CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SOILWORK
Avec : Soilwok, Hatesphere, T.A.N.K
Date du concert : 14-12-2015
Lieu : Trabendo - Paris [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 27 décembre 2015 - Chroniqueur : superbenny666 - Photographe : benlivephotos https://www.facebook.com/livephotosmusic?ref=hl


Contacté le jour même pour couvrir le concert de Soilwork au Trabendo, c'est avec plaisir que j'accepte. Même si on est loin des styles que je préconise, Soilwork reste une formation notamment connue pour la qualité de ses musiciens. Ce soir, elle sera accompagnée des français de T.A.N.K ainsi que des thrashers danois Hatesphere.

L'arrivée au Trabendo a beau être tardive, il n'empêche, T.A.N.K (Thinkof A New Kind) est encore sur scène. Le timing est parfait, j'arrive et j'ai déjà droit a un petit solo qui met bien dans l'ambiance. Nos frenchy, composés de Raf au chant, Charly et Nils aux guitares, Clément à la batterie et d'Olivier à la basse, envoient du lourd. Leur death mélodique technique est bien apprécié de la foule. Le chant est parfois clair ce qui sonne un peu heavy metal. Le batteur s'est vraiment dépensé, et la proximite de la batterie envers la fosse nous permet de bien le voir ce qui change des batteurs souvent reclus. Les guitaristes ont un niveau technique assez ahurissant, on passe du leaks bien rapide au taping. Les amateurs de soli se régalent! Quand à Raf au chant, il gère très bien le changement entre les voix bien metal et les voix claires.
Voilà donc un groupe français qui a suffisamment de talent pour se démarquer via les qualités techniques de ses musiciens, même si le style joué est quand même devenu assez populaire.

Setlist:
The Raven's Cry
The Chrysalis
T.A.N.K 09'
Beautiful Agony
Legacy
Inhaled
From the Straight And Narrow


Le second groupe de la soirée, à savoir Hatesphere, nous vient tout droit du Danemark. Je n'avais jamais entendu parler de se groupe auparavant. Cela ne pouvait pas mieux tomber pour découvrir cette formation qui propose un thrash bien nerveux grâce à leur chanteur sacrément showman! Celui-ci gesticule dans tous les sens, avec beaucoup de mimiques ce qui met la bonne ambiance. Cependant niveau son, les musiciens ne sont pas la pour rigoler et ils enchainent les titres avec une énergie bien determinée. La communion avec le public est parfaite, grâce à Esben "Esse" Hansen, notamment lorsqu'il imite le chanteur de "Black Dahlia Murder" qui, selon lui, ne fait qu'un seul mouvement en concert. Cela fait donc plaisir de voir un groupe débordant d'énergie surtout en injectant du bon vieux thrash old school assez groovy.


Soilwork vient de sortir l'album "The Ride Majestic", son dixième en 20 de carrière. Autant dire qu'ils savent comment gérer un concert! Le public est dorénavant chaud bouillant pour les accueillir. L'arrivée de Soilwork sur scène est des plus imposante, et Soilwork ne se fait pas prier pour attaquer avec on son bien heavy et fort. Déja, on sent que Soilwork est en forme rien qu'en voyant les musiciens se déplacer ici et là le long de la scène. Le son est bien métal, bien gras mais ce la n'empêche pas le chanteur, Bjorn "Speed" Strid, de chanter en voix claire. Cela signifie aussi que beaucoup de passages sont mélodieux. Cela n'enlève en rien la prestation, au contraire, on se rend compte vraiment de la qualité des musiciens. Ainsi, David Andersson montre son talent technique à la guitare en enchainant des leaks et autres parties hypertechniques. Des titres comme "Bastard Chain" peuvent faire penser à du At The Gates en bien plus épuré et mélodique. Soilwork semble s'inspirer de différents styles et d'en faire un savant mélange qui ravi tout le monde, le titre "The Ride Majestic" contient quand même pas mal de plans metalcore, death, heavy et même en poussant un peu hardcore sur la voix.
C'est donc aussi pour voir des groupes de cette qualité que le public continue de venir aux concerts malgré les derniers évènements, et cela est tout à fait légitime au vue de la prestation très professionnel de Soilwork.

Setlist:
The Ride Majestic
Nerve
Bastard Chain
The Crestfallen
Death in General
Alight in the Aftermath
Tongue
Follow the Hollow
Petrichor by Sulphur
This Momentary Bliss
The Chainheart Machine
Stabbing the Drama
Let This River Flow
Late for the Kill, Early for the Slaughter
Rejection Role
Whirl of Pain
Spectrum of Eternity


Un grand merci à l'équipe de Pavillon ainsi qu'à Valérie de jmtconsulting