CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DOWNLOAD JOUR 2 PARIS 201
Avec : JOUR 2
Date du concert : 11-06-2016
Lieu : Hippodrome de Longchamp - PARIS [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.downloadfestival.fr/fr
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 21 juin 2016 - Chroniqueur : riffraph - Photographe : Raphaël Bénard et Frédéric Bellec


DOWNLOAD PARIS- JOUR 2 - SAMEDI 11 JUIN 2016

Après une nuit courte mais réparatrice, c'est reparti pour une deuxième journée de festoche !

Arrivée sur site vers 14h, je ne veux absolument pas manquer la prestation de SHINEDOWN, le groupe préféré de ma chère et tendre qui ouvre sue la scène 3. Je les ai vus à Londres alors qu'ils partageaient l'affiche avec BLACK STONE CHERRY en février et j'avais été très impressionné par la présence scénique du charismatique frontman Brent Smith. Il n'a pas failli à sa réputation en délivrant une prestation certe courte pour une formation hélas mal connue dans l'hexagone mais d'une qualité impressionnante avec en prime un bain de foule improvisé pour la plus grande joie des fans déjà nombreux sous la tente à cette heure. Nous aurons la chance d'interviewer Zach, le guitariste dans le tour bus du groupe pour discuter de l'avenir hexagonal du groupe. Une fois de plus la France est à la traîne, là où le groupe rempli des stades dans les pays anglo-saxon, les américains jouent sur la stage 3 pour ouvrir le bal...Grossière erreur vue la prestation du groupe, c'est bien dommage...(Frédéric)

Je reste un peu pour écouter et faire un petit shooting d'APOCALYPTICA. Même si je reconnais la qualité des musiciens et leur envie, je continue à dire que ce groupe n'est pas fait pour la configuration d'un festival et encore moins sur une mainstage. Un peu trop mollasson en termes de puissance et les instruments traditionnels montrent vite leurs limites. A revoir dans une salle de concert plus modeste... (Raphaël)

Nous nous retrouvons pour la furia devant la stage 2 pour le set de MASS HYSTERIA, programmé à 15h00, horaire bien trop tôt selon Mouss qui ne se prive pas de le faire savoir, on connaît son franc-parler, nous en aurons d'ailleurs la confirmation en interview un peu plus tard (à voir sur ce live report). En pleine tournée pour « Matière noire » leur dernier album, ils entament des festivals d'été dans toute la France, partageant même l'affiche avec des groupes mainstream, ça va faire bizarre aux bourgeois qui étaient venus « s'éclater » sur du Christophe MAE ou du Louanne !!! Greffe de tympans à prévoir !!! Un set d'une heure avec bain de foule et mosh pit, bref, du très bon MASS ! Le public venu en masse malgré cet horaire inadapté ne s'y est pas trompé et c'est tant mieux !!! (Raphaël et Frédéric)

16H00, direction la mainstage pour la dose obligatoire de British heavy métal avec SAXON un des groupes qui a bercé notre adolescence, toujours aussi bon, toujours aussi fort malgré les années, nous avons croisé Biff dans les loges, il nous a serré la main, depuis nous ne l'avons pas lavé...

On attaque donc ensuite les interviews, Zach de SHINEDOWN, puis les Anglais d' ARCANE ROOTS très sympas suivi par Mouss de MASS HYSTERIA, interview d'anthologie que je vous conseille, on s'est bien marrés ! (Raphaël et Frédéric).

Nous zapperons les Japoniaiseries de ONE OK ROCK et surtout l'imposture BABY METAL produit marketing et de contrefaçon metal dont la prestation fut catastrophique et vraiment pas très professionnelle. Son pas terrible et voix stridentes et insupportables. Dommage pour les fans de cette formation... Nous partons donc pour écouter de la vraie musique sur la stage 2 avec AMON AMARTH. Nous ne serons pas déçus. Une prestation à la hauteur de la qualité du dernier album. Scénographie Viking avec tête de Drakkar, pyrotechnie et flammes sur fond toilé bleuté à l'image de la pochette du dernier opus. Très bon concert, efficace, direct et jouissif... (Raphaël et Frédéric)

Je perds mon binôme, sans doute est-il parti s'abreuver de houblon dans la taverne du coin et je suis seul devant JANE'S ADDICTION. Une prestation honorable en termes de son et de balance. Le décor est sobre. La musique aussi. Ca me semble poussif, le côté dandy décadant me semble surjoué. J'aurais pu néanmoins apprécier la plastique des trois demoiselles en tenues légères qui seront venues pour apporter un peu de piment à un show bien trop plat à mon goût. Uniquement pour les fans. (Raphaël)

On termine par KORN, un show bien huilé, comme au Hellfest où nous avions pu apprécier leur prestation. Il est vrai qu'entre RAMMSTEIN et IRON MAIDEN, ce groupe talentueux, avec un frontman bien en voix a fait en sorte de faire changer d'avis ceux qui pensaient qu'ils n'avaient pas la pointure d'être tête d'affiche. Un état d'esprit que le public saura remercier d'ailleurs...(Raphaël et Frédéric).

Nous nous excusons par avance des groupes que nous n'avons pu chroniquer faute de moyens et de temps avec les interviews...

Allez, au dodo et à demain pour la dernière journée !