avaient bien mis le feu en première partie, là c’est carrément l’incendie et plus Kevin Seconds fait monter la pression, plus le public du Warmaudio se déchaine. Les hymnes sont entonnés par le public avec une puissance incroyable. Kévin n’hésite pas à aller carrément au contact du public et faire chanter tout le monde en faisant passer le micro.
Pas de répit, ni le temps de souffler une minute, les titres s’enchainent et sur scène ça tabasse comme pas deux.
Steve et sa basse sont totalement intenables et cavalent dans tous les sens. Troy Mowat se déchire littéralement sur sa batterie tant et si bien que des micros pendent lamentablement car les pieds ont littéralement volé. Bobby Adams restera égal à lui-même durant tout le set, en mode calme et précis.
Je pense réellement que les 7 Seconds étaient aussi heureux que le public car Kévin a eu le sourire pendant tout le set et s’est visiblement bien éclaté lui aussi. J’espère qu’ils remporteront chez eux un super souvenir du public lyonnais qui va quant à lui garder un souvenir mémorable de cette soirée.

Quelle soirée !! C’était totalement énorme et je remercie chaleureusement Punk Rock Shows In Lyon d’avoir convié Pavillon 666 à cette fête car il n’y a pas d’autre mot pour qualifier ce concert.
Seule chose à déplorer, c’est qu’il faisait un peu frais et à la fin du set, j’ai quand même reproché à Michael (Gérant du Warmaudio) de n’avoir pas mis un peu de chauffage… (Rires).
Nous n’oublions pas non plus de remercier nos amis du Warmaudio pour leur accueil toujours aussi sympathique dans leur salle que nous aimons tant.