CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


HIDEOUS DIVINITY
Avec : Hideous divinity, shaytan, bloodstorm
Date du concert : 13-01-2017  
Lieu : Le Brin de Zinc - Chambéry [ 73 ]  
Affluence : NC  
Contact organisateur : http://www.minimal-chords.org/  
Interview :  
   
Date de la chronique : 15 janvier 2017 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger http://black-roger.tumblr.com/  


Aventure du début 2017 ce 13 Janvier avec mon escapade neigeuse au Brin de Zinc de Chambéry-Barberaz afin d’assister au concert d’HIDEOUS DIVINITY, SHAYTAN et BLOODSTORM. Mention spéciale aux italiens de Rome Hidéous Divinity qui malgré de nombreux contretemps indépendants de leur volonté ont tenu à venir chez les Savoyards ce vendredi soir, mille merci à eux pour leur ténacité. Ce concert a donc eu lieu dans une ambiance brutale de chez brutal avec trois formations ne faisant pas dans la dentelle on s’en serait douté, musiciens aux taquet et public en nombre déchaîné cela va de soi.

Les bûcherons d’Albertville ont lancé le son aux alentours de 21 heures et ont déjà placé la barre bien haute devant un public pressé d’en découdre évidemment.
Alors, comment résister aux envois costauds des Savoyards qui n’étaient pas venus à Chambéry ce soir pour enfiler des perles. Vus une première fois à Rumilly j’avais pris une bonne claque et ce soir j’ai tendu l’autre joue afin de recevoir la seconde, quel punch, c’est un direct « in your face » avec ces gens-là !
Leur death-metal aux dérives catchy du power fait mouche il n’y a pas photo et leur présence scénique ne supporte aucune critique. Et puis ça joue, ça joue même très bien, le tout soutenu par un son à décorner un troupeau de taureaux en rut. Tout baigne donc (dans la sueur) et la soirée est (bien) lancée !

Les Annéciens de SHAYTAN prennent la suite évidemment et vont nous balancer dans les dents leur thrash/death « couillu » qui ne vous laisse aucune échappatoire.
Le groupe évolue bien et s’affirme de plus en plus au fil des concerts, notamment en ce qui concerne sa présence sur les planches. Et puis rien que le fait d’ouvrir pour leurs amis transalpins Hideous Divinity semble les galvaniser et leur donner encore plus de motivation. C’est particulièrement vrai ce soir où le quartette de la « hiaute » a mis les bouchées doubles afin de nous détruire encore une fois ce qu’il nous reste de neurones.
Il faut dire aussi que le public présent ce soir, qui était peut-être en manque de concerts en cette période de fin d’année, s’est vraiment lâché rendant le set encore plus mortel, plus vivant aussi ! Bon, Shaytan vous revenez quand vous voulez nous brutaliser car nous aimons ça, nous sommes « masos » que voulez-vous !

Vient le moment très attendu d’apprécier (ou pas) nos amis Romains HIDEOUS DIVINITY. Ce combo formé en 2007, qui possède déjà deux albums à son actif, et un nouvel opus va paraitre en cette année 2017, est en passe de devenir un groupe phare de la scène brutale death-technique Italienne et plus pourquoi pas ?
Et ce soir au brin de Zinc nous allons conjuguer au présent le verbe se faire clouer contre les murs par un groupe de death qui ne met pas en avant sa technicité reconnue au détriment d’un certain groove sous-jacent qui nous fait avaler la pillule des tricotages innovants guitaristiques soutenus par une basse 5 cordes mortellement présente. Bien entendu la batterie est au taquet sans problème et le frontman utilise ses cordes vocales à bon escient entre growls, cris et autres déviances haineuses et malsaines.
Bref, aucune lassitude à l’écoute de leurs compositions riches et variées dans le style, ces compositions étant renforcées par une démonstration live époustouflante faisant ressortir bien entendu le côté théâtral cher à nos cousins Latins.
Alors, nous avons dégusté dans tous les sens du terme et nous pouvons dire que leur prestation valait le « cou » inutile de vous faire un dessin pour un public aux anges (au diable pardon). Un seul conseil à tous les métalleux qui aiment le metal-de-la-mort-qui-tue, ne ratez surtout pas un prochain concert de ce groupe en devenir, vous m’en direz des nouvelles !

Ne me reste qu’à remercier les organisateurs de cette petite « sauterie » du vendredi soir, en l’occurrence Minimal Chords de Chambéry. Et évidemment mille mercis aux trois formations en lice et au public ayant animé cette nuit de « ouf », on recommence quand ?






 


Aller en haut