CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


THE QUIREBOYS
Avec : THE QUIREBOYS, HIGH SCHOOL MOTHERF...ERS, SWEETNEEDLES
Date du concert : 27-06-2015
Lieu : L'Empreinte - Savigny le Temple [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/lempreinte77
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 08 août 2015 - Chroniqueur : Maulny77 - Photographe : Phil (Maulny77) https://www.facebook.com/phil.metallik


En ce samedi soir, la fête de la musique se prolonge dans les murs de l'Empreinte. Afin de célébrer la dernière soirée Hard / metal du premier semestre, les planches vont devoir supporter trois formations de hard tendance glam dont les cultissimes The Quireboys.
Les premiers à investir la scène sont les parisiens de Sweet Needles, les cinq musiciens avec un EP sous le bras délivre un ensemble énergique tendant sur un hard rock traditionnel. Efficace, direct les titres s'apprécient tout comme la prestation du groupe. Oscar (chant) remonté comme un coucou s'adonne à tous les exercices possibles, descente dans le public, sauts, allongé au sol... Cela semble un peu connu mais le vocaliste a préparé son jeu et donne à ces gimmicks une sensation naturelle. Ses compères sont plus discrets mais envoient quelques brûlots, permettant au public d'adhérer au propos de la formation. Un set un peu court, mais une bonne mise en chauffe.
Le second prétendant n'est pas né de la dernière pluie et compte déjà plus de 10 ans d'expérience. Tout comme son prédécesseur High-School Mother...kers n'est pas sur scène pour faire de la figuration. D'entrée de set, les musiciens sont en place et dégagent une ambiance festive, efficace et d'aisance. Stuffy (chant, guitare), cheveux aux vent, rivé à son micro n'hésite pas à s'en écarter dès que possible, donnant du relief à sa prestation et invitant le public à exprimer son plaisir, son énergie. Le duo rythmique composé de Ben (basse) et Pamy (batterie) mènent un train d'enfer constituant une assise propre et fiable pour la paire de guitares. Davy (guitare) donne le change avec son frontman, les quatre pistoleros restituant sans failles les compositions du band. Fidèle à la musique du groupe, l'ensemble hard glam est autant exprimé musicalement que scéniquement. L'attitude Sex, Drugs & Rock'n'roll fait partie du background de HSMF, cela transpire sans être surjoué pour le plaisir des yeux et des oreilles.
The Quireboys est depuis quelques semaines en France, le sextet termine sa première partie hexagonale pour revenir en septembre au Raismes Fest. Spike nous précise dès l'entame du set que sa journée a été relativement arrosée et qu'il est un peu "fatigué"... Heureusement que cette précision a été faite car à aucun moment l'attitude scénique du frontman en souffre. Le vocaliste montre un sourire radieux tout au long de la soirée, s'amusant avec le public, prenant la pose pour les clichés, assurant ses lignes vocales sans difficultés. Guy Griffin et Paul Guerin (guitares) mettent toute l'assistance d'accord avec des riffs sans bavures, des soli rugueux et bluesy dans une ambiance rock sans la jouer star. Pip Mailing (batterie) et son frère Nick (basse) constituent une paire solide, efficace en toute simplicité. Plus en retrait, Keith Weir (claviers) pose ses nappes dans les compositions mettant une dose d'édulcorant à des titres consistants. Sans être extravagant, les musiciens interprètent les compositions dans un esprit dynamique, dans une prestation captivante et garnie de fougue et de liesse. Le set est sans temps mort, donnant un sentiment de rapidité. Le public participatif prend autant de plaisir que les membres du groupe. La formation confirme qu'il est inutile de se la jouer rock star pour en être une, que l'état physique n'est pas un prétexte pour délivrer un set au rabais, qu'importe la taille de la salle il convient d'envoyer du lourd et d'honorer sa prestation. Une véritable Rock'n'roll attitude, façon The Ramones, Motorhead ou autres...
Le premier volet metal 2015 se termine par cette soirée agréable qui nous été offerte par l'équipe de L'Empreinte. Le planning est en cours d'élaboration et la seconde partie de l'année promet déjà d'être intense. Si vous voulez être aux contacts de vos formations favorites, ils vous restent à regagner la salle seine et marnaise.