CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


TREPALIUM
Avec : Trepalium, Hypno5e, Phazm, Akthesis
Date du concert : 02-10-2015
Lieu : Le Hublot - Nancy [ 54 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/metalride
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 03 octobre 2015 - Chroniqueur : blacklakenidstang - Photographe :


Ratant la prestation d’AKTHESIS, groupe nancéien de melodic death metal, pour cause d’achat de tickets pour le Roadburn Festival 2016 à 21H00 (pardonnez-moi, mais l’édition 2012 était sold out en seulement 7 minutes…), je suis arrivée juste à temps pour revoir – pour la cinquième fois – Hypno5e.

HYPNO5E est l’une des meilleures formations musicales françaises actuellement. Le groupe montpelliérain, auteur d’un metal expérimental des plus intelligents, alterne passages sublimement paisibles ("Maintained Relevance of Destruction Part II", "Gehenne (Part II)") et passages ultra brutaux ("Tutuguri"), dévoilant la vaste richesse de l’univers du quatuor. Les compositions d’Hypno5e, couplées à des samplers toujours parfaitement choisis, permettent au groupe de créer une musique unique et personnelle.
La bonne surprise du concert était celle d’une setlist plus variée que d’habitude ("Six Fingers in One Hand She Holds the Dawn (Part II)"), même si j’espère toujours, désespérément, entendre un jour "Scarlet Fever" en live… Le groupe en a, par ailleurs, profité pour dévoiler au cours de son set un nouveau morceau d’une grande variété, mêlant violence écrasante et douceur aérienne – assurément un morceau à réécouter en version studio pour mieux le comprendre, car Hypno5e fait partie de ces groupes qui se bonifient au fil des écoutes, au fil des détails qui se révèlent à l’auditeur…
Emmanuel, Gredin, Jonathan et Théo nous ont ainsi livré – comme d’habitude – un concert mémorable, qui m’aura simplement fait regretter leur énergie débordante de leur prestation au Hellfest cet été.
En attendant le troisième album du groupe pour début 2016, je me permets de lancer un appel : je suis à la recherche de l’album Des Deux l’Une est l’Autre à un prix abordable. S’il prend tristement la poussière chez vous, manifestez-vous !

C’est ensuite PHAZM qui est monté sur la petite scène du Hublot, face à un public apparemment venu en masse pour soutenir ce groupe de Nancy. Il faut dire que le quatuor sait ce qu’il fait et envoie un death’n’roll très bien exécuté. Malheureusement, Phazm n’a pas ravi mes oreilles – et c’est là, objectivement, une question de goût – ce qui n’a pas été favorisé par le son brouillon dont le groupe était victime. Je me permets simplement de remarquer, attachée à ma langue maternelle, qu’il n’est pas illogique qu’en France un groupe français s’adresse en français au public…

TREPALIUM est ensuite apparu sur scène pour un set d’une heure et quart. Bien connu pour sa capacité unique à insérer un groove monstrueux dans sa musique, le groupe poitevin a servi sa traditionnelle recette de death metal accompagné d’un groove hors du commun et d’une pincée envoûtante de swing jazz tout droit sorti des années 30.
Dans l’ambiance piano-bar de Louisiane, Trepalium, amputé pour la soirée d’un guitariste, a proposé une setlist variée, contenant notamment des morceaux du dernier EP Voodoo Moonshine/Damballa’s Voodoo Doll. Entre ambiance festive et riffs diaboliques empreints de jazz, l’énergie transmissible des poitevins a donné envie au public nancéien de swinguer et plus encore… Pogos, slams, circle pit et wall of death à l’initiative du public, le Hublot a été le témoin de rituels vaudous bercés par les notes intelligemment alambiquées de Trepalium. La musique innovante du groupe d’une remarquable intensité a ainsi su largement combler les attentes du public, au point de lui faire oublier qu’il manquait un instrument…
En attendant de voir un jour un concert avec la présence de cuivres (cf. mon interview d’Harun d’il y a quelques mois – l’espoir est permis !), je vous recommande chaudement d’écouter et réécouter les albums du groupe ainsi que Voodoo Moonshine… Trepalium est une vitamine à en faire swinguer les Guédé !

Merci à MetalRide, au Hublot et, bien entendu, à Hypno5e et Trepalium (et Akthesis et Phazm) pour nous avoir offert une belle soirée pleine d’enthousiasme !


no images were found