CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SIDILARSEN
Avec : Amon Sethis, Flayed, Sidilarsen
Date du concert : 04-12-2015
Lieu : MJC O Totem - Rilleux La Pape [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.association-jamais.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 06 décembre 2015 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART https://www.facebook.com/chartlivephotography


Après un concert torride au Ninkasi Kao en compagnie de MASS HYSTERIA la veille, on se remet les côtes en place, on essore les T.Shirts et on file à la MJC Ô Totem pour retrouver SIDILARSEN. Le combo toulousain se produit ce soir en compagnie de deux autres groupes locaux, AMON SETHIS et FLAYED. Cela promet une soirée éclectique mais qui malheureusement ne fait pas tout à fait carton plein. La qualité de la soirée s'en verra-t-elle en pâtir ? Pas sûr car les groupes ont tous de la bouteille et composés de musicien aguerris.

On entame cette soirée avec AMON SETHIS et leur univers inspiré de l'Egypte ancienne. Le style est fondamentalement heavy agrémenté d'une bonne touche de prog. Techniquement le groupe est irréprochable. On n'a pas forcément l'habitude des basses six cordes mais c'est bien ce qu'utilise Thierry le bassiste du groupe, toujours aussi impressionnant depuis son départ de WEIRDLAND. Pour la petite histoire le batteur et le bassiste évoluaient il y a quelques années au sein d'un groupe stéphanois baptisé justement WEIRDLAND. Pour eux, le style a évolué vers plus quelque chose de plus posé. Le clavier lance des ambiances intéressantes tout en doublant les guitares. AMON SETHIS fait preuve d'une grande maturité musicale malgré un style qui se tourne vers les années 80. On n'est pas vraiment surpris d'entendre en fin de set une belle reprise d'IRON MAIDEN, pas vraiment des plus évidentes en plus puisqu'il s'agit du morceau "Seventh Son Of A Seventh Son".

FLAYED est lui aussi inspiré par un rock qui nous vient d'une période plus ancienne. Mais là encore, ce n'est pas parce que l'on peut dater les sources d'inspirations que la musique n'est pas d'actualité. De LED ZEPPELIN à AC/DC en passant des choses plus récentes telles que DOWN, FLAYED se réapproprie un peu tout ça pour en sortir un cocktail dynamique et actuel. Le public lyonnais connait bien le combo et réagit très vite. L'échange est direct et enthousiaste. A signaler que le groupe fait son retour sur scène après une courte pause qui lui a permis entre autre d'enregister un nouvel opus qui vient tout juste de paraître. Autant dire que FLAYED était attendu ce soir et que visiblement il n'a déçu personne.

Lors de son précédent passage SIDILARSEN avait joué au CCO de Villeurbanne mais ce concert n'est peut-être pas à noter dans les annales. En effet, malgré un grand professionnalisme du groupe, l'organisation n'avait pas vraiment fait le job. Du coup, SIDILARSEN avait du tronquer sa setlist. Cette fois-ci, c'est la revanche. Malheureusement ça se passe le lendemain de MASS HYSTERIA et un peu loin du centre de Lyon. Le fait de devoir faire le trajet en stoppe plus d'un. Qu'à cela ne tienne ! Le groupe est en forme et le public présent est d'une grande qualité. L'amorce constatée durant le set de FLAYED se confirme. Dès les premières notes de "Comme On Vibre", les dés sont jetés et ce malgré l'absence temporaire de Fryzzzer à la basse. C'est Rico, habituellement technicien du groupe, qui en a la charge ce soir et il rempli son rôle avec brio. Pour une première date avec le groupe, c'est une belle réussite pour lui. Entre indus et metal, SIDILARSEN est forcément taillé pour le live. Le beat techno de "Retourner la France" a au moins pour effet de retourner la salle. On est de toute manière assez vite entraîné par ces morceaux tous aussi efficaces les uns que les autres, "Surhomme", "Back To Basics", "Paradis Perdu"... L'effet est constant, pas de temps mort durant ce set taillé pour le live et enrichi par les écrans qui viennent servir de décors. On a là une belle démonstration d'efficacité. Le rappel se fait avec une reprise de THE PRODIGY. Rien de mieux que "Breathe" pour mettre tout le monde d'accord ! Il faut le dire, ce morceau est culte et une reprise metal ne peut pas vous laisser indifférent. SIDILARSEN conclue enfin son show par "Des Milliards" qui est aussi la conclusion du dernier album, "Chatterbox". Ce titre a le double avantage de permettre au public de participer mais aussi de vous rester dans le crâne pour un bon bout de temps !

Il ne reste plus qu'à attendre la sortie d'un nouvel album pour voir la confirmation du statut de SIDILARSEN. Il s'agit bien là d'un très bon groupe français qui mériterait un peu plus. La qualité et l'intelligence sont là. Nous ne pouvons que les soutenir.
Merci à Florian de l'association J.A.M.A.I.S pour les deux invitations attribuées à l'équipe de Pavillon666.