CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEEPFEST 2015
Avec : PERSEUS, BLOODLOST, DEATH DECLINE, MORTUARY
Date du concert : 19-09-2015
Lieu : Maison du temps libre - Rolampont [ 52 ]
Affluence : 150
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 13 décembre 2015 - Chroniqueur : Béné - Photographe : Béné https://www.facebook.com/BeneDuvalPhotoSijopics/


Rendez-vous était donné le 20 septembre à Rolampont en Haute-Marne pour cette nouvelle édition du DEEPFEST. Organisé par Metal Division, le festival a lieu pour la cinquième fois.

Quatre groupes au programme :
• PERSEUS
• BLOODLOST
• DEATH DECLINE
• MORTUARY

La soirée s’annonce plutôt bien. Le premier groupe, PERSEUS, prend place. Ils sont originaires de Reims et officie dans le Death Technique.

Avant ce soir je ne connaissais pas le groupe. Ce fut une bien bonne découverte, ponctuée de compos de qualité et d’une belle énergie.

Clément nous offre un chant plutôt bon et chacun maitrise sa partie. On notera à la batterie, Julien, officiant également chez ATARAXIS. Jocelyn de ce même groupe rejoindra d’ailleurs les PERSEUS le temps d’un morceau.

Le set est court je reste un peu sur ma faim. J’espère avoir l’opportunité de les revoir en live. Le public est réceptif et se met en condition pour la suite. J’ai vraiment bien accroché à leur univers et je n’en ai pas perdu une miette

C’est maintenant au tour des suisses de BLOODLOST de monter sur scène. Leur trash va continuer de secouer les troupes.

Leur son est agressif et c’est bien exécuté. Le combo est dynamique et transmet sa fougue au public qui se laisse emporter par les riffs acérés des helvètes.
Tchico, au chant, est un frontman affirmé mais ses acolytes ne sont pas en reste et chacun y va de son petit coup d’adrénaline.

J’ai un peu de mal à me mettre dedans, je suis un peu restée sur l’excellente performance de PERSEUS et du coup, question de goûts personnels ne remettant en rien les qualités de BLOODLOST, je peine à rester dans l’univers de ces derniers.

1. Intro
2. Hammer on your face
3. El diablo
4. I m Evil
5. Legion From Hell
6. Give me the whiskey
7. Bring my Bitch
8. 57 minutes to die
9. The doors
10. The Undertaker
11. Demolition
12. You will die again

Les DEATH DECLINE se préparent à monter sur scène, après avoir géré un problème de maintien de pantalon pour Mario, un de leur guitariste.
La ceinture de ce dernier ayant rendu l’âme dix minutes avant de monter sur scène une ceinture de fortune en ficelle (si si) a été improvisée nous offrant un petit moment de rigolade.

Le moment visiblement tant attendu par la majorité du public arrive. Les DEATH DECLINE débarquent sur scène sous les acclamations du public.

La dernière fois que j’ai eu l’occasion de les voir jouer c’était il y a un an maintenant. Entre temps l’album est sorti (chronique à venir).

Nos amis dijonnais vont nous offrir un set digne de ce nom avec la même belle énergie que je leur reconnais à chaque prestation.

Alexis, au chant, fidèle à lui-même ne manque pas de glisser un petit mot entre les morceaux et de balancer deux trois vannes.

Keyser à la batterie est toujours aussi doué, Alex, Mario et Fab (basse, guitare, guitare) ne sont pas manchots non plus.

Bref encore un excellent trashy moment avec cette bande là. Les gars sérieux ça en deviendrait presque chiant d’écrire sur vous… Vous ne pouvez pas faire une connerie pour une fois ? Histoire que les reports soient un peu plus variés à votre sujet ?? Ah ah ah non franchement non….

Au final… Le mieux si tu trouves que les live report de DEATH DECLINE sont pas variés, c’est d’aller les voir jouer, tu verras que je ne peux vraiment pas écrire du négatif sur ces mecs. Au-delà du capital sympathie à +3000, ils poutrent sur scène et même si tu n’es pas adepte du genre tu passeras quand même un bon moment parce que ces gars-là ont la patate et que c’est communicatif.

Dernier groupe de la soirée et pas des moindres : MORTUARY. Et là pour moi c’est l’incompréhension totale. Une partie du public a déjà déserté la salle….
Pourquoi ? Je ne sais pas et je ne le saurais surement jamais mais p***** quel dommage ! Le groupe est quand même fort de 26 ans d’existence et n’a plus rien à prouver.

Patrick, au chant, est un frontman hors-pair qui de par sa voix puissante va mettre tout le monde d’accord.

Les autres membres du groupe ont un jeu de qualité et d’une précision qui fait du bien aux tympans.

Je suis dans l’univers de MORTUARY avant même la moitié du premier morceau. Le public restant apprécie le show des lorrains et on les comprend.

On va vraiment passer un bon moment en compagnie des nancéens, quel dommage vraiment que le public se soit réduit de la sorte. MORTUARY est un groupe d’une qualité indéniable et qui aurait franchement mérité que le public fasse un petit effort et garde ses fesses devant la scène.

Le nouvel album du groupe est prévu pour janvier je vais guetter ça de près et je ne manquerais pas de retourner les voir jouer dès que l’occasion se présentera.
Cette soirée s’achève déjà et force est de constater que les groupes présents ce soir étaient plein d’énergie.

Un grand merci à Metal Division (et en particulier Fab) pour l’invit. Un merci à toutes les personnes qu’on a croisé ce soir-là pour leur gentillesse, leur accueil et leurs sourires : Max le biker, Didier, et Yannic (association Lezard’os) entre autres, et tous ceux dont je ne connais pas le nom, you rock guys !