CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


12-06-2019-AFTEREND-FARMER
Avec : AFTER END, BUG
Date du concert : 12-07-2019
Lieu : Farmer - Lyon [ 69 ]
Affluence :
Contact organisateur : http://agamapoitiers.com/?fbclid=iwar3k0vcv5ltcrimblu3qikomaaw2nsfq-rclat47fsvleszmrrdniel4npk
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 2019-07-19 - Chroniqueur : arthur.silvestrini - Photographe : Arthur Silvestrini https://arthursilvestrini.com/


Les vacances d’été, Les Nuits de Fourvière, Jazz à Vienne, Musilac, un soleil à dérider même les plus grognons… autant vous dire que nous étions peu nombreux au Farmer pour After End et Bug – et la moitié du public était composée de mes amis – en ce jour solennel du vendredi 12 juillet 2019. Mais les groupes se sont-ils démontés ? Non ! Il en faudrait bien plus pour les arrêter. Merci au Farmer et à Agama Poitiers pour cette belle soirée en comité finalement très intime.

Changement de programme, m’annonce Thomas, guitariste et chanteur de BUG, ils jouent en premier ; After End jouera en second. Il en profite pour m’annoncer une particularité… très particulière : pas de batteur, mais un ordinateur pour le remplacer, même si la batterie trône fièrement au fond de la salle, prête pour After End. Ce concert a donc un petit côté expérimental, c’est la 1re fois qu’ils testent une performance avec le batteur enregistré informatiquement. Et je dois dire qu’ils se débrouillent bien ! Pas facile de composer avec ce cadre rigide, tandis que le public pourrait s’attendre à une plus grande liberté en live. Chapeau ! Déjà 6 ans que BUG sillonne les scènes de la région, mais 2019 est synonyme de transformation. De quatuor, le groupe devient un duo, Thomas et Frantz en profitent pour « affuter » leur « Rock puissant et envoûtant » (J’aime toujours autant reprendre le descriptif du Farmer). Et c’est vrai ! Sourires, grimaces, gouttes de sueur sur la tempe, ils incarnent leur musique. Affaire à suivre !

On sort prendre l’air, le temps de boire de l’eau ou de la bière ou les deux ; After End pose sa casquette de public pour porter celle d’artistes et… hop, c’est parti ! Ils sont 4, ils sont jeunes, ils sont beaux (me souffle-t-on à l’oreille), ils viennent de Poitiers et étudient en licence de musicologie ! Ils profitent de leurs vacances universitaires pour faire une tournée, accompagnés de Léo, leur ingé son qui a notamment enregistré leur EP. Et ça dépote ! Une petite influence Arctic Monkeys, à l’Anglaise, mais on ne va pas les résumer à ça : « After End, c'est un rock authentique, honnête et puissant. Étonnant par son univers à la fois énergique et parfois intimiste, le groupe est né en janvier 2017 d'un premier duo électro/rock auquel sont venus s'ajouter deux nouveaux musiciens. Aujourd'hui, une alchimie étonnante a fait évoluer les quatre amis poitevins vers un style plus rock et plus affirmé. De l'audace à découvrir ! » Des musiques dynamiques et énergiques, une belle présence sur scène, et quelle voix ! Autant vous dire qu’on va garder un œil sur leur avenir, espérons-le brillant ! Leur CD en poche (je vous le conseille vivement), merci encore au Farmer pour cette découverte.