CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PRISMERIA
Avec : Prismeria, last addiction
Date du concert : 18-09-2020
Lieu : Brin-de-Zinc - Chambéry [ 73 ]
Affluence : NC
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 2020-09-20 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


La messe metal du Vendredi 18 Septembre a été célébrée dans la chapelle du Brin-de-Zinc de Chambéry devant un public assis et masqué, en configuration pandémique imposée à la salle de concert et aux organisateurs de Metal In Veins. Autel bien installé avec la présence musclée de deux grands prêtres du metal Lyonnais en devenir, PRISMERIA et LAST ADDICTION.

Bon, nous n’allons pas nous mentir, du metal qui arrache d’un côté et un public assis devant, ce n’est pas génial niveau ambiance, mais par les temps qui courent il convient de « survivre » oui nous les métalleux et rockers invétérés, alors on fait avec en mettant sa rancune au fond de la poche avec un mouchoir par-dessus.
Dès 21heures, ceux de LAST ADDICTION envoient le son devant un public attentif mais aussi curieux et motivé.
En ce qui me concerne ce groupe m’avait interpellé lors d’un concert donné le 13 Mars dernier (eh oui !) au Farmer de lyon et je savais donc à quoi m’attendre.
Sauf que cette fois-ci, les musiciens Lyonnais semblent avoir pris plus d’assurance en live, le lieu, les conditions actuelles ayant peut-être libéré en eux plus d’énergie et de motivation de leur part.
Alors last Addiction c’est quoi, c’est du heavy-rock post quelque-chose à chant clair se déclinant en « screams » voire en « growls » parfois. Leur rock flirte avec le metal et lance un clin d’œil au hardcore aussi. Bref, Last Addiction c’est innovant, puissant dans une veine (sic) plutôt originale, et l’on aime ça surtout en live. Un EP déjà sous leurs bras, un album en préparation, les lyonnais en veulent et nous les soutenons. Public conquit semble-t-il malgré les effusions physiques limitées dans cette période pour le moins « bizarre ».
A revoir encore et encore, jeune formation à soutenir donc, comme la scène metal actuelle dans son ensemble.

PRISMERIA n’a plus rien à prouver (quoi que) depuis son apparition sur la scène extrême en 2017 et son ascension rapide et implacable en terme de puissance de feu, d’énergie et de choix musical.
Ce choix musical fait de thrash, de death et de core nous « pète » à la figure dès le lancement du set en live, garez-vous vous allez en prendre plein la « g…le » donc, vous êtes prévenus !
Après un premier EP « lost individual thoughts » paru en 2018, un premier album sorti le 24 Avril dernier enfonce le clou. Son nom « requiem », ses particularités sont une combinaison réussie en terme de technicité et de groove, et puis aussi des mélodies grinçantes se font jour en fond d’écran.
En live le rendu se veut « explosif » et agressif en diable, bref Prismeria possède toutes les bonnes cartes en main pour devenir un groupe avec qui il faudra compter dans le paysage extrême frenchie, amen !

Soirée remarquable donc même si les « circle-pits » et autres « wall of death » seront absent forcément. Mais cela fait du bien quand-même de participer à ce genre de date. Merci aux organisateurs Metal In Veins pour ce concert de rentrée et merci au Brin-de-Zinc qui nous a ouvert ses portes avec son accueil toujours aussi remarqué.