CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


UFO
Avec : Ufo, reds cool
Date du concert : 03-11-2015
Lieu : Ninkasi Kao - LYON [ 69 ]
Affluence : 300
Contact organisateur : http://www.base-productions.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 04 novembre 2015 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


De temps en temps, il est bon de revenir en arrière afin de nous rendre compte du chemin parcouru dans le rock, le hard-rock et le métal. C’est ainsi que ce Mardi soir 3 Novembre je me rends au Ninkasi Kao de Lyon pour le concert d’UFO, les vétérans du hard-rock British qui seront accompagnés des Russes de REDS COOL.
Depuis quelques temps UFO est revenu sur le devant de la scène avec notamment la sortie de son dernier opus « A Conspiracy, Of Stars ». Raison de plus pour revoir ces « space-rockers » des seventies qui ont une actualité remuante à nous proposer.
Base Productions nous offre ce soir un cadeau « flash-back » pour tous les fans inconditionnels de la formation, mais aussi un cadeau découverte pour les plus jeunes.


REDS COOL ouvre donc cette soirée placée sous le signe du hard-rock. Au menu du hard des 80’s bien plombé avec tous les clichés inhérents au style, tant dans la façon de « riffer » que dans les tenues de scène et les postures classiques qui étaient monnaie courante il y a une trentaine d’année déjà.
Ceux de St-Petersbourg tournent donc avec UFO afin de promouvoir leur nouvel et second album « Press Hard » paru en Août dernier, enregistrement bien accueilli à sa sortie par la critique.
En effet ce combo Russe de hard-rock est quasiment le premier depuis l’ére communiste à émerger en Europe et bien que leurs compositions sentent le déjà vu (et entendu ) chez nous, ils mettent un point d’honneur à lâcher des envois, certes classiques, mais bien interprétés et nous proposent ce soir un set agréable dans ce style, bravo !

Le changement de plateau ne sera pas long et UFO ne fera pas attendre les inconditionnels du groupe massés contre la scène, des lumières dans les yeux en regardant le back-drop des légendaires rockers Britishes s’allumer.
Et puis sur une intro « space » voici l’arrivée devant nous de Phil Mogg, Paul Raymond, Andy Parker, Vinnie Moore et Rob de Luca. Ce groupe qui tout au long de sa « longue » carrière a compté dans ses rangs notamment Michael Shenker (ex-Scorpions), Jason Bonham et Paul Chapman (Skid Row).
Alors oui, depuis le premier opus « UFO 1 » de 1970 jusqu’au petit dernier « A Conspiracy Of Stars » de 2015, il s’en est passé des choses entre démarrage foudroyant dans les années 70, un certain passage à vide ensuite et la renaissance actuelle. Ce groupe que beaucoup considèrent comme « has been » renait de ses cendre aujourd’hui. Le show de ce soir au Kao en étant la preuve formelle, la magie de ce groupe précurseur de la NWOBHM qui a fait le lien entre « space-rock » et heavy-metal nous surprend donc de par sa longévité.
Mogg, Raymond, Moore et Parker ne semblent pas vieillir à nos yeux même si ils ne sont plus jeunes physiquement parlant. Mais leur musique parle pour eux entre parties plus ou moins agressives, guitares torturées ou bluesy plus calmes. UFO sait se renouveler entre « uppercuts » plombés et soli tout en velours, le public de ce soir est aux anges dans l’espace sidéral offert par nos Anglais mythiques.
Au niveau de la set-list, seulement deux titres extraits du nouvel opus, « Run Boy Run » et « Messiah Of Love », le reste nous faisant voyager dans leur imposante discographie avec notamment « Rock Bottom » (1974), « Shoot Shoot » (1975) , « Love to Love » et « Lights Out » de 1977, « Only You Can Rock Me » et Cherry » de 1978, « Venus » (1995).
UFO nous a donc proposé ce soir à Lyon une prestation qui n’a déçu personne c’est certain et qui a donc contenté un public hétéroclite revenu aux sources de notre musique préférée, et ce fut bien.
Set-List : We Belong To The Night, Fight Night, Run Boy Run, Lights Out, Messiah of Love, Venus, Only You Can Rock Me, Burn Your House Down, Cherry, Love To Love, Makin’Moves, Rock Bottom, Doctor Doctor, Shoot Shoot.


Merci donc aux organisateurs de Base Productions pour cette affiche et merci aux deus groupes en lice pour leurs prestations remarquées, un sans faute dirons-nous !