CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


JAGANNATHA
Avec : Jagannatha, last addiction
Date du concert : 13-03-2020
Lieu : Le Farmer - Lyon [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur :
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 2020-03-15 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Ce Vendredi 13 Mars, le Farmer des pentes de la Croix-Rousse à Lyon accueillait deux formations en devenir dans le domaine du stoner, post-rock, post-metal, enfin quoi post-quelque chose d’aventureux. Entre rock enfumé, metal lourd mais divergeant, les Grenoblois de JAGANNATHA et les Lyonnais de LAST ADDICTION ont rempli leur mission ce soir en nous emmenant avec brio dans les méandres « tortueuses » d’un rock/métal situé pas loin des dérapages psychédéliques des 70’s.

Présent sous la forme d’un quatuor, guitares, basse, batterie, chant clair dominant et scream en fond d’écran, LAST ADDICTION nous a offert un set varié où le mix de ses diverses influences rock, metal et « core » se veut original au possible avec ce regard neuf sur le heavy.
Le groupe a démarré en février dernier une tournée de dates visant à nous faire apprécier les titres de son premier EP éponyme 6 titres, mais pas que ! Nous nous trouvons donc en présence d’une formation « qui en veut » et se donne pour cela tous les moyens afin de parvenir à une certaine notoriété méritée dirons-nous.
Alors oui, les titres prennent une autre dimension en live, nous apprécions, mais Last Addiction est encore « jeune » sur les planches malgré déjà plus de soixante concerts à son actif et nous remarquons légèrement un certain manque d’assurance dans les voix « lead » et dans les soli guitaristiques. Mais laissons le temps au temps et ce groupe va nous surprendre de plus en plus car le potentiel est là.
En tous cas ce soir je fus agréablement surpris par leur prestation qui valait largement le détour !
Set-list en photo.

Nous allons entrer maintenant dans le domaine du stoner psychédélique aux accents doom avec JAGANNATHA pour un voyage expérimental et instrumental. Pas de chanteur donc mais les grenoblois vont nous démontrer que l’on peut être « envoutés » par de longs et lourds envois à l’aide d’une basse Rickenbaker qui racle le plancher, des guitares s’offrant des effets remarqués et remarquables.
Bien entendu nous pensons un peu à la démarche d’un Karma To Burn s’il n’en fallait citer qu’un, mais très vite la différence se fait sentir, le quatuor nous prouvant, s’il en était besoin, que l’on peut « tirer son épingle du jeu » dans la veine du doom/stoner.
Alors ce soir nous étions « ready to fuzz » et le set de Jagannatha a comblé nos désirs les plus fous d’aventure psychédélique avec le son et les « bidouillage » de 2020 prodigués par des musiciens incroyablement présents et passionnés de « désert rock », stoner si vous voulez !
Par vagues successives comme une marée, la musique des Grenoblois sait à merveille alterner passages lourds et hypnotiques suivis ensuite de passages plus détonants et rapides. Et ça marche, le quatuor nous tient dans le creux de sa main à l’aide de compositions progressives donc, mais attachantes et accrocheuses en diable.
Bref, si vous voulez aller plus loin avec la formation, insérez dans votre lecteur CD ou sur votre platine vinyle leur second album de 2019 intitulé « samsara » et laissez-vous emporter, vous m’en direz des nouvelles.
Belle découverte ce soir en ce qui me concerne pour un set « magique » tout simplement, rappel obligé !

Merci au Farmer et aux deux groupes présents sur scène ce soir, nous avons apprécié, vraiment.
Merci à Last Addiction pour l'invitation.