CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


LEPROUS
Avec : Rendezvous point, Sphere, Leprous
Date du concert : 06-10-2015
Lieu : Le ferrailleur - Nantes [ 44 ]
Affluence : nc
Contact organisateur : https://www.facebook.com/Progression-123-Nantes-1441501139500515/timeline/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 10 octobre 2015 - Chroniqueur : Fred.Photography - Photographe : fred photography


Si les groupes qui s’apprêtent à jouer ce soir au ferrailleur sont encore seulement connu des initiés, je suis près à parier qu’il n’en sera plus le cas dans les années, voire les mois à venir. Ces 3 groupes ont non seulement le point commun de venir du pays des fjords, la Norvège, mais font aussi fi des conventions actuelles en voulant réinventer la musique metal, eh oui ! rien que ça ! Bon, il ne faut rien exagérer non plus, on sent de nombreux emprunt au metal progressif actuel, Meshuggah, entre autres, par l’utilisation de riffs syncopés, très jazz dans l’approche, mais on pourrait aussi rajouter Soilwork ou Spock’s beard.

Si parmi le groupe de ce soir Sphere et Rendezvous point sont des newcomers, ce n’est pas le cas de Leprous, déjà venu présenter son œuvre en 2013 pour la sortie de l’album Coal et qui après avoir pendant quelques années été le groupe live d’Ihsahn, vole maintenant de ses propres ailes. Le son de Leprous doit d’ailleurs beaucoup à l’œuvre avant-gardiste de ce dernier.

Le premier groupe à prendre place ce soir sera Rendezvous Point, jeune groupe formé en 2012 et qui vient tout juste de sortir leur premier album Solar storm. Si le groupe est jeune, ce n’est pas pour autant qu’il ne comprend pas en son sein des musiciens chevronnées dont Petter Hallaråker, guitariste d’ICS vortex, mais aussi guitariste live pour Solefald, un autre groupe connu son metal avant-gardiste et racé, et l’actuel batteur de Leprous qui aura décidément un soirée bien chargé, Baard Kolstad, et dont le cv est absolument impressionnant Ishahn, Borknagar, ics vortex, Abbath entre autres font partis des groupe pour lesquels le monsieur a officié. Rendezvous point partage de nombreuses similitudes avec Leprous avec un chant cristallin assuré par Gjermund Hansen, qui s’était déjà fait remarquer en participant à l’édition norvégienne de the voice, the voice-Norges beste stemme, et qui démontre au ferrailleur une redoutable présence scénique et un chant assuré et puissant, qui rappelle celui d’Einar Solberg et une musique mixant habilement metal progressif et pop rock. Solar storm est mis à l’honneur pendant leur set et l'on peut dire que celui-ci est un album de grande facture avec d’excellent morceau comme « trought the solar storm », » wasteland »et « mirrors », exécuter de manière parfaite. Si ce groupe est encore peut connu, on en entendra reparler bientôt. Une belle prestation et une superbe découverte.

Juste le temps de s’envoyer un petit godet derrière la cravate, et c’est à Sphere de prendre la place. Eux aussi pratiquent un metal très technique mais on est déjà plus en terrain connu avec eux, ce qu’ils font étant proche du death mélodique à la Soilwork, avec quelques touches électroniques à la Sybreed, mais eux aussi montrent une belle puissance scénique. On pourrait classer leur style dans le djent, si on peut dire que le djent est un véritable genre à part entière et pas juste une technique. Les Norvégiens viennent défendre, ce soir au ferrailleur, leur premier album, Primordial, qui n’est pas sorti récemment, mais c’est une première de voir ce groupe par chez nous, Leprous a bien fait de les emporter dans leurs valises. Sphere mise beaucoup sur l’alternance chant crié (couplets)/chant clair(refrain). Mais il se démarque de certain par sa façon de jouer sur le côté pessimiste, mélancolique des parties claires et des enrobages électronique qui donnent une belle ambiance futuriste. Le plus metal des groupes de la soirée et un que l’on va sûrement revoir sous peu.

Et Voilà, un rideau tombe sur la scène le temps d’installer leur matériel, c’est à ce moment que l’on comprend à quoi vont servir les 4 écrans installés sur scène un peu plus tôt. Pendant tout le concert, des vidéos de paysages vont défiler. Un peu cheap comme fond de scène et pas très utile, finalement on y fait peu attention et peut-être des projections à l’arrière auraient mieux rendu, mais la taille de la scène ne permet pas non plus d’extravagance visuelle. Par contre le quintette norvégien à la classe en costume noir, sobre mais efficace et stylé. Un des autres points communs des groupes de ce soir est de jouer avec peu de lumière d’ambiance, mais Leprous fait très en arrivant à éblouir les premiers rangs avec ses spots tout en restant pratiquement dans le noir. Leur set est essentiellement constitué du dernier album, ça tombe bien celui-ci est absolument génial et des titres comme « The Price » ou « Third Law » font vraiment leur effet. L’exécution des morceaux est parfaite, ce qui est très fort pour une musique aussi complexe que celle de Leprous, Einar Solberg a véritablement d’impressionnantes capacités vocales. Décidément ce groupe est surprenant, après avoir été pendant quelques années le groupe live du chanteur d’Emperor, on peut leur promettre un avenir radieux.

Un soirée exceptionnelle et si il devient parfois difficile après des années à écouter ce type de musique d’être véritablement emballer pour un groupe, cela a été le cas ce soir, pour les 3 groupes. Merci à Progression 123 pour l’organisation de cette soirée.


Setlist Leprous
The Flood
Foe
Third Law
Chronic
Rewind
The Cloak
Acquired Taste
Red
Slave
The Price
Moon
Down
The Valley