CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SABATON
Avec : Bloodbound, Alestorm, Sabaton
Date du concert : 27-01-2016
Lieu : Stereolux - Nantes [ 44 ]
Affluence : 1200
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 02 mars 2016 - Chroniqueur : Fred.Photography - Photographe :


Belle montée en puissance pour les Suédois de Sabaton, pour un premier passage à Nantes, ces impitoyables guerriers s’offrent la salle du Stereolux. Première date dans la région depuis leur dernière venue en 2014 à Clisson, Ils se payent aussi le luxe de faire salle comble dans ce lieu moderne de Nantes situé à deux pas des machines de l’île et d’une capacité de 1200 personnes. Joaquim Broden et sa team ne viennent pas seul et sont accompagné du groupe de power metal Blood Bound et des cinglés d’Alestorm.

Il faut dire que Sabaton, c’est un véritable phénomène, je ne vois pas d’autres groupes de power metal capable de, sur leur propre nom, proposer un festival et une croisière qui font très vite sold out.

Bon, les grosses salles, c’est vachement bien ! on a le droit à un son excellent et une lumière largement meilleur que dans les petits boui boui de 100 personnes, mais par contre les grosses salles en milieu de semaine, il ne sont pas très cool parce qu’il font commencer la soirée à l’heure, voire dans le cas là, un peu en avance. Donc arrivé après 20h, je n’ai pas vu grand-chose de Blood Bound, mais ça avait l’air vachement bien et ce n’est pas très sympa pour la centaine de personnes qui font encore la queue à l’extérieur de la salle. Gros show avec personnage en costume de démon, la mascotte du groupe et qui sonne très allemand pour un groupe Suédois, mais on reste tout de même dans un power metal très classique, qui personnellement ne m’a pas plus emballé que ça.
Le groupe n’est pas en tournée particulière, leur cinquième album intitulé "In the Name of Meta" est sorti en 2012 et présente aux nantais, ce soir, un petit florilège de leurs meilleurs morceaux. Je ne connaissais pas Blood Bound avant cette soirée et il faudra que je comble cette lacune en posant une oreille plus attentive sur leurs différents albums, histoire de me faire une deuxième opinion.

Iron Throne
In the Name of Metal
Metalheads
Unite
Moria
When All Lights Fail
Stormborn
Nosferatu

Déjà plus en terrain connu avec le groupe suivant, les écossais d’Alestorm prennent possession de la scène du Stereolux. La dernière fois qu’ils étaient venus à Nantes, c’était au ferrailleur avec Ex Deo, et depuis leur succès ne va que croissant. Leur passage sous la temple pour la dernière édition du Hellfest avait été un des meilleurs concerts de cette année. A voir les différents déguisements de pirate dans l’assistance, on peut se douter que la notoriété du groupe est en pleine ascension.

Le set commence par un « Keelhauled » des familles, Chris Bowes, le capitaine d'Alestorm est en pleine forme, lève haut la jambe et n’a pas peur de montrer ce qu’il a sous son kilt. Cela continue sur un jovial « Magnetic North ». Ça bouge, ça saute. La fin du set sera axé sur le dernier album"Sunset on the golden age" avec « Drink », »1741 » et « Hangover » qu’est une reprise de Taio Cruz et qui colle très bien aux pirates écossais.

Keelhauled
Over the Seas
Magnetic North
Shipwrecked
Nancy the Tavern Wench
Walk the Plank
The Sunk'n Norwegian
Drink
Hangover
1741 (The Battle of Cartagena)
Rum

Les sets s’enchaînent vite et c’est maintenant l’heure du clou de la soirée. On pouvait apercevoir une forme caché sous un camouflage militaire et qui est dévoilé à présent ; Il s’agit d’un énorme char d’assaut où est juché le batteur Hannes Van Dahl. Un petit speech sera fait avant le concert à propos de la captation du concert pour l’énorme tv. Le concert s’annonce donc dantesque et le public sera déchaîné.

C’est avec leur entrée devenue classique sur Final Countdown d’Europe que démarrera le set des guerriers de Sabaton. Enchainé par les classiques « The march of war » et « Ghost Division » propulsé par Joakim Brodén au meilleur de sa forme, courant d’un bout à l’autre de la scène en enchainant les poses dignes d’un catcheur de la wwf. Le chanteur prouve une nouvelle fois qu’il est un véritable show man et qui explique le succès du groupe en live, en dehors de l’efficacité évidente des morceaux.

On continue avec un puissant « Midway », suivit du départ de Joakim pour un « Gott mit Uns » chanté en suédois, suivit de " resist and bite". Le show est clairement hyper bien rodé, un peu trop peut-être, ce qui fait que les différentes interventions entre les morceaux manquent de spontanéité et sont un peu trop répétées, mais c’est vraiment le seul bémol que l’on peut y mettre. Le show se poursuit et on aura le droit à un petit bout de Scorpions, juste avant le titre final « To Hell and back », pour enchaîner sur le rappel bien sûr, set qui se clôturera sur le classique « Metal Crüe «.

Sabaton a clairement tout détruit ce soir avec cette superbe prestation et le public nantais leur a vraiment fait honneur. Plus qu’a attendre le passage sur l’énorme Tv pour revoir ce show.

Un grand merci aux groupes et aux organisateurs pour cette superbe soirée. Merci à Roger de Réplica Promotion pour le pass accordé à Pavillon666.

The Final Countdown
The March to War
Ghost Division
Far from the Fame
Uprising
Midway
Gott mit uns
Resist and Bite
Wolfpack
Dominium Maris Baltici/Lions from the North
Carolus Rex
Swedish Pagans
Soldier of 3 Armies
Attero Dominatus
The Art of War
Wind of Change
To Hell and Back
Encore:
Night Witches
Primo Victoria
Metal Crüe