CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ALL FOR NOTHING
Avec : All For Nothing + Cowards
Date du concert : 15-04-2016
Lieu : Le Klub - Paris [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 22 avril 2016 - Chroniqueur : superbenny666 - Photographe : ben.godard https://www.facebook.com/livephotosmusic?ref=hl


Petite soirée "core" au Klub avec les hollandais de All For Nothing, aidés par les parisiens Cowards en première partie. Dans cette petite salle, on pouvait redouter deux choses: Les lumières rouges qui sont pas géniales pour les photos, et les mosheurs qui peuvent vite rendre l'espace inaccessible vu l'étroitesse de la salle. Il n'en fût rien finalement. Mais le concert a été très bon.

Tout d'abord, pas grand monde à l'éntrée. Certains râlent un peu que le public coreux ne soit pas là, et c'est pas vraiment faux. Soit, il faut quand même aller voir ce que ça donne à l'intérieur. Il n'y a pas foule non plus. Peu importe Cowards fait ce qu'il a à faire. Je ne sais pas si c'est la salle ou de moi mais leur set fût l'un des meilleurs que j'ai pu voir d'eux. Le chanteur braille dans son micro avec véhémence, ça sonne bien malsain! Leur style est assez orienté powerviolence/hardcore assez dépressif. Mention spécial au guitariste qui joue diaboliquement avec le public grâce à son faciès limite flippant. Le batteur est un peu en retrait, tout comme les fans qui laissent le devant de la salle au chanteur pour qu'il puisse s'exprimer librement. Les riffs, assez métal mais bien sombres, sont entrainants et on en redemande! Après quelques coups de guitares aussi tranchant que la lame d'une hâche derrière la nuque, Cowards en rajoute une couche avec quelques larsen sournois qui nous achèvent.

La suite c'est All For Nothing, 5 hollandais avec une femme, Cindy, au chant. All For Nothing c'est quand même devenu en quelques années un groupe populaire dans le milieu du hardcore. Vous les avez peut-être vu lors du Persistence Tour 2015 (avec Walls Of Jericho notamment) ou bien au fameux Superbowl Of Hardcore rennais. Ce soir, c'est donc beaucoup plus intime comme soirée! D'ailleurs les têtes habituelles ne sont pas vraiment là, à quelques exceptions prêts. Il faut donc s'habituer à voir des pogos plutôt que des moshers furieux. Malgrés la hauteur très limite, le set commence par un saut effectués par les guitaristes et le bassiste. Oui, s'ils veulent se lâcher, ils le feront. Cindy alpague la foule, et son sourire et sa bonne humeur permettent au public de s'approcher. L'audience semble d'ailleurs découvrir pour la première fois ce groupe. L'énergie déployée par les uns et les autres membres du groupe permet au public de se lâcher plus. Un nano circle pit aura même été aperçu! Les morceaux s'enchainent avec des riffs saccadés, d'autres sont plus rapides, inspiré d'un bon vieux punk. Finalement c'est assez variable. Cindy nous parle brièvement de leur tournée en Indonésie qui semble les avoir époustouflés. En fait, All For Nothing se donne à fond et ça fait plaisir à voir! Ils communiquent avec le public, ils motivent les plus réticents..Le set était juste excellent avec une douzaine de titres.

Le Klub, petite salle réputée de la scène métal parisienne, à bien géré la venue de groupes hardcore. Le public hardcore n'avait pas trop fait le déplacement mais fût finalement remplacé par de jeunes personnes qui ont tout de même bien donné. Les groupes ont fait leur show sans concession et avec sérieux. A refaire et à revoir!



Merci à Pavillon, au Klub et à l'orga pour le pass' photo.