CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SYMPHONY X
Avec : MELTED SPACE, MYRATH, SYMPHONY X
Date du concert : 23-02-2016
Lieu : La machine du moulin rouge - Paris [ 75 ]
Affluence : 800
Contact organisateur : http://www.base-productions.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 28 février 2016 - Chroniqueur : riffraph - Photographe : riffraph


Si l’on se base sur la capacité indiqué sur le site officiel de La Machine Du Moulin Rouge, c’est bien 800 personnes qui étaient présentes en mardi 23 février 2016. Concert Sold Out donc ce soir à Paris pour Symphony X qui était accompagné pour sa tournée européenne de Melted Space et Myrath.


MELTED SPACE

Projet d’une vie, Melted Space est le bébé de Pierre Le Pape. Le groupe était présent pour défendre quelques titres du dernier album « The Great Lie ». Malheureusement des lights bien trop rouges et trop sombres et un son approximatif vont gâcher un peu la prestation des nombreux musiciens sur scène. Un casting de qualité avec trois chanteurs et deux chanteuses où j’ai pu reconnaître par exemple Clémentine Delauney et Lucie Blatrier. Bref, en tout ils sont neuf sur scène avec un très bon Adrien à la Guitare, tout comme une l’excellente prestation de Pierre au clavier. Malgré un show assez court, Melted Space qui avait la délicate mission d’ouvrir les hostilités pour cette soirée, délivrera un métal opéra de qualité, très technique, aux mélodies intéressantes. Ça bouge à peine dans la fosse, le public reste timide. Sans doute, tout comme moi il a trouvé difficile de juger cette formation dans ces conditions. Néanmoins le potentiel est là et sous d’autres auspices nul doute que Melted Space est capable donner un show à la hauteur de nos espérances… A suivre…

SetList Melted Space :

1.Terrible Fight
2.Trust and Betrayal
3.Hopeless Crime
4.Titania
5....Para Bellum
6.No Need to Fear

MYRATH

Après un interlude rapide, le temps que les roadies fassent leur boulot, voici que débarquent les Tunisiens de Myrath. Enfin, pas tout de suite car nous aurons droit en introduction une charmante danse orientale, histoire de nous plonger dans l’ambiance. Après un intéressant « Legacy », le groupe avait à cœur de défendre ce dernier album. Là aussi, la balance se fait moyenne sur Storm Of Lies, problème qui sera réglé rapidement. L’interprétation de ce metal progressif aux influences orientales est sans faille. Le chant de Zaher se marie parfaitement aux compositions mélodiques et travaillées et le public bouge enfin et semble conquis. La prestation de Malec à la guitare est magistrale. Mention spéciale également aux lignes de basse de Elyes qui sont bien pensées. Par contre petit bémol pour les arrangements clavier qui manquent à mon gout de sobriété et qui ont tendance parfois à cacher la finesse des instruments à cordes…Cela n’empêchera pas les aficionados d’en redemander en criant « une autre, une autre… » en fin de set. Preuve que notre quintet a su produire un show de qualité en seulement trente minutes de concert.

Setlist Myrath :

1.Storm of Lies
2.Get Your Freedom Back
3.Believer
4.Wide Shut
5.Nobody's Lives
6.Merciless Times


SYMPHONY X

Nous attendrons un peu plus longtemps l’arrivée de la tête d’affiche avec les américains de Symphony X. C’est environ vers 21h20 que débutera un set d’environ 01h30. Petite pensée en passant pour toutes les personnes n’ayant pas d’autres choix que les transports en commun… Comme dirait ma charmante belle-sœur : « moi je dis ça, je dis rien »… C’est devant un décor on ne peut plus simplissime que débute le show mais notre Quintet n’a pas besoin d’en faire des tonnes, la richesse est dans leur musique. Cette sobriété d’ailleurs n’empêche pas Russen Allen d’enflammer rapidement la fosse avec une présence scénique dont il a le secret. Cheveux tirés en arrière, lunettes noires (dont il finira par se séparer), il ne ménagera pas sa peine, restant professionnel alors qu’il semble avoir des problèmes techniques avec son oreillette sur les deux premiers morceaux. Les choses vont nettement s’arranger par la suite avec une balance qui finira par se stabiliser correctement. Comme à son habitude, le guitariste Michael Romeo sera discret et efficace alternant riffs incisifs et solos avec cette virtuosité qui lui est propre. Mike Lepond à la basse et Michael Pinella au clavier sont tout sourire et semblent vraiment prendre plaisir sur scène. Alors certes, l’album « Underworld » est de qualité mais il faudra attendre longtemps avant de pouvoir écouter les quelques grands classique (et encore trop peu) de notre formation Outre-Atlantique… Chacun donc se fera son opinion sur ce choix de setlist. Hormis ce bémol, il faut bien avouer que Symphony X en impose et qu’ils sont toujours aussi efficaces en concert et ils l’ont une fois de plus encore prouvé.

Setlist Symphony X :

1.Nevermore
2.Underworld
3.Kiss of Fire
4.Without You
5.Charon
6.To Hell and Back
7.In My Darkest Hour
8.Run With the Devil
9.Swan Song
10.The Death of Balance / Lacrymosa
11.Out of the Ashes
12.Sea of Lies

Rappel :
13.Set the World on Fire (The Lie of Lies)
14.Legend


Merci à Base Productions et à Roger Wessier de Replica Promotions pour leur accueil, l’invitation et le pass photo pour cette intéressante soirée.