CHRONIQUES DE CONCERTS

     
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MOTOCULTOR 2022 _ JOUR 01
Avec : Various
Date du concert : 20-08-2022
Lieu : Motocultor - Saint Nolff [ 56 ]
Affluence :
Contact organisateur : https://www.motocultor-festival.com/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 2022-08-28 - Chroniqueur : inglewood - Photographe : inglewood photographie https://www.facebook.com/inglewoodphotographie


Ce Motocultor 2022 fut une première pour votre serviteur, en effet l’affiche m’avait vraiment tapé dans l’œil et décidé à traverser la France pour atterrir dans ce petit village breton.
Malheureusement, je n’avais que deux jours à consacrer, j’ai donc loupé le jeudi et surtout le vendredi avec pas mal de groupes intéressants.
Bref, nous voici sur place après avoir parcouru les 500 mètres entre le parking et l’entrée du fest.
Afin de tuer tout de suite les idées reçues, le Motoc’ n’a pas grand-chose de comparable avec le Hellfest. La taille d’abord avec une jauge à 11 000 personnes et puis le site en lui-même qui tient plus du grand champ avec ses tentes et chapiteaux.
Je dois bien avouer que je m’y suis senti plus à l’aise et plus entre amis qu’au HF. On ne trouve pas de touristes, ni de « m’as-tu vu », ni déguisements, que des métalleux présents pour se faire plaisir avec de bons concerts dans une ambiance festival bon enfant.
J’adore le Hellfest, c’est clair mais j’ai vraiment ressenti d’excellentes ondes au Motocultor ou tout est plus simple et tranquille. Remercions les dieux du metal que ces deux festivals soient chez nous et si vous le pouvez, allez aux deux.


Jour 01 : Samedi 20 aout 2022

12h45 – 13h25 The Dali Thundering Concept
Groupe français de metal moderne/djent, assez incroyable. Des sonorités et des idées en masses sur chaque titre et des compos à la fois hypers techniques et brutales, une découverte des plus surprenantes et agréable d’autant plus que le groupe a été ajouté à la dernière minute dans la programmation de cette édition.

13h35 – 14h15 TEN 56
La sensation metalcore emmenée par Aaron Matts de BTM et Nicolas Delestrade de Novelist, entre autres. Convainquant sur album, le groupe l’est encore plus sur scène où les mandales se succèdent. Violent.

14h20 – 15h00 Princesses Leya
Autre ambiance ! Super spectacle où l’on rigole beaucoup. C’est rodé, carré et très bien interprété, le public ne s’y est pas trompé.

16h45 – 17h30 20 seconds Falling Man
Encore une découverte avec le Post-Metal / Post-Hardcore nantais de 20 seconds Falling Man. Belle présence et compos massives qui m’ont bien emportée. Les passages calmes et post-rock contrastes avec la violence du chant. À écouter.

18h30 – 19h20 Regarde Les Hommes Tomber
Que dire ? Puissant, intense et hypnotique, ce concert de RLHT fut, comme à chaque fois, magnifique. Les nouveaux make-up du groupe déboîtent et les attitudes du chanteur sont encore plus spectaculaires en plein jour.

18h30 – 19h30 Benighted
Un rapide passage pour voir Benighted complètement retourné la prairie du Motoc’. D’une violence incroyable, le groupe nous a moissonné comme des tournesols bien mûrs !

19h25 – 20h15 TesseracT
Quelle élégance ! On ne présente plus TesseracT, pointure du métal progressif qui a servi un set assez brutal. Daniel Tompkins au chant s’est montré efficace et probant avec un petit passage dans la foule bien apprécié.

22h20 – 23h10 Belphegor
Quelle mise en scène ! C’est vraiment un groupe à déguster sur scène. Musicalement, il n’y a rien que du classique, mais visuellement, c’est extraordinaire.

00h20 – 01h10 Batushka
J’avais beaucoup d’attente sur ce groupe que j’apprécie beaucoup. Nous avons eu la chance d’être en pleine nuit à la « Supositor Stage » dans une petite fraicheur ce qui nous a bien mis dans l’ambiance. Tout le décorum est là, l’autel, les bougies, l’encens… Le souci, c’est qu’il ne se passe rien sur scène après, les musiciens et chanteurs sont masqués et totalement immobiles ce qui fait que l’on s’ennuie un peu.
Ça reste un super souvenir et une ambiance inoubliable.

01h15 – 02h15 Apocalyptica
Il se fait tard mais la fatigue se fait vite oublier quand le trio d’extraordinaires violoncellistes prend possession de la scène avec une énergie débordante. Le show est là mais le set est, à mon goût, trop tourné vers les reprises qui les ont rendus célèbres. Leur dernier album est pourtant un de leur meilleur et ils n’ont pas tellement eu l’occasion de le défendre donc c’est un poil frustrant mais bon, ça restera tout de même un bon souvenir.






 
 


Aller en haut