CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


KATAKLYSM
Avec : Aborted, Septic Flesh, Kataklysm
Date du concert : 06-02-2016
Lieu : Echonova - Vannes [ 56 ]
Affluence : 600
Contact organisateur :
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 18 février 2016 - Chroniqueur : Fred.Photography - Photographe : Fred Phorography


Une fois n’est pas coutume, c’est à Vannes que cela se passe ce samedi soir. Il est vrai que les concerts Metal se font rare dans ce qui est pourtant la terre d’accueil d’un des plus grand festival metal de France : Le Motocultor, dont le site se situe à quelques kilomètres de la salle qui accueille la soirée : L’echonova.

C’est une première pour moi dans cette salle et il faut bien dire les Vannetais sont vernis de l’avoir. Ouverte en 2010 et d’une capacité de 600 places, c’est un lieu neuf et moderne qui va accueillir la fine fleur du death metal avec en tête d’affiche les Canadiens de Kataklysm en tournée de leur dernier album : Of Ghosts and God, supporté par les belges d’Aborted et les Grecs de Septic Flesh .

21 h tapante et la boucherie va pouvoir commencer, Aborted monte sur scène et il en faudra peu à Sven de Caluwé pour retourner l’Echonova. Pas forcément fan d’Aborted sur album, je dois dire que j’ai été conquis par leur prestation scénique musclée et par leur précision technique, leur brutal death au limite du grind est beaucoup plus travaillé que je ne le pensais. Aborted arpente toutes les scènes d’Europe depuis une vingtaine d’année et cela n’est pas arrivé par hasard. Le groupe en profitera ce soir pour jouer leurs classiques mais aussi un nouveau morceau tiré de leur dernier Ep : Termination Redux. Bilan une grosse mandale, un public chauffé à blanc et quelques bleus, la soirée démarre sous les meilleurs hospices.

C’est ensuite aux grecs de Septic Flesh de prendre la suite et on aura le droit à leur show mystique à l’atmosphère sépulcrale tangible. Ils entament leur cérémonie par le très puissant War in Heaven, morceau issu de leur dernière offrande Titan. Malgré un concert d’une précision démoniaque, on ne peut que regretter sa courte durée et le fait que Septic Flesh ne joue pas d’anciens titres, uniquement tiré des albums d’après la re-formation de 2007. La prestation est excellente et les perles s’enchaînent : Communion, order of Dracul, pyramid god. Le jeu de Krihm est à tombé et montre que l’Autrichien remplace à merveille Fotis Benardo parti jouer les chanteurs pour Sixfornine. Seth et son équipe n’ont pas perdu au change. Et l show se termine sur un dantesque Prometheus. Dommage, ils n’ont pas joué non plus Narcissus car le mythe évoqué dans ce morceau est celui de Narcisse et Echo, Echo dont le nom est à la source du nom de la salle où le concert est joué ce soir : l’echonova. Le groupe avec son show plutôt sérieux partira vite en sucette avec tout ces Vannetais déchaînés qui sautent partout sur scène. Un grand moment de folie Bretonne.

Setlist :
In Heaven
Communion
Order of Dracul
Pyramid God
Prototype
The Vampire from Nazareth
Anubis
Prometheus

Tabarnak! C’est ensuite aux cousins du Québec de Kataklysm et leur thrash death de bon aloi de prendre possession de la scène de l’Echonova. Troisième concert et encore une ambiance différente. Après la brutalité d’Aborted et le mysticisme de Septic flesh, c’est à la bonhommie de Mauricio Iacono que nous avons le droit, en partie lié à son terrible accent Québécois, « eh ! ça, c’est pas un wall of death, c’est juste un trou au milieu » fera parti des interactions avec le public qui donne toute la sympathie au bonhomme. C’est donc sous le signe de la bonne humeur que Kataklysm va nous offrir un petit florilège de ses meilleurs titres, entre quelques morceaux du dernier album dont « The Black Sheep » , »Soul Destroyer » ou « Thy Serpent Tongue » et des morceaux plus anciens dont les classiques « As I slither » et « Crippled and Broken » tout en virtuosité. Les vannetais sont comblés par cette performance qui, selon Mauricio, sont le public le plus fou de la tournée et si ce n’est pas vrai, on voit quand même rarement un tel foutoir.

Une superbe soirée s’achève avec du death metal dans tout ses états, des ambiances différentes à chaque fois et toujours de qualité qui auront mis tous le monde d’accord. Et merci au tourneur Continental Concerts pour avoir eu l’idée de faire passer la tournée par Vannes et merci à l'Echonova pour le pass délivré à pavillon666. Les Vannetais ne se sont pas trompé puisque le concert affiche complet.


Setlist

• Breaching the Asylum
• If I Was God... I'd Burn It All
• As I Slither
• The Black Sheep
• Manipulator of Souls
• At the Edge of the World
• Thy Serpents Tongue
• Push the Venom
• The Ambassador of Pain
• Where the Enemy Sleeps...
• Soul Destroyer
• The Chains of Power
• Open Scars
• In Shadow and Dust
• Crippled and Broken