CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


HAMMER BATTALION Europe 2008 - Geneve
Avec : UNLEASHED, KRISIUN, ONE MAN ARMY, Shade Empire
Date du concert : 25-11-2008
Lieu : L'Usine - [ ]
Affluence : 200
Contact organisateur : http://www.ptrnet.ch
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 28 novembre 2008 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black Roger


"On The Road Again" pour Pavillon666 Lyon qui s'est rendu Mardi 25 Novembre à l'Usine de Genève pour assister à un concert de la tournée Européenne Hammer Battalion. Cette affiche extrème et brutale va nous montrer que le death-métal est bien vivant et plus enragé que jamais. La soirée était organisée par P.T.R (Post Tenebrus Rock), l'Usine, qui a eu la bonne idée de nous offrir un moment particulier qui s'annonce bien métallisé.

Le début des hostilités était prévu initialement pour 21 heures, mais à 20 heures 30, à peine arrivés dans la salle, le premier combo de la soirée envoie le son alors que le public rentre seulement en petits groupes .
C'est donc SHADE EMPIRE, venu du froid (Finlande) qui a l'honneur d'ouvrir les débats et essaie de nous réchauffer les oreilles avec son black/death fortement inspiré par Dimmu Borgir, le mot est lancé ! Mais nos jeunes et fougueux métalleux du nord n'ont pas l'air de tenir bien la route (la scène pardon !). ça gesticule beaucoup, ça fait du vent, mais ce n'est pas bien consistant au bout du compte. Les claviers sont presque absents et la voix gutturale convainc à peine. Leur mélange death/black est mal dosé. Les musiciens ne savent pas si il doivent rester dans un registre brutal ou bien pencher vers des mélodies à l'aide de samples de voix féminines. Mais le bouquet c'est quand le frontman s'essaie à l'exercice périlleux des voix claires, alors là, accrochez-vous, c'est très très limite. Heureusement que leur set est relativement court car nous avons de plus en plus de mal à apprécier leur prestation, qui ne restera pas dans nos mémoires, c'est sûr !

A peine le temps de se restaurer un peu, il faut déjà se ruer devant la scène car les Suèdois de ONE MAN ARMY (And The Undead Quartet) ont décidé de nous prendre à la gorge avec leur death/thrash fulgurant et accrocheur. Il n'ont aucun mal à placer la barre un peu plus haute, et le concert commence vraiment avec eux. Ils vont bien défendre les titres de leur nouvel et troisième album en date "Grim Tales", qui prennent toute leur ampleur sur scène avec le nouveau line-up du groupe. Ce soir, c'est plutôt le côté thrash qui va l'emporter sur le death, death qui flirte avec la tendance mélodique de la scène de Göthenburg. Mais leur prestation reste dans l'ensemble rugueuse et sauvage. Leur formule bien au point avec la présence indéniable de Johan aux commandes, "booste" le tout et le public de l'Usine commence enfin à se lâcher. Du côté des guitares nous avons un jeu très pro et les envolées des 6 cordes varient les plaisirs et nous "scotchent" l'esprit. On savoure et l'on en redemande. C'est la qualité, l'efficacité et la variété de leurs compositions qui nous font adhérer à la musique de ces Suédois qui ont finalement trouvé leur style entre rage et mélodie. Leur gig a paru cette fois bien trop court, alors à revoir pour apprécier pleinement et copieusement ce death/thrash original, et n'ayons pas peur des mots, bien "catchy".

Nous allons franchir maintenant un nouveau palier dans la brutalité avec les Brésiliens de KRISIUN, synonyme de brutal-death viscéral et monstrueux. Comment ce trio arrive-t-il, avec un énième album "Southern Storm" à nous faire gouter à son métal de la mort foudroyant, lourd et malsain, sans tomber dans une certaine linéarité ? Chapeau bas, car après les avoir vu en live plusieurs fois, il faut reconnaitre qu'il nous mettent à chaque foi une baffe énorme. Il sont bien placés, et pour longtemps encore sur le trône du métal extrême et sans concession. Leur secret se trouve peut-être dans une obsession de la rythmique char d'assaut avec une avancée grinçante procurée par une guitare aux accents sinistres et variés soutenue par une basse dont les claquement de cordes résonnent dans nos tympans et nous mettent dans un état second. Une présence bestiale, une batterie écrasante vous procure un malaise jouissif en diable. Personne ne reste insensible à l'assaut des Brésiliens qui ne laissera aucun survivant derrière eux, tout simplement excellent dans le genre, point !

Retour maintenant vers les pays Scandinaves avec UNLEASHED, les death-métalleux Suèdois bien puissants, bien vikings. Avec les compos de leur dernier opus "Hammer Battalion", taillées au départ pour le live, les vétérans du death nous montrent une face plus thrash, un peu plus black aussi. Ils ont su évoluer tout au long de leur presque 20 années d'existence et cela est récompensé maintenant par des prestations audacieuses et remuantes. En effet devant la scène ça bouge énormément, comment résister à cette bourrasque de vent du nord qui emporte tout sur son passage avec un frontman qui harangue la meute de métalleux au cris de "Do You Want death metal". Mid tempos ravageurs, refrains mémorisables, puissance de feu inégalée, tout est fait pour vous rassasier pendant une longue soirée. Unleashed, c'est les fières légions vikings qui vous emportent dans leurs batailles de la mort. Et en bon viking, le chanteur rempli sa corne de bière et asperge ensuite l'assistance en bouquet final. Final, mais non, car après de faux départs de scène nos musiciens reviennent pour, non pas un rappel mais 5 ou 6 je ne sais plus dans cette ambiance guerrière. Tout ce que je remarque c'est un titre puisé dans leur premier album de 1991 "Where No Life Dwells", qui nous montre que le combo n'a pas oublié et qu'il est fier de ses débuts aussi. A la fin de leur show, je dois avouer que celui de ce soir a été particulièrement bon et m'a carrément "bluffé".

Le bilan de la soirée fut bien positif à tous les égards, groupes au top dans l'ensemble, public très présent et réactif, organisation P.T.R au taquet, que du bon en somme pour cette soirée chez nos amis Suisses, alors merci encore à tous pour cette étape métallique bien sentie.


no images were found