CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


FRONTAL - LYON
Avec : FRONTAL, LOPSIDED, REMIND
Date du concert : 27-06-2010
Lieu : Lyon’s Hall - [ 69 ]
Affluence : 50
Contact organisateur :
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 29 juin 2010 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Après deux concerts métal, Vendredi et Samedi, voici le troisième du week-end ce Dimanche 27 Juin dans notre cher Lyon’s Hall temple de l’underground Lyonnais, endroit « roots » et sympathique selon les dires du groupe du Nord LOPSIDED qui organisait la soirée par l’entremise de Dreamon Production. La soirée s’annonce plutôt bien avec l’arrivée d’un certain public d’habitués et de curieux profitant d’un temps estival avant d’entrer dans la salle de concert, dans l’antre de la « bête ».

Il est à peine 21h lorsque les locaux de REMIND envoient le son. Et quel son, une rythmique implacable appelle les retardataires restés au dehors. REMIND semble avoir prit encore plus d’assurance en live surtout après la sortie de son album « Le Maitre du Je ». C’est très énergique et très particulier aussi entre thrash plombé et hardcore groovy, entre ambiances accrocheuses et phrasé en Français SVP. Ce qui donne un goût subtil aux compositions. Si au départ le combo fût un peu considéré comme un clone de LOFOFORA (période « l’Enfer du Décor »), aujourd’hui les compositions ce démarquent complètement des influences passées. C’est tout à leur honneur et REMIND ce soir va nous démontrer son efficacité sans compromis, sans arrière-pensées. Brutalité et mélodie font bon ménage dans les titres du quintette Lyonnais cqfd.

Set-List

Tel Père Tel Vice
Jacques à Dit
Ainsi soit-il
Jeu d’Enfant
Pulsion
Des Œuvres
Le Maitre du Jeu

Place maintenant à la découverte d’un combo venu de Lille. Changement de style, changement d’ambiance. LOPSIDED nous propose un savoureux mélange de mélodies, de rock jusqu’au boutiste avec des vocaux clairs et énervés jusqu’à la rupture. L’apport métallique n’est pas à négliger non plus. Alors, rock-métal, rock-prog, rock alternatif, post/grunge aussi, les étiquettent valsent dans nos têtes. Ce qui est évident, c’est une certaine présence scénique originale avec un frontman épileptique qui vit ses textes et des musiciens qui nous font une démonstration sans faille de leurs capacités musicales. On passe allègrement d’un rock plombé et binaire à souhait à une aventure expérimentale de bon aloi. Ecoutez donc ces riffs inventifs, cette batterie complexe parfois en contretemps et les petites dissonances venant pimenter le tout Alors oui, on peut parler d’une certaine découverte avec les gens du nord qui ne jouent pas dans la facilité certes, mais qui nous ont abreuvé de soir de sonorités power/prog/rock particulières mais remarquables en fait.

Set-List

Intro
Argas
The Breach
Outlet
First Glance
The Third Circle
Another Parallel Road
Sixteen
Anvil
Wolves



Il ne reste plus maintenant qu’à clôturer la soirée avec les Lyonnais de FRONTAL qui sont prêts à en découdre avant leur prochaine prestation début Août au Wacken open Air. Pour tous ceux qui ne connaissent pas encore, FRONTAL c’est un poids lourd avec le thrash « au corps » qui ne dédaigne pas à s’aventurer sur des terrains alambiqués plus progressifs, plus polyrythmiques à l’occasion. Diego le frontman, tient la scène et nous prend à la gorge dès les premiers titres avec sa voix growlée-aboyée, compromis entre hardcore et thash/death. Et derrière lui, ça tabasse, ça groove, ça nous écrase les neurones avec une puissance contrôlée, avec une rythmique au taquet, les guitares qui « miaulent », qui nous dissèquent la cervelle. Frontal c’est un compromis entre métal sublimé et hardcore ravageur, la sauce prend immédiatement, personne ne peut résister aux coups de boutoir de cette formation dont l’avenir semble tout tracé pour le moment. Formation à voir et revoir pour le plaisir, pour le groove pour le choc musical bien étudié sous un aspect brut de décoffrage, excellent tout simplement.

Cette soirée fût donc très chaude dans tous les sens du terme, une bonne petite soirée pour éviter le stress habituels des Dimanche soir. Merci à Dreamon Production pour ce plateau rock/métal bien senti qui a enchanté un public Lyonnais très réceptif et avide de nouvelles sensations métalliques.


no images were found