CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GHOST
Avec : Ghost, dead soul
Date du concert : 08-02-2016
Lieu : La Belle Electrique - Grenoble [ 38 ]
Affluence : 900
Contact organisateur : http://www.la-belle-electrique.com/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 09 février 2016 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


La Belle Electrique de Grenoble accueillait ce Lundi 8 Février les Suèdois de GHOST qui faisaient étape dans la capitale du Dauphiné pour leur tournée Européenne.
Inutile de vous préciser que l’engouement actuel pour cette formation de heavy/doom est tel que la salle affichera complet on s’en doute.
En ouverture de la soirée leurs compatriotes DEAD SOUL seront chargés d’instaurer une certaine ambiance pour leur première venue en France dans cette tournée.

Certains arriveront bien après 19heures 30 et raterons donc DEAD SOUL et c’est dommage car ce duo Suédois en forme de trio ce soir en live, avec de l’électro pour épaissir leur prestation est à découvrir.
Mais que nous propose ces musiciens du nord assez froids au demeurant ? Nous avons du heavy/blues-rock aux accents garage niveau guitare mais pas que bien entendu. Durant 30 minutes leur musique se fait « doomesque », grasse par moments dans une dimension « seventies » avec des soli remarquable écorchant de belle façon notre matière grise. Le chanteur nous fait entrevoir aussi une démarche « gothico-glacée » sur une rhytmique pesante qui s‘envole soudain pour du rock « couillu » qui prend aux tripes. Bref, voici un groupe atypique qui vaut largement le détour et qui ce soir a marqué les esprits. Leur sauce puisant dans différents registres du passé a pris et c’est tant mieux, on aime.

Avant l’arrivée de la tête d’affiche sur scène on essaie de calmer l’impatience du public avec du chant grégorien, de l’encens aussi. La foule présente n’en peut plus d’attendre les yeux rivés sur la scène toujours vide, une foule qui scande GHOST à l’envi. Un Ghost qui a pris une certaine ampleur surtout depuis la sortie de son dernier album en date « Meliora » objet de cette nouvelle tournée Européenne.
En ce qui me concerne j’en était resté à une prestation donnée au hellfest il y a quelques années où j’étais venu voir cette « chose » à l’allure « mode » d’un moment, une prestation qui ne m’avait pas convaincu en fait. Et puis ce soir, c’est en quelque sorte la consécration. Le groupe a muri et malgré les « quolibets » de toute une frange du public métal va nous offrir un show mémorable, maïtrisé de bout en bout avec en maitre de cérémonie Papa Emeritus troisième du nom et ses gouhls musiciens éprouvés, techniquement irréprochables sous leurs masques.
Avec par moments en fond d’écran Black.Sabbath et St-Vitus, GHOST va nous emmener dans une aventure particulière et bien étudiée maintenant avec, outre des tenues plus « modernes », une variété incroyable de compositions ne se limitant pas à une messe d’église de l’ « anti-pape » Emeritus.
Du heavy rock au doom métal psyché teinté 70’s en passant par des colorations « thrashy » plombées et musclées, le groupe nous offre un spectacle total surtout concentré sur les titres de l’album « Meliora » ce dernier nous démontrant une certaine absence de dieu dans les propos.
Au menu, envolées rock n’roll puissantes, lamentations theâtrales, power-metal à l’occasion et même déclamations en forme de ballade acoustique, la totale quoi ! Ce côté theâtral est très important pour le sextette afin de maintenir l’attention d’un public fervent comme « envoûté » par une magie occulte omniprésente nous faisant voyager au travers d’ambiances tout simplement géniales.
Durant le show les fidèles du premier rang collés aux « crash-barrières » recevront la « communion » dispensée par de charmantes sœurs avant que le maitre de cérémonie ne quitte sa « chasuble » pour une seconde partie de set en tenue inspirée « clergyman » d’une certaine façon.
Et ce show sans temps mort, sans atermoiement va satisfaire au plus haut point les inconditionnels de ce groupe exceptionnel, le mot n’est pas trop fort, et convaincre les réticents comme votre serviteur qui attribue un coup de cœur à cette soirée incroyable.
Set-list :
Spirit, From the Pinacle to the Pit, Stand by Him, Con Clavi, Con Dio, Per Aspera ad Inferi, Body and Blood, Devil Church, Cirice, Year Zero, He is Absolution, Mummy Dust, If you Have Ghosts, Ghuleh/Zombie Queen, Ritual, Monstrance Clock.

Il n’y a plus rien à rajouter à cette chronique, simplement remercier la Belle Electrique, Metallian concerts et bien entendu Olivier Garnier de Réplica promotion pour le pass photo accordé à Pavillon666.