CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ARKONA
Avec : Arkona, metsatöll, svartsot
Date du concert : 26-11-2015
Lieu : CCO-Villeurbanne - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/slhproductions/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 30 novembre 2015 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Cette semaine nous ne chômons pas à Lyon. Après m’être retrouvé Lundi au Kao pour une soirée stoner, Mardi au Transbordeur pour du death, me voici ce Jeudi 26 Novembre au CCO de Lyon-Villeurbanne pour une soirée pagan-metal.
Naturellement c’est Sounds Like Hell Productions qui nous propose une affiche de choix dans le style. Au cours de la même soirée nous allons pouvoir apprécier trois « poids lourds » actuels du folk-metal, à savoir les Russes d’ARKONA, les Estoniens METSATÖLL et les Danois SVARTSOT, ça promet.
Promesse tenue car ces trois formations vont enflammer le CCO dans une ambiance torride et festive en diable !

Les Danois SVARTSOT arrivent sur scène dès 19heures 20 dans une débauche incroyable de lights, du rarement vu au CCO de Villeurbanne de mémoire de photographe.
Ces folk-métalleux déjantés occupent la scène de façon incroyable, cheveux et barbes au vent, et d’entrée de jeu nous sommes pris dans cette tourmente venue du nord. Ce soir ils débarquent dans le but de nous faire découvrir les compositions de leur dernier opus en date « Vaeldet », mais pas que. Cela pendant 40 petites minutes et moi « perso » j’en aurai bien repris une bonne rasade tant ce groupe dévaste tout en live dans un joyeux « bordel ». Les musiciens de Svartsot ne veulent pas nous démontrer leur talent mais jouer à l’énergie, à la passion, à l’aide de riffs vikings appuyés par des « growls » bien sentis.
Le groupe se nourrit de boissons houblonnées sur les planches, nous prend par l’épaule et nous entraine dans son monde pagan où les instruments folk classiques sont rehaussés par une certaine hargne métallisée en diable.
Bref, voici donc une première formation qui arrache tout dès le départ, ça promet pour le reste de la soirée. Excellent tout simplement.
Set-List en photo.


Pour la suite…et bien nous repartons dans le folk, métal de haut niveau avec les Estoniens de METSATÖLL.
Déjà 17 ans au compteur pour ces barbares des pays Baltes avec à leur actif 6 albums et des tournées incessantes. Ici le chant est partagé entre Lauri (guitare, chœurs, flute, cornemuse) et Markus (chant principal et guitare) ce qui donne une certaine variété dans les voix et chœurs en live. Car dans le domaine du pagan-metal il faut bien essayer de sortir du lot vu la quantité de groupes s’étant engouffrés dans ce style depuis quelques années déjà.
Mais, car il y a un mais, certaines de leurs compositions font un peu « fouillis » par moment, dans ce fouillis où ressortent les instruments traditionnels remarquablement bien maitrisés, reconnaissons le. Puis, au fur et à mesure que l’on avance dans leur prestation (1heure de temps), des titres plus élaborés remontent le niveau sans problème et du coup le public fait « corps » avec eux, pari gagné au final. Metsatöll nous montre donc en seconde partie du show toutes ses possibilités dans le style, alors à ce moment la nous adhérons en masse.
Second groupe, seconde secousse pagan (même si personnellement j’ai préféré le premier) et de toutes façon le public semble ravi rien qu’à voir l’ambiance mouvementée dans la salle, bravos les Estoniens !


Puis arrive le grand moment de cette soirée où chacun des participants frémit d’impatience en découvrant le back-drop à l’image du dernier album d’ARKONA « Yav ». Et bien vite les lumières se rallument pour l’arrivée de nos Russes préférés emmenés par l’époustouflante Masha.
Pendant une heure et 20 minutes les Moscovites vont nous faire voyager entre folk guilleret des anciens albums et mélancolie plus sombre et agressivité de leur 7éme opus de 2014 qui nous ramène à une certaine actualité du monde plus noire en somme.
Mais bien entendu ce soir aucun temps mort sur la scène du CCO depuis « Yav » jusqu’au terminal « yarilo » en passant par « Goi, Rode, Goi ! ». Et ce ne fut que pur bonheur de voir évoluer ces Russes qui au travers de leur prestation nous ont remplit l’esprit d’émotions et de vie nous faisant entrer portes grandes ouvertes dans leur monde slave, leur âme Russe tout simplement, entre larmes, gaité et fierté, « « Slavsja Rus » !
Et puis ce soir malgré le fait d’avoir vu le groupe sur scène à maintes reprises j’ai trouvé une formation au summum de sa forme qui a monté encore d’un cran dans ses prestations scéniques, sans faux pas, sans temps mort avec une présence musicale et énergique encore accrue. Enorme tout simplement !

De mon côté, au travers de mes chroniques, il est bien rare que je donne la note maximale à un concert. Mais ce soir ce fut inévitable, quelle ambiance, quelle folie pagan-metal au CCO.
Merci encore une fois à Sounds Like Hell Productions pour nous avoir proposé ce plateau de choix. Merci aux trois groupes venus du froid qui nous ont réchauffé le cœur en cette période bien morose due à une actualité bien noire. Mais la vie continue et ce soir ce fut beau à voir !