CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ALL OUT WAR
Avec : ALL OUT WAR, BREAKDOWN, OUT FOR THE COUNT
Date du concert : 14-08-2010
Lieu : Nouveau Casino - [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.garanceproductions.com
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 21 août 2010 - Chroniqueur : GOHR - Photographe : GOHR


La soirée s’annonce grandiose pour tout bon fan de Hardcore New-yorkais qui se respecte. Deux illustres formations s’apprêtent à fouler les planches du Nouveau Casino : les excellents BREAKDOWN et ALL OUT WAR, hélas assez peu reconnus en France, en comparaison de leurs compatriotes de TERROR.


Ouvrir pour ces deux formations implique un groupe de qualité et cela est totalement le cas avec OUT FOR THE COUNT. Je dois avouer avoir eu une sorte de « fausse joie » lorsque le premier chanteur est monté sur scène. Le garçon, arborait en effet un T-shirt de Black Sabbath, ce qui n’a évidement rien à voir avec du Hardcore. On aurait pu imaginer que la formation de Birmingham fût une influence pour OUT FOR THE COUNT mais il n’en est rien. Le Hardcore des français est une sorte de rouleau compresseur qui lorgne assez régulièrement sur le Trash/death métal, comme le souligne un batteur au jeu très énervé. Le jeu de guitare relativement fouillé évoque également des formations telles que LIAR. Quoiqu’il en soit, le public est davantage venu pour les groupes qui suivent et ne désire pas spécialement bouger, ce qui est fort dommage compte tenu la façon dont le groupe donne le meilleur de lui-même. Le plus petit des deux chanteurs a d’ailleurs du mal à cacher sa déception lors de ses adresses au public. Un groupe qui mérite d’être soutenu.




 



 



 



Avant même que BREAKDOWN ne monte sur scène, une grande partie du public s’est déjà rapprochée de la scène. Il faut dire que nombreux sont ceux qui veulent être au premier rang pour savourer l’efficacité d’un groupe rodé par 26 ans de carrière. BREAKDOWN ne déçoit pas, il est prévisible mais cogne très fort, un peu à la façon d’un bon vieux NAPALM DEATH. Son Hardcore fortement teinté de Punk possède toutes les qualités pour créer le désordre le plus total dans une fosse. Il est direct, incisif et malgré tout assez dansant, d’où une fosse de plus en plus fougueuse et de plus en plus dangereuse. Une autre qualité du groupe est son aisance à communiquer avec le public. Les musiciens sont assez sympathiques et c’est une sincère bonne humeur qui envoûte tout le Nouveau Casino. Le seul défaut du groupe est peut-être l’absence de jeu de scène du frontman qui fait un peu pataud et dont la voix laisse parfois à désirer. Ceci dit la voix est-elle vraiment si importante que ça dans un bon vieux Punk-hardcore ? Les DEAD KENNEDYS se sont-ils déjà posé cette question ? Probablement pas.


 


 



 



 



 



 


Là où BREAKDOWN avait quelque chose de convivial, ALL OUT WAR est lui beaucoup plus brutal. Les influences métal sont finalement assez nombreuses, comme le témoigne une rythmique très ‘trashy’ et un chant hyper criard. Le nouvel album, qui lui-même est le plus Métal de toute la discographie du groupe, est d’une efficacité sans nom sur scène. Nous avons affaire à un rouleau compresseur, sublimé par une balance de qualité. Comparé à BREAKDOWN, ALL OUT  WAR est moins communicatif, plus concentré et moins souriant. Bref, les musiciens s’appliquent à balancer la déferlante la plus efficace qui soit et cela fonctionne bien si l’on en juge par l’état de la fosse. Mike Score est un frontman agressif. Il bouge sans cesse, tend son micro au premier rang qui hurle en chœur la haine commune d’une société corrompue. ALL OUT WAR n’apporte rien de plus que MADBALL, TERROR ou AGNOSTIC FRONT, néanmoins, à l’instar de ces derniers, il offre un tour de force convaincant. On peut également leur reprocher de trop peu nous surprendre, ou de trop peu se renouveler mais à quoi bon changer une recette qui fonctionne ?


 



 



 



 




 


Une soirée 100% Hardcore réussie et un public nombreux pour une date en plein mois d’août. Nous y avons vu un spectacle de qualité garantie par le savoir faire deux formations maîtresses du genre et nous y avons fait la découverte d’un OUT FOR THE COUNT très prometteur.



no images were found