last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


DEATHAWAITS FEST


Avec : Deathawaits, impureza, xaon, death decline, prismeria

Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
Date du concert 12-10-2019
Lieu Rock n'Eat Live - Lyon [ 69 ]
Affluence 300
Contact organisateur
INTERVIEW  
Informations sur la chronique Date de la chronique : 2019-10-14 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger  
Afin de remplir jusqu’à la gueule notre cher Rock n’Eat de Lyon il suffit de faire la fête le Samedi soir avec cinq formations frenchies (et Suisse) de metal qui arrache rassemblées sous le vocable DEATHAWAITS FEST. Début des hostilités à 19heures, c’est tôt, mais le public a répondu présent quand même. Et, à peine le temps d’avaler une bonne pizza maison (overkill ndlr) qu’il faut se présenter devant la scène pour apprécier les tireurs d’élites PRISMERIA qui seront suivis par les Bourguignons de DEATH DECLINE, les franco/suisses (pas les flans !) XAON et les franco/espagnols (ollé) d’IMPUREZA pour terminer avec les héros de la soirée DEATHAWAITS.

Avec PRISMERIA, les jeunes loups Lyonnais, ça démarre fort, très fort, alors inutile de résister vous allez en prendre plein la « g…le) sans pouvoir vous échapper car le RNE est déjà presque « blindé ».
Alors bien entendu avant de venir ce soir dans les sous-sols du quai Arloing vous avez du écouter leur premier EP intitulé « lost individual thoughts » et vous avez aimé je suppose leur thrash/death/core, mais vous ne vous attendiez pas à recevoir cette dose d’énergie live qui fit la loi ce soir. Alors oui, Prismeria a tout comprit au film d’un certain metal extrême mixant avec doigté parties techniques, rythmiques d’enfer et présence indubitable sur les planches.
En deux ans seulement Prismeria nous a prouvé qu’il tenait la route (666) et qu’il fallait compter sur lui dans la scène metal locale, et même plus. Groupe prometteur en fait et ce soir la claque fus magistrale (qui a dit comme d’habitude ?).

La pression ne va pas baisser avec nos amis Dijonnais DEATH DECLINE qui vont nous faire monter la moutarde thrash/death au nez (facile celle-là !). Avec deux albums sous leurs bras, 10 années d’existence et des concerts marquants, ce groupe montre des signes de maturité indéniables.
Ici pas trop de fioritures techniques, mais une certaine agressivité avec des rythmiques plombées à décorner un troupeau de buffles en rut. Le frontman très présent et expressif va prendre le public à la gorge et ne va pas le lâcher le poussant dans ses derniers retranchements. Du coup, sueur, chaleur et mouvements seront bientôt le lot de la soirée, ambiance !
Et comme la formation le dit souvent, « merci pour cette méchante soirée », alors nous on aime votre défonce musicale sans compromis, sans faux-semblants.

Dire que XAON était très attendu ce soir serait un doux euphémisme ! La musique de Xaon reste inclassable, tantôt dark/gothique, tantôt death symphonique, tantôt heavy-metal rageur, soit.
Leur second album intitulé « solipsis » marque profondément le nouveau territoire de nos amis Vincent Zermatten (guitare, Suisse) et Rob Carson (chant, France) Alors, bien sûr la technicité des compositions et la présence scénique de Rob s’apprécient bien en live pour un voyage où le chaud de la rage se marie à la froideur lourde et mélodique.
Mais, habitué aux anciens « live » du groupe, ce soir j’ai été quelque peu déçu par la voix claire du chanteur pour des compositions un peu trop mélodiques à mon goût étant resté sur des voix arrachées et chaotiques du frontman. Mais cela n’engage que moi bien entendu, le groupe évolue c’est son choix et un nouveau public vient se rajouter à l’ancien, pourquoi pas ! leur set fut très (trop ?) léché, mais l’assistance a bien apprécié, alors pourquoi pas ?
Set-list en photo.

IMPUREZA, c’est tout d’abord le souvenir pour moi d’un concert donné dans le mythique Lyon’s Hall il y a…longtemps, 9 ans peut-être, concert qui était resté gravé dans ma mémoire. Et ce 12 Octobre 2019 je retrouve avec plaisir ce groupe franco/espagnol de death/flamenco cela résumant parfaitement leur démarche unique de metal extrême hautement « calienté ».
La violence pure des envois est parfois « dansante » avec cette guitare sèche flamenco en introduction. Les riffs sont confinés ensuite dans un espace pur et dur d’une mort annoncée et, avec ce côté death-metal abrasif, le public s’agite. Les rythmiques deviennent saccadées sans occulter une certaine technicité de bon aloi, ici on est brutal, mais pas que !
Alors vous avez été convaincus par la prestations d’Impureza ? Oui visiblement, mes côtes dans la fosse s’en souviennent encore ! Une seule remarque cependant, on ne vous voit pas trop souvent à Lyon, je dis ça, je dis rien !
Set-list en photo

Vous vous doutez bien que ce soir DEATHAWAITS n’est pas venu dans le RNE pour nous « enfumer », quoique ? Non, Deathawaits vient nous présenter ce soir son 4ème album tout chaud sorti du four du death/core/grind et intitulé « rapture smites ».
Chart, chroniquer chez pavillon666 a pu dire à propos de cet album que les compositions ont bénéficié d’un certain remaniement de la formation. Ce n’est pas faux, même si l’on n’occulte pas le passé intense du groupe. Alors ce soir ça va faire mal, très mal dans un RNE chaud comme la braise prêt à en découdre avec nos héros lyonnais même si ce soir les 4 formations précédentes ont déjà bien « ratatiné » le public, mais où est passé ma godasse et mon smartphone, dans un pit de folie furieuse.
Le 31 Août dernier j’avais déjà pu apprécier leur nouveau set à Roanne lors du Graveyard Fest II et ce soir c’est la même (à part quelques ennuis techniques bien gérés), le show est puissant, accrocheur et explosif tout à la fois. Nous allons donc dire que ce fus du grand Deathawaits, un groupe qui sait « mouiller » la chemise et vous coller au plafond sans que vous y preniez garde.
Prestation exceptionnelle donc ce soir, que dire de plus en fait ? Si, que ça valait le « cou » d’être venu, quel direct « in your face » ce fus « abominable ».
Set-list en photo.

Le Deathawaits Fest fus donc une réussite à tous les égards il n’y a pas photo, mais coup de cœur. Merci aux 5 groupes qui ont assuré comme des bêtes, merci au Rock N’Eat et bien entendu merci au public pour l’ambiance instaurée, on recommence quand ?















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ULTRA VOMIT [Caluire - 69] > 07-12-2019
ULTRA VOMIT [69] 07-12-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : MAGMA
MAGMA (69)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours