CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SIBERIAN MEAT GRINDER
Avec : Siberian meat grinder, STFU
Date du concert : 02-05-2016
Lieu : Warmaudio - Décines [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://warmaudio.fr/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 04 mai 2016 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Un groupe Russe au Warmaudio, ce n’est pas monnaie courante. Alors ce lundi 2 Mai je me rends à Décines (banlieue de Lyon) afin de voir (et écouter) les Moscovites de SIBERIAN MEAT GRINDER, sextette qui parait-il ne fait pas dans la dentelle, en live surtout. Ce seront les locaux de STFU qui ouvriront le bal de cette soirée placée sous le signe du crossover pur et dur, extrême quoi !

STFU est un trio qui fait du bruit, c’est ce que je pense dès le premier titre ce soir. Un chanteur/guitariste se roulant par terre, un bassiste issu du thrash des 80’s et un batteur acharné sur ses fûts, voilà une présentation sommaire de la formation de Lugdunum. Mais que nous proposent-ils donc au travers de compositions rapides, violentes, mais aussi incendiaires ?
Et bien du crossover engagé et enragé, cocktail détonant mélangeant tout ce qui traine dans l’extrême, du thrash, du punk, du hardcore et autres joyeusetés qui arrachent tout simplement. Le chanteur fait « miauler » sa 6 cordes n’oubliant pas des soli lame de rasoir, le bassiste fait trembler l’ampli-basse, et le batteur sait jongler avec ses baguettes. Que demander de plus ? Rien en fait, ce trio ne demande qu’à tourner, tourner encore et enregistrer accessoirement, un nouvel EP étant prévu courant 2016, on aime !
Set-List en photo.

Et maintenant, place rase sur la scène, on déménage tout, amplis, kit de batterie, pour installer nos Russes préférés qui tournent actuellement en Europe ne ménageant pas leur énergie, hier à Rennes, aujourd’hui à Lyon et demain à Montpellier…
Au bout d’un (long) moment, SIBERIAN MEAT GRINDER est enfin prêt à déverser sa rage et sa violence à l’aide d’un crossover thrash/hardcore/punk//grind et plus si affinités, aargh ! Et l’on sent que ça va faire mal, très mal d’ici quelques minutes car le « check » nous fait ouïr un son énorme en prélude du set.
Effectivement, le sextette se lance soudain dans un tourbillon extrême d’une rare intensité avec un son à décorner un troupeau de taureaux en rut. Là devant nous deux « aboyeurs » masqués mènent la danse et à leurs côtés deux guitaristes, un bassiste (5 cordes) et un batteur nous font entrevoir, musicalement parlant, les portes de l’enfer. Diable, comment résister à ce mur sonore nous faisant penser au tarmac de l’aéroport de Roissy ?
Alors, devant l’estrade coreux et métalleux de tous poils vont être obligés de s’agiter dans tous les sens, et c’est donc parti pour un bon moment de folie ordinaire, de défoulement old-school, mais où est donc passée ma godasse ? Ici pas de post-métal alambiqué et tordu, ici on vous prend à la gorge sur une rythmique effroyablement efficace, ici on vient vous provoquer non-stop devant un mur de guitares effarant et thrashisant à l’envi, alors, « destroy everything » (comme dirait jamey jasta – Hatebreed) !
Un micro d’une main, un appareil photo de l’autre, l’un des deux frontmen photographie non-stop le public, les flashes sont inversés, ou les photographes photograpiés !
Bref, l’ambiance est là, une ambiance qui fait plaisir à voir dans la chaleur du Warmaudio. Mais le set se termine, quand on aime on ne voit pas le temps passer, alors rappel réclamé, rappel effectué, puis s’en vont.
Décidément, en Russie il y a du bon, encore un constat édifiant ce soir en voyant ces musiciens qui viennent jusqu’en France nous balancer des sets de furieux, carrés et sans bavure, la classe quoi !!!
Pour info, ce groupe a été formé en 2010 par des membres de différentes formations Russes de hardcore, punk et rap, comme notamment le groupe MOSCOW DEATH BRIGADE. Deux albums à leur actif « hail to the tsar » (2012) et « versus the world » (2013), des graffitis bien entendus et des tournées à n’en plus finir.
Set-list en photo.

En conclusion, une belle découverte, groupes excellents en live tout simplement. Merci le Warmaudio de nous avoir proposé ce concert bien particulier, même un lundi soir !