CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


KARMA TO BURN - LYON
Avec : KARMA TO BURN, YEAR LONG DISASTER, SIX SHOOTER
Date du concert : 19-07-2010
Lieu : Lyon’s Hall - [ 69 ]
Affluence : 100
Contact organisateur : http://www.myspace.com/six.shooter
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 20 juillet 2010 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


KARMA TO BURN à Lyon, c’est une date incontournable en ce Lundi 19 Juillet, alors le Lyon’s Hall va être copieusement rempli pour ce concert estival placé sous le signe du Stoner, du gros rock enfumé. Six Shooter, combo local, a organisé la soirée et il sera chargé d’ouvrir les hostilités dès 20h30 devant un public déjà en nombre dès le départ.

Avec SIX SHOOTER, on rentre tout de suite dans le vif du sujet, basse ronflante, riffs en distorsion, tempo binaire, voix claire accrocheuse, présence, bref que du bon. Rock du désert à tous les étages entre KYUSS et Q.O.T.S.A., la petite demi-heure de show du quatuor Lyonnais nous a laissé un petit goût de « revenez-y », les musiciens sont sur la bonne voie avec ce rock plombé, psychédélique dont les pères fondateurs ne sont autre que LED ZEPPELIN et BLACK SABBATH évidemment.

Après ce très bon apéritif nous allons passer au plat de résistance avec YEAR LONG DISASTER et KARMA TO BURN. Les deux formations ayant en commun des musiciens, vont nous offrir un show puissant et brûlant en ne faisant qu’un sur scène, riche idée en l’occurrence.
Les Virginiens vont donc allier les compositions instrumentales de KARMA TO BURN à la voix de YEAR LONG DISASTER pour nous envoyer en pleine face une bonne heure de rock’ n roll, heavy, musclé, accrocheur, imparable en fait avec un son vraiment particulier qui fait la différence. Les longues parties instrumentales sont sublimées par la voix dérangeante, dérangée et unique de Daniel Davis. C’est la claque assurée devant la scène avec un son énorme sortant des amplis et qui vous met en transe. Un côté psychédélique grésille dans notre tête avec les guitares qui miaulent de distorsion, de riffs incontrôlables et jouissifs. La basse voltige ou racle presque les planches de l’estrade pour mieux nous remonter les tripes au cerveau. Le kit de batterie tremble sous les baguettes expertes du bûcheron de service qui démolit ses fûts en nous envoyant ses coups de boutoir irrésistibles.
KARMA TO BURN s’était perdu quelque temps avec les chacals du désert, mais maintenant le voici revenu avec sous le bras un nouvel opus « Appalachian Incantation », et ce soir il fait un malheur dans ce Lyon’s Hall en sueur qui n’en peut plus de dégouliner en ingurgitant ce stoner/rock implacable, fulgurant, détonant, jouissif en diable tout simplement.
L’heure de show terminée, les heavy-rockers nous laissent sur notre faim en quittant prestement la scène. Personne de bouge, ça crie, ça grogne, bref tout le monde attend un éventuel rappel, et au bout de quelques minutes interminables, les musiciens reviennent pour nous gratifier de deux titres bienvenus, et puis c’est la fin, dommage. Dommage, car tout ce public en nage aurait bien reprit une rasade de ce rock particulier que l’on nomme Stoner, surtout avec des groupes pareils.

Dire que la soirée fut excellente n’est peut-être pas le qualificatif adéquat, je dirai plutôt énorme tout simplement. Merci à Six Shooter pour cette affiche remarquable, merci au public pour cette ambiance de folie et naturellement merci aux groupes pour nous avoir remplit la tête de rock n’roll furieux, décapant et extrême.


no images were found