CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


HEOL TELWEN - LYON
Avec : HEOL TELWEN, EVOHE, ALDAARON
Date du concert : 04-06-2010
Lieu : Lyon’s Hall - [ 69 ]
Affluence : 60
Contact organisateur : http://www.myspace.com/transylvaniaprod
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 06 juin 2010 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black Roger


Transylvania Prod nous invitait ce Vendredi soir estival au célèbre Lyon’s Hall de Vaise-City pour une grand’messe de black-pagan métal. Trois formations déjà connues et reconnues sont prêtes dès vingt heure trente à nous emmener dans leurs univers épique, rageur et émotionnel.

Au début, ce sera ALDAARON de Grenoble qui va se charger de nous propulser dans son monde de légendes et anciens dieux avec son black-métal cru et sauvage, créant des climats forts en intensité mélodique et en déclamations aux allures guerrières dans un déluge de blasts soudains nous prenant aux tripes. « Nous Reviendrons Immortels », leur premier et récent album est bien rendu sur scène ce soir. Le public adhère à la démarche du quatuor venu des Alpes et qui nous subjugue par ses compositions invitant au voyage dans les neiges éternelles non encore souillées par la présence malsaine d’une certaine humanité au bord du déclin. L’ouverture de cette soirée fut donc grave et saisissante de brutalité contrôlée. Prestation excellente tout simplement, horde black à revoir encore et encore.

Pour la suite nous allons rester dans les montagnes et dans le black puissant et sans compromis de EVOHE venu en voisin de la proche Sabaudia. Les Savoyards vont surtout nous offrir la primeur des compositions à paraître sur leur nouvel album. Après un « stand by » de quelques années suite à la sortie du fameux « Tellus Mater » en 2005, EVOHE a reprit du poil de la bête et repart depuis quelque temps sur la route d’une musique noire aux accents ravageurs et fougueux, malsaine et brute, sans fioritures inutiles et définitivement accrocheuse en diable. Alors, l’assistance que l’on aurait souhaitée plus nombreuse, se déchaine car ne pouvant résister bien longtemps aux assauts en règle de ces black-métalleux venus de Savoie pour nous apporter le froid du nord des Alpes et une brutalité palpable et jouissife, sans clichés vus et revus, mais avec une sincérité implaccable de circonstance, bravo !

Set-List

Intro
The Deluge Of Genesis
When The Winds Blow On The Old Skins
The Cracks Of Time
Tellurian Orb
Through The Eyes Of The Sky
The God Of The Hanged Men
Drawn In Fire.

Décidément ce soir on se régale, et ce n’est pas fini car voici maintenant sur les planches les Bretons de Paris, HEOL TELWEN.
Ici pas vraiment de black, ni de pagan, quoique ! Ici on se tourne plutôt vers du métal-folk-celtique avec des grosses guitares, des voix death mais aussi des chants, de l’acoustique et évidemment de la flute et de la bombarde.
Depuis plus de dix ans maintenant les bardes de la culture celte métallisée n’arrêtent pas de tourner en France mais aussi dans les pays de culture Celte, Irlande et autres. Gwadesch’hedik kraban, Yskithyrwynn, Ossian, Mylgaon Vibuc’h et Hades sont bien vivants sur scène et pendant près d’une heure nous allons déguster leurs compositions très emmenées par l’apport d’instruments traditionnels se mêlant avec bonheur aux guitares et basse avec le soutien d’une batterie percutante soulignant le tout. Passages limite black avec voix arrachée et tempos ravageurs alternent avec des interludes plus softs plus folk classique. Le tout a l’air de satisfaire pleinement les heureux participants à cette soirée païenne, et c’est tant mieux. Tant mieux si les chevelures s’envolent devant les retours, tant mieux si les musiciens Bretons arrivent à nous faire passer leur enthousiasme, leur passion d’une musique qui ne sent pas la poussière au final. HEOL TELWEN a convaincu de belle façon dans cette nuit pagan qui méritait un plus large public, dommage.

Set-List

Intro
AnDeiz
Dahud
Ar Sant Kozh
Interlude
Kan Ar Kern
Genidesh
Enez Glaz


Oui dommage, mais les 60 personnes présentes étaient motivées et savaient bien à quoi s’attendre en venant au Lyon’s Hall ce Vendredi. Ils ne furent pas déçus du voyage, quant aux autres … Merci aux organisateurs de Transylvania Prod pour cette belle affiche et bien sûr merci aux groupes qui ont animé cette soirée particulière très appréciés finalement.


no images were found