CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


HELLFEST 2019 - JOUR 3
Avec : BRUTUS, CEMICAN, TRIVIUM, CLUTCH, STONE TEMPLE PILOTS, ANTHRAX, SLASH feat. Myles Kennedy, ENTER SHIKARI
Date du concert : 23-06-2019
Lieu : Hellfest - Clisson [ 44 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : https://www.hellfest.fr/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 2019-07-14 - Chroniqueur : inglewood - Photographe : inglewood photographie https://www.facebook.com/inglewoodphotographie/


Troisième journée du Hellfest vue par Jean-Philippe de Pavillon666.

• BRUTUS (12h15 - 12h45)

Mon premier concert à la Warzone avec Brutus, un trio Belge qui dépote pas mal. Un rock assez inclassable pour moi, on est passé du garage au hardcore et quelques blasts dévastateur. Un shot d’énergie bienvenue en ce 3e matin.

• CEMICAN (13h35 - 14h15)

Voilà bien le type d’ovni que l’on ne voit qu’au Hellfest. Un groupe mexicain mêlant musique traditionnelle et black métal. Très original dans sa présentation et les costumes ainsi que les interventions rituelles (simulations de sacrifices …), le côté musical est un peu moins intéressant. Globalement un bon moment.

• TRIVIUM (15h05 - 15h55) de loin

Que dire, du Thrash/Metalcore entendu 1000 fois, pas un mauvais moment mais il ne se passe pas grand-chose sur scène, ça tricotte sévère du côté des gratteux mais c’est un peu banal.

• CLUTCH (16h00 - 16h50)

J’étais aux barrières au moment du passage de Clutch (pour voir Slash), j’étais donc extrêmement bien placé pour assister à la perf des Américains. Ce stoner rock blues est pas mal, mais j’ai vraiment trouvé la Mainstage trop grande pour eux, ce type de prestation aurait sa place sur une scène plus intime. Les fans, eux ont semblé ravis.

• STONE TEMPLE PILOTS (17h50 - 18h40)

Quelle bonne surprise, un concert hyper énergique mené par un virevoltant Jeff Gutt qui chaloupe sur scène et séduit immédiatement. Le son du groupe nous réveille des souvenirs grunge 90’s délicieux. Un vrai bon concert de rock de la part d’un groupe qui ne s’est pas économisé.

• ANTHRAX (18h45 - 19h35) de loin

Vu de trop loin (malheureusement) pour être précis, la presta d’Anthrax a été le pic de cet après-midi thrash, une énergie de ouf, des titres en béton armés et une petite cover d’Antisocial (antisochiooole !!) le tout pour une fosse en ébullition. Grosse mandale.

• SLASH feat. Myles Kennedy (21h50 - 22h55)

Des heures d’attente collé aux barrières pour être en hypnose devant son idole, un lourd tribut digne d’une épreuve de Koh Lanta les amis. Ça valait le coup ? … Evidemment, mon objectivité n’est pas bien épaisse, mais je puis assurer que Slash à donné un excellent concert de festival et que tous furent ravis de voir de leurs yeux une légende du rock.

• ENTER SHIKARI (01h05 - 02h05)

J’ai clos mon Hellfest avec un de mes groupes préférés. J’avais un peu peur après le dernier live du Bataclan qui était dans la retenue et l’intimisme mais là, ce fut une autre sauce.
Les gars avaient mis le bleu de chauffe et étaient prêt à en découdre et à nous achever. Rou était hyper excité et à tout donné pour nous transmettre son énergie, la set list comportaient des titres taillés pour l’occasion de manière à ne pas nous laisser respirer. J’ai pris un méga pied sur cette warzone.


Un énorme merci à toute l’organisation du Hellfest, un lieu magique et hors du temps, merci pour les conditions de travail, l’accueil, l’ambiance et le travail accomplit. Je reviendrai, c’est certain.