CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


CLOWNS
Avec : Clowns, split the atom, tropical daddy
Date du concert : 25-11-2019
Lieu : Warmaudio - Décines [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur :
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 2019-11-28 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Dès le Lundi soir 25 Novembre nous prenons une « quecla dans la chetron » avec la venue au Warmaudio de Lyon-Décines des Australiens de CLOWNS accompagnés ou précédés des Lyonnais de SPLIT THE ATOM et TROPICAL DADDY. Une soirée offerte par nos amis de Lyon-Hardcore avec à l’affiche du punk/hardcore/post hardcore et plus si affinités. La semaine a donc très bien commencé avec des groupes de qualité et une ambiance survoltée, que demander de plus ?

Il est 20heures et des poussières, et c’est l’heure de monter sur scène pour TROPICAL DADDY qui va défendre ce soir son nouvel EP intitulé « banana bliss » (cocktail vintage s’il en est !).
Cette jeune formation de punk se présente à nous avec la particularité de posséder en son sein 3 guitaristes pour un rendu « Maidenien » (sic). Bon, ici pas de heavy-metaaal, mais du punk rock bananier fleurant bon la côte Ouest des « states » avec un certain humour de fruits exotiques.
Alors, nous allons dire que leurs titres tiennent la route (laquelle ?) et que sur scène les bananes sont bien « flambées », nous y avons gouté ce soir et ce fus bien sympa tout simplement.
Set-list en photo.

Pour la suite, on change de registre avec le post-hardcore torturé et tortureux de SPLIT THE ATOM. Ici ça ne rigole plus (si, un peu quand mêlme !) avec ces musiciens Lyonnais qui ne sont pas des « lapins de trois semaines » comme dirait mon ami le keupon fou. Non, le line-up de Split The Atom est composé de musiciens qui ont déjà fait leurs preuves dans d’autres formations, cela se sent, cela se ressent.
Avec déjà deux enregistrement sous leurs bras, « split the atom » (2013) et « self denial » (2019), ils ont de la matière brûlante à nous proposer. Riffs lame de rasoir, lourdeurs assumées, mélodies acides sous-jacentes, voici le menu post-quelque chose que l’on nous propose dans un esprit aventureux, cela va de soi et l’on ne s’ennuie donc jamais.
A noter, « cerise sur le gâteau » la présence agitée sur un titre du chanteur de Buy Jupiter.
Ce soir leur prestation a fait mouche évidemment et ce fus bien tout simplement, nous avons aimé.
Set-list en photo.

Si le public était resté relativement « sage » durant les sets précédents, ce ne va pas être la même chose avec l’arrivée sur les planches des fous furieux Australiens CLOWNS qui déploient leur cirque ambulant durant une tournée passant par chez nous donc. Ici, ça saute de partout comme des kangourous en rut, le public ne tardant pas à faire de même, garez-vous !
Energie incroyable, puissance de feu optimale avec tous les « potets » dans le rouge nous avons pris une claque monumentale et inattendue en ce qui me concerne ne les ayant jamais vu en live, « mea culpa ! ».
Ce punk hardcore venu de Melbourne ne nous a pas fait de cadeau ce soir en nous collant contre les murs du Warm’ sans préambule à l’aide de compositions « coup de poing ». Ce quintette qui possède déjà une discographie importante pour une jeune formation (débuts en 2009) défend actuellement en live son 4ème opus intitulé « nature/nurture » (2019), un album génial (comme les précédents d’ailleurs).
Alors, après avoir vu en action, ces kangourous du punk/hardcore qui semblent brûler la chandelle « par les deux bouts »), une question se pose, pourquoi ne sont-ils pas encore connus et reconnus à leur juste valeur dans le milieu hardcore ?
En tous cas ce soir ce fus pour moi un « coup de cœur » et je pense la meilleure surprise en concert pour cette année 2019 finissante, incroyable mais vrai ! Un petit rappel pour nous achever et un chanteur en nage qui de suite rejoint son stand de « merch », la pêche quoi, la sympathie aussi, merci !
Set-list en photo.

Merci donc à Lyon-Hardcore pour cette affiche de malade, merci aux trois formations en lice et merci au Warmaudio encore une fois pour l’accueil.






 
 


Go to Top