CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


NEAR DEATH CONDITION
Avec : Near death condition, shaytan, deus ex machina
Date du concert : 09-04-2016
Lieu : Double Deuce - Hauteville-Sur-Fier [ 74 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.facebook.com/Razorback.Productions/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 11 avril 2016 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Petite virée en Pays de Savoie ce Samedi 9 Avril pour un concert typé death-metal au Double Deuce de Hauteville Sur Fier près d’Annecy.
Razorback productions nous offrait donc une belle affiche comprenant nos voisins Suisses de NEAR DEATH CONDITION et DEUS EX MACHINA, mais aussi les Savoyards locaux de SHAYTAN.
Et ces trois formations ont assuré sans faiblir devant une assistance concernée qui a su instaurer l’ambiance durant toute la soirée. Bar garni, accueillant et sympathique, son appréciable, que demander de plus ? Si, un peu plus de light aurait contenté les photographes présents, mais bon cette soirée était à prendre comme un « tout » bien positif je crois.

Ce sont les genevois de DEUS EX MACHINA qui ouvrent le petit bal du métal-de-la-mort-qui-tue ce soir au Double Deuce.
En ce qui me concerne, j’avais eu l’occasion de découvrir ce groupe chez eux à Genève dans la mythique salle de l’Usine lors du fest Heimathome l’été dernier. J’avais vraiment apprécié leur prestation et donc ce soir à Hauteville j’étais impatient de revoir dans un autre lieu et d’autres conditions la bande à la charmante Stephany.
Et je ne fus pas déçu du voyage avec leur death mélodique agrémenté de touches électro et samples qui nous fut proposé. Stéphany nous a envoyé ses « growls » à la figure sur fond de lourdeurs parfois pachydermiques accompagnée de musiciens mélangeant allègrement groove et technicité pour un rendu original et varié.
Du coup nous nous réjouissons à l’avance de la sortie d’un premier album studio en cours d’enregistrement. Nous souhaitons bonne chance à ce groupe très, très prometteur cela va sans dire, qui nous a montré l’étendue de son talent ce soir avec brio et énergie bien sympathique, on aime !
Set-list en photo.

Rentrons maintenant dans le domaine du death-thrash qui arrache avec les locaux de SHAYTAN qui ne font pas dans la dentelle cela va de soi.
Ce soir, l’ambiance, le lieu, tout semble leur convenir à merveille et cela va se ressentir durant leur set. L’énergie est au rendez-vous et la puissance de feu au taquet avec un son à décorner un bouc en rut.
Le public chaud comme la braise va donc adhérer pleinement à leur prestation, une prestation qui a lieu « at home » pourrait-on dire. Alors leurs titres classiques « the agony jail », « forgotten souls », « the revelation » et bien sûr « shaytan » vont nous percuter de plein fouet empreints de lourdeurs et de vélocités abrasives qui nous détruisent ce qu’il reste de nos neurones, amen !
Set-list en photo

Il faudra un certain temps aux Valaisans de NEAR DEATH CONDITION pour se mettre en place, mais le résultat va être sans appel avec un son apparenté à celui du tarmac de l’aéroport de Cointrin-Genève.
Je connaissais de réputation ces musiciens du Valais mais n’avais pas encore eu l’occasion de les apprécier en live. Et ce fût pour moi une bonne surprise car ces fils spirituels de Morbid Angel n’ont rien lâché ce soir en terme de présence, de musicalité et de technicité, aargh !
Il est vrai que cette formation a déjà de la « bouteille » avec ses 15 années de présence scénique et discographique (trois albums au compteur). Ici nous sommes donc en plein brutal death, mais pas n’importe lequel on va dire. Leurs envois nous coupent le souffle sans problème avec des riffs de tueurs bien qu’étant travaillés jusqu’aux soli, ces soli qui nous permettent de, mourir tranquillement avec une certaine mélodie malsaine sous-jacente. Ces Helvètes possèdent une puissance de feu incroyable même en ralentissant le tempo. Voici donc du death technique de malade comme on aimerait en voir (et écouter) plus souvent.
Ici le temps défile à une vitesse folle, ici on nous malmène non-stop l’esprit dans des profondeurs morbides (sic), ici on ne fait pas semblant, ici on nous colle au plafond et ce pratiquement sans temps mort (sic), c’est effroyable. Effroyable de maitrise avec des guitaristes incroyables et un duo basse-batterie apocalyptique. Non vraiment, rien à jeter pour ces Valaisans qui nous servent un death d’anthologie entre Origin, Hate Eternal et bien sûr Morbid Angel, on aime !
Set-list en photo

Pour conclure, on va dire que pour ma première visite à un concert au Double Deuce ce fût une réussite. Alors merci aux organisateurs Razorback productions, merci aux trois formations qui ont animé la soirée, merci au public pour l’ambiance et bien entendu merci aux « patrons » des lieux pour leur accueil.