CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


CRUSHER
Avec : Crusher, narco terror
Date du concert : 06-11-2015
Lieu : Les Abattoirs - Bourgoin [ 38 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.lesabattoirs.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 09 novembre 2015 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Beaucoup de concerts dans la région Rhône-Alpes ce Vendredi 6 Novembre. Alors mon choix va se porter sur celui de CRUSHER aux Abattoirs de Bourgoin en Nord-Isère.
C’est NARCO TERROR qui va effectuer la première partie des bouchers Alsaciens dont c’est la dernière date de leur tournée française ce soir.
L’affluence ne sera pas énorme, mais tous les métalleux présents se sentent concernés, de vrais fans en quelque sorte, alors que diable, que la soirée commence !

C’est NARCO TERROR duo de choc dans une mouvance rock/stoner, sulfureux et noisy influencé notamment par QUEENS OF THE STONE EDGE ou encore Mr.BUNGLE et NIRVANA qui donne son premier concert à Bourgoin, ailleurs c’est déjà fait ! Alors « get a grip » comme dirait mon ami le thrasher fou. Car oui, c’est un duo fraternel trashy-comics avec des membres fondateurs de NAROW TERRENCE qui se présente à nous…bruyamment.
Nous restons attentifs à leurs envois musclés dans des lights psychés, avec un son plutôt métallisé mais parfois bluesy à mort (on pense alors au fameux duo The Chainsaw Blues Cow-Boys).
Mais ce duo au look et maquillage décalés sait se faire aventureux en hurlant sa présence et grognant sa démarche anti-système. D’ailleurs leur premier effort est un maxi-EP vinyl 6 titres que le groupe vous proposera en fin de concert pour la modique somme de…mais non pas de pub chez Pavillon666 voyons !
Prestation remarquée, prestation dérangée et dérangeante à la fois pour ce duo « has been » et « moderne » en même temps qui devrait faire un malheur prochainement dans les salons rock-metal avant-gardistes, vous êtes prévenus.


Allez, ne soyez pas timides, rapprochez-vous voyons ! C’est Crass frontman invétéré de CUSHER qui s’adresse à vous après une intro de rigueur et un premier titre (« In Your Face » le bien nommé) qui va donner le ton du set.
Un set bougeant et remuant avec un Crass en pleine forme et son équipe de musiciens furieux qui vont bénéficier ce soir d’un son parfait et de lights encore une fois bien sentis.
Aprés un incroyable retour sur scène cette année 2015, avec une prestation énorme au dernier Hellfest, le CRUSHER nouveau est remonté à bloc avec un frontman ayant le verbe haut qui provoque sans cesse le public en le mettant dans sa poche obligatoirement. Il en fait des tonnes sur les planches nous proposant même une séance de piercing en bouche en direct.
Le groupe à de la ressource entre ses vieux titres des 90’s comme « Undermine », « Storm Brewing », « Sell The Vaticans Wealth » et la fameuse reprise de Discharge « Hell On Earth », et des nouvelles compositions à paraitre l’an prochain sur l’album du retour comme « No progress » et le curieux « 148 », CRUSHER vous colle au plafond avec son death/hardcore millésimé old-school au son si particulier efficace et redoutable.
Et puis on ne voit pas le temps passer avec ce groupe légendaire et le moment fatal de fin de set tombe comme un couperet. S’en suit le rappel évidemment pour finir en beauté même si l’on en aurait bien reprit une louche tellement c’était bon. Bravo Crass ne lâche rien continue sur ta nouvelle lancée.
Set-List en Photo présentée par Crass himself.


Bien content d’avoir participé à ce concert aux Abattoirs de Bourgoin tout simplement et vous les absents vous ne savez pas ce que vous avez manqué. Mais vous pourrez toujours vous rattraper par la suite car CRUSHER et NARCO TERROR reviendrons hanter vos nuits près de chez vous c’est sûr.
En tous cas merci aux deux formations pour cette excellente soirée passée en leur compagnie, merci également aux Abattoirs pour l’accueil et la qualité de la salle et merci pour ma part à Tessa de Crusher pour le pass photo accordé à Pavillon666.